La liste

Noël dernier, alors que je relaxais doucement dans mon fauteuil préféré en sirotant un café tout près du feu, je suis tombée tout à fait par hasard sur la présentation télé de mon ballet préféré… La belle au bois dormant. Eh oui le ballet! Comme un bon nombre d’entre vous, je me sens animée par plusieurs passions dans la vie.

D’instinct j’aurais tendance à vous dire que je suis une femme de cœur, d’intuitions, mais aussi une femme qui a toujours eu très à cœur d’être responsable et forte. La vie étant ce qu’elle est, il n’a pas été rare que le « rationnel » ait dû l’emporter sur l’émotif à de nombreuses reprises. Ne serait-ce que pas la profession que j’exerce. La vie d’une thérapeute se conjugue au gré des difficultés, voire des souffrances vécues par ceux et celles qui nous font confiance et sollicitent notre aide. Fier de nos connaissances et de notre expérience à établir des frontières, il faut tout de même avouer que l’humain derrière l’aidant a lui aussi besoin qu’on prenne soin de lui en dehors des heures de bureau!

Une des bonnes façons pour moi est de prendre du temps pour me déposer dans le ici et maintenant (je vous en reparlerai, car cet exercice permet réellement une meilleure gestion du stress et de l’anxiété). Quotidiennement, mais aussi périodiquement, en vacances par exemple.

C’est pourquoi, je m’en confesse, je nomme à qui veut l’entendre que le château de Magic Kingdom à Walt Disney World en Floride est « LE MIEN ». Bon, évidemment ce n’est pas « LE MIEN » réellement, mais disons que mes visites régulières m’autorisent à le penser! Mon lieu pour vivre en dehors du temps tout en étant plus présente que jamais ce qui se passe. Mon happy place! Je m’égare. Bref, tout cela pour vous dire qu’un heureux mélange de passion et de douce folie m’habite dans ma vie personnelle. La danse me fait vibrer et la magie me fait rêver. Voilà pourquoi le ballet de La belle au bois dormant m’interpellait autant!

Toujours prête à piger dans ma liste de souhaits, voici-tu pas qu’une douce image folie/passion se dessine devant moi en ce dimanche de décembre 2017… et si j’allais voir ce ballet, peu importe où il se présente dans le monde? Vivement les Internets! J’ai trouvé! Au Théâtre du Léman à Genève le 17 mars 2018 à 19 h, dans moins de trois mois. En moins de deux, j’avais acheté les billets et réservé mon vol. Je partais seule. Décidée. Mais dans la vie…

Il y a plusieurs années, une femme toute spéciale est entrée dans ma vie, à travers les amis de notre fils et ce fut ce que j’appelle mon coup de foudre amical le plus poignant. Cette âme sœur amie, avec qui je partage mon coup de cœur, me dit « j’embarque!! ». C’est alors qu’on s’est envolées pour Genève, qu’on a gravi le Mont Blanc (…un instant, pas en l’escaladant, mais en à l’aide du téléphérique!!), qu’on a mangé le meilleur fromage au monde à Gruyères et qu’on a vu le plus grand nombre de cygnes à Annecy, qu’on a mangé un croque-monsieur au Beau Rivage et qu’ensuite j’ai versé plein de larmes à regarder à ressentir et à vibrer au son des pointes sur le sol et des froufrous dans les airs…

Bien des choses ont été cochées sur ma liste de souhaits lors de ce voyage improvisé, mais il en reste encore des centaines, voire des milliers! Mes cinquante ans approchant à grands pas, seulement dans quelques mois, je vous réserve des surprises!

Et vous, si je vous demandais ce que vous aviez sur votre liste? Vous n’en avez pas? Vivement de commencer à en élaborer une… dès maintenant!

Julie Pelletier, chroniqueuse bien-être

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.