Dear Santa, j’ai une demande spéciale pour toi!

Bien calée dans mon fauteuil un soir de décembre gris et tristounet de l’an dernier, je m’apprêtais à écrire une lettre au père Noël. Pas une lettre conventionnelle, mais plutôt un véritable cri du cœur. J’en avais marre du célibat. Marre de regarder des films romantiques où toutes les filles rencontrent leur prince charmant en faisant leurs courses à l’épicerie. J’ai essayé ça il n’y a pas longtemps et je me suis butée à des hommes à l’allure renfrognée dont les paniers étaient remplis de plats surgelés, croustilles, bières, chocolats et autres cochonneries du même acabit me rappelant que ce n’est sans doute pas là que je trouverais l’épicurien de mes rêves. Mon Ricardo à domicile!

J’étais plus déterminée que jamais. Je connais l’adresse du père Noël par cœur. Celle du Pôle Nord, dont le code postal, H0H 0H0 me fait toujours sourire quand j’y pense. J’ai commencé à taper sur mon clavier d’ordinateur comme si ma vie en dépendait. J’étais en feu! Les mots déboulaient tellement vites que je n’arrivais pas à les contenir. Mais l’essentiel était là, couché sur le papier virtuel de mon ordi. En fait, j’ai décidé de demander un amoureux au père Noël. Un vrai en chair et en os. S’il y a quelqu’un qui peut m’aider, c’est bien lui, car c’est connu que le père Noël a tous les pouvoirs et qu’il peut exaucer tous vos vœux. Je ne suis pas si exigeante que ça. Il me semble que ma liste n’a rien de farfelu ni d’impossible. Vous voulez savoir ce que je veux? UN AMOUREUX! Un compagnon de vie, un homme qui m’appuie et me supporte dans mes décisions, qui me réconforte et me serre dans ses bras quand j’ai de la peine. Un homme qui montre ses sentiments, ses émotions au grand jour. Un homme qui aime la vie. Un homme qui aime rire et faire des folies. Un homme qui aime cuisiner (mon Ricardo à domicile). J’ai l’air d’une vraie obsédée de la bouffe, mais je trouve ça très sexy moi un homme qui cuisine, allez savoir pourquoi. Un homme pas trop compliqué, tsé celui qui dit qu’il a réglé son passé et qui est prêt à aller de l’avant avec toi sans regarder derrière? Ça se peut-tu? J’ai le droit de rêver, non? C’est pour ça que j’avais décidé d’écrire au père Noël en dernier recours. J’ai posté ma lettre au Pôle Nord et sur le coup j’ai pensé : merde, je n’ai pas de cheminée! S’il venait à passer près de chez moi en allant porter des cadeaux aux enfants du quartier comment ferait-il pour rentrer chez moi? 

Les fêtes ont fini par passer et toujours pas de nouvelles de lui. Il était évident qu’il était reparti au Pôle Nord, ses grosses poches de cadeaux vides empilées dans son traîneau. Le printemps est arrivé et toujours rien… je commençais à désespérer lorsqu’un homme m’a envoyé un mot sur le site de rencontres sur lequel je m’étais inscrite. Un homme qui venait de loin… une voyante me l’avait prédit il y a quelques années, mais je n’y avais pas vraiment cru. Il voulait faire ma connaissance et on s’est donné rendez-vous un soir de juillet. Ce ne fut pas le coup de foudre de part et d’autre, mais un drôle de sentiment m’a envahie en revenant chez moi. Il était différent, passionné, déroutant. J’avais besoin de réfléchir. De toute façon, je partais en vacances au chalet le lendemain matin. Le « timing » était parfait. Étrangement, je ne cessais de penser à lui. Il m’avait offert des fleurs, je trouvais ça très romantique. Il voulait qu’on marche main dans la main au clair de lune. Mais moi, je n’offre ma main qu’à mon amoureux. Je suis une vieille fille bourrée de principes. Il voulait me revoir, mais moi j’hésitais. J’ai fini par dire oui. On s’est revus et on ne s’est plus quitté.

La vie m’a joué un tour. Moi qui ne croyais plus au père Noël depuis longtemps, voilà qu’il avait pris le temps de lire ma lettre et d’y répondre d’une manière inattendue en m’offrant en tous points celui que j’attendais depuis si longtemps. Mon amoureux, aimant, épicurien, généreux, passionné et j’en passe… Slah, mon amour, depuis le jour où tu es entré dans ma vie, elle me paraît plus belle et légère grâce à toi. J’avance mieux quand ma main serre la tienne.  

Merci père Noël!

XOXOXO

3 commentaires
  1. Mon Dieu, je pleure! Je pleure, car cette lettre, je l’avais lue et c’est comme si c’était moi qui l’avais écrite. Aujourd’hui je vous relis et je suis tout autant émue, car de mon côté, je suis toujours seule depuis de nombreuses années et j’en ai ma claque! Émue également quand je vois cette belle photo de vous deux, des personnes matures (tout comme moi aussi) et non des jeunes. Mon cœur est très très souvent sur le point d’abandonner tout espoir, mais en vous lisant, une petite flamme se rallume. Dieu merci, il existe encore de belles histoires d’amour. ❤️

  2. Votre histoire m’a émue car elle correspond tout à fait point pour point à la mienne, à ce que j’ai vécu 6 mois avant ma retraite. Comme la vie fait bien les choses parfois et nous oblige à nous ajuster un peu pour pouvoir vivre un bonheur extraodinaire. Je dois être votre jumelle cosmique. Bonne route à vous deux et que d’autres femmes puissent vivre ce bonheur que nous avons la chance de vivre.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.