Chicago la magnifique!

Vous reconnaîtrez sans doute ce brin de douce folie qui m’anime… je me suis permis de croire et de rêver que mes 50 ans pourront se célébrer toute l’année durant! C’est alors que chaque opportunité se transformera en un moment unique et tout à fait propice à la fête! J’ai également placé sur ma liste le désir de passer du temps avec ceux qui sont importants dans ma vie!

C’est alors que l’idée de partir avec nos amis a commencé à germer! Visiter une grande ville, pourquoi pas! Après New York, allons-y pour Chicago. Windy city. Que dire de plus, sinon que ce fut une décision incroyablement merveilleuse!

Réservations faites : avion, hôtel sur la Magnificent Mile, nous étions prêts pour l’aventure!

À notre arrivée dans la grande ville, j’ai été soufflée de voir à quel point les trottoirs étaient fleuris et que la ville tout entière semblait respirer l’espace.

Il fait beau, il fait chaud et la vue est magnifique, tout s’annonçait bien!

Après avoir déposé nos valises dans nos chambres respectives, nous nous retrouvons tous les quatre à l’entrée de l’hôtel pour ensuite nous diriger en marchant vers le « River Esplanade » où nous monterons à bord du Chicago First Lady pour la croisière fluviale de 90 minutes. Quelle façon splendide de découvrir la ville! L’architecture, quoiqu’éclectique, forme un ensemble majestueux qui ravit les yeux, peu importe où se pose notre regard. La dame qui anime le trajet est âgée, vive et extrêmement intéressante à entendre.

J’aime beaucoup réserver des vélos lorsque je découvre une ville pour la première fois. Cette sensation, de se balader tout près de la vie et de découvrir des trésors cachés, m’enivre vraiment. Encore une fois, le guide est fantastique! Il connaît sa ville et nous conduit dans des secteurs où nous n’aurions pas pensé aller. C’est ainsi que nous découvrons les mini maisons, construites après le feu qui a ravagé la ville en octobre 1871. Tant de gens sont morts, une grande tragédie. Pour les survivants, qui se sont retrouvés à être près de 1000 sans logement, la ville avait offert des maisons en pièces détachées, toutes petites et à assembler à la manière d’un meuble Ikea. Ce quartier de mini maisons a alors vu le jour, et encore maintenant, en s’y promenant il règne une atmosphère toute particulière.

En soirée, après nous être régalés au Bavettes Bar&Bœuf, nous nous sommes rendus dans un bar clandestin où nous avons fait l’expérience de drinks personnalisés! L’imagination allait bon train pour moi… bel espace pour camper des personnages de roman… bref, une soirée mémorable! Soirée qui s’est bien terminée malgré le fait que mon mari avait perdu son cellulaire. En repassant la soirée en revue, nous nous sommes rapidement aperçus que ledit appareil avait dû glisser de ses poches pour se retrouver sur le siège du taxi… Après moult recherches, nous avons finalement réussi à retracer (grâce à l’application Mes Amis) le iPhone qui se baladait gentiment dans les rues de Chicago!

Pour notre dernière journée à Chicago, nous avons marché, marché et marché! Visité des parcs, des espaces fleuris, un stade de football (au grand bonheur de mon chum qui est un fan incontesté des Bears) et naturellement les plages du lac Michigan. Impossible de se rendre à Chicago sans se retrouver aux bords du lac Michigan. La splendeur de l’eau, l’étendue impressionnante de ce plan d’eau nous ont laissé croire un instant que nous étions sur le bord de la mer! Le port est animé, les plages sont bondées, la vie se déploie avec ravissement. C’est magnifique. Un peu triste de repartir, il reste tant de choses à découvrir. Chicago je reviendrai!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.