Le vaccin contre la grippe, est-ce pour moi?

La campagne annuelle de vaccination contre la grippe commencera le 1er novembre prochain. Chaque année, environ deux millions de doses sont distribuées chez nous, et pourtant, le débat se poursuit. Doit-on se faire vacciner ou non? Ça sert à quoi? Pourquoi est-ce que j’attrape la grippe quand même? Notre collaboratrice, la docteure Chantal Carrière, répond à vos questions!

 

Oui, mais moi je suis en santé !

Comme la grippe se transmet très facilement, le vaccin reste le moyen le plus efficace de s’en protéger puisqu’il nous permet de fabriquer des anticorps. Je vous entends déjà dire : « Oui mais moi je suis en pleine santé et j’ai un bon système de défense naturelle. Je n’ai donc pas besoin de vaccin! »  Eh bien, Radieuses, sachez qu’en vous faisant vacciner, vous pourriez sauver la vie d’une personne vulnérable dans votre entourage.

La docteure Carrière nous explique : « Lorsque vous contractez le virus de la grippe, vous le répandez facilement autour de vous, que ce soit en parlant, en toussant et/ou en touchant des objets. Par exemple, le virus peut survivre jusqu’à 48 heures sur une poignée de porte !»

Bien souvent, ceux qui doute de l’utilité du vaccin ne se doutent pas de la gravité des complications que peut engendrer la grippe. Si vous êtes en bonne santé, la grippe vous mettra K.-O. durant 7 jours. Fortes fièvres, douleurs musculaires, malaises généraux, grande fatigue et diminution de l’appétit seront au rendez-vous… Mais vous allez vous en sortir!

Toutefois, les gens vulnérables (par exemple, ceux qui font de l’asthme, qui ont une maladie pulmonaire obstructive chronique ou qui sont diabétiques), seront à plus haut risque de pneumonie, d’infection dans le sang (septicémie), de troubles respiratoires, d’insuffisance cardiaque, et nécessiteront probablement une hospitalisation.

La docteure Carrière est catégorique : « Les conséquences peuvent être très lourdes pour la personne affectée, surtout si on pense aux risques associés à une hospitalisation. Par conséquent, les risques principaux sont : déconditionnement général pouvant entraîner une chute avec fracture ou blessure grave, des problèmes de confusion et des infections contractées à l’hôpital ou via les antibiotiques (Ex: C. difficile) »

Il est à noter que le vaccin réduit de 80% les risques d’hospitalisation des personnes diabétiques et diminue de 50% celle des gens qui ont des maladies pulmonaires obstructives chroniques. Dans les cas les plus graves, la grippe peut même mener au décès. C’est pourquoi il est fortement recommandé aux personnes considérées à risque de se faire vacciner à chaque année.

Et pourquoi chaque année? La réponse est simple : Les virus qui causent la grippe sont en constante mutation. La composition du vaccin contre la grippe est donc différente à tous les ans puisqu’elle inclut les souches de virus qui devraient circuler le plus durant l’hiver.

 

Sécuritaire, le vaccin ?

Oui, il l’est ! Sachez qu’il ne peut en aucun temps transmettre la grippe ni aucune autre maladie car les virus (ou parties de virus) qu’il contient sont tués ou trop affaiblis pour se reproduire.

Plusieurs programmes de surveillance liés à la vaccination ont été mis en place au pays et à l’Organisation Mondiale de la Santé. Dont un programme québécois mis en place en 1990 par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Ces programmes s’assurent, entre autres, de la qualité des vaccins.

 

Mais est-il vraiment efficace ?

La protection offerte par le vaccin peut varier d’une personne à l’autre, selon son âge et selon la capacité du système immunitaire à fabriquer des anticorps. La bonne nouvelle, c’est que la personne vaccinée sera protégée pendant au moins 6 mois.

Il faut aussi savoir que le vaccin protège seulement contre les souches de virus de la grippe qu’il contient. Il ne protège donc pas contre les autres infections respiratoires. Il est important aussi de se rappeler que le vaccin contre la grippe prend environ 2 semaines avant d’être à son efficacité maximale.

 

J’ai déjà attrapé la grippe même vaccinée. Pourquoi ?

L’efficacité générale du vaccin varie entre 40 % et 60 % et ce, lorsque les virus qui circulent sont bien ciblés par celui-ci. « Toutefois, le vaccin est là pour prévenir l’infection, mais il est surtout administré pour réduire les complications reliées à la grippe » rappelle la docteure Carrière.

Produire un vaccin prend du temps. La composition est décidée par l’Organisation mondiale de la Santé à chaque année, au mois de février. La production du vaccin commence ensuite dans le but de le donner à la population en novembre. On connaît rarement l’efficacité dudit vaccin avant Noël, donc ne sautez pas tout de suite aux conclusions dans les semaines suivant votre piqûre!

 

Bon à savoir… !

Le vaccin est très utile pour les femmes enceintes, puisque la mère va transmettre ses anticorps à son enfant. Des études démontrent que le bébé aura deux fois moins de risque de contracter la grippe si sa mère a été vaccinée pendant la grossesse.

Des études ont aussi démontré que la vaccination des enfants de 6 mois et plus prévenait la mortalité liée à la grippe.

 

Liste des personnes à risque qui devraient se faire vacciner :

  •      Les enfants de 6 à 23 mois
  •      Les femmes enceintes en bonne santé pendant le deuxième et le troisième   trimestre de leur grossesse
  •      Les personnes de 60 ans et plus
  •      Les travailleurs de la santé et des services de garde
  •      Les proches des personnes à risque, y compris l’entourage des enfants de moins de 6 mois
  •      Les personnes ayant des maladies cardiaques ou pulmonaires chroniques (asthme, MPOC)
  •      Les personnes dont le système immunitaire est affaibli par une maladie ou par son traitement (Par exemple, le diabète, cancer, VIH, polyarthrite rhumatoïde, greffe d’un organe)

 

Sur ce, à bientôt les Radieuses! Portez-vous bien!

 

Sources:

http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/vaccination-contre-la-grippe/?gclid=EAIaIQobChMI3_vz8oqv1wIVFZV-Ch2zigOfEAAYASAAEgLyvfD_BwE
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1065777/vaccin-grippe-oeufs-culture-cellulaire-reponse-immunitaire
http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/les-eclaireurs/segments/chronique/45031/vaccination-grippe-influenza-vaccin-efficacite
https://www.jeancoutu.com/sante/conseils-sante/le-vaccin-contre-la-grippe-pour-qui-et-pourquoi/

 

 

 

5 commentaires
  1. J’ai consulte un gastro-enterologue en ligne sur le MQM site. Je suis entre en contact rapidement et facilement. Le medecin a ajuste mon menu pour le mois suivant et a redige une ordonnance pour des medicaments. Je les ai recuperes a la pharmacie la plus proche.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.