Larry Hodgson : Pour que chien et terrain fassent bon ménage!

Nous l’avons entendu souvent, le chien est le meilleur ami de l’homme… à l’exception peut-être du jardin! Eh oui, que ce soit du gazon arraché, de gros trous ou encore des branches cassées, il est évident que les chiens peuvent causer des dégâts à l’extérieur. Par chance, il y a des façons d’aménager votre terrain pour mieux répondre aux besoins de votre chien… et d’entraîner votre chien à mieux respecter vos besoins aussi.

Une clôture résistante

D’abord, si vous avez dans l’intention de laisser votre joli toutou en liberté dans votre cour, il faudra la clôturer. Et solidement à part ça. Pensez à une porte robuste, et peut-être une à fermeture automatique si c’est possible. Votre chien a l’habitude de sauter? La clôture devra dépasser son saut le plus haut. Et s’il creuse, une barrière installée sous le sol sera aussi de mise.

Zone de jeu

Délimitez une zone de jeu où il peut s’amuser sans restriction, ça peut être un coin gazonné, et encouragez-le à y aller en y jouant souvent avec lui. Placez ses jouets préférés tout près et installez même des jeux pour chiens, comme une plate-forme surélevée ou une piste de course. Lorsque vous lui lancez une balle, assurez-vous qu’elle tombe dans cette zone. En peu de temps, il finira par associer ce coin avec le jeu et délaissera en partie le reste de la cour.

Coin pipi

L’installation d’un coin pipi, probablement dans un endroit peu visible, permet d’éviter bien des dégâts. Pour ce faire, il faudrait un endroit sans végétation : il peut s’agir d’un carré de gravier arrondi (pour éviter les coupures), de poussière de pierre ou encore de paillis. Tout comme la zone de jeu, cette utilisation ne se fera pas du jour au lendemain : il faut donc entraîner le chien à l’utiliser. Mais si vous lui avez montré à être propre dans la maison une fois, vous êtes aussi capable de le refaire, dans la cour cette fois 😉

Entre l’ombre et la lumière

Si les chiens dorment une bonne partie de la journée et apprécient roupiller sous le soleil par temps frais, ils se déplacent à l’ombre quand la chaleur devient plus intense. Je vous suggère donc de penser à offrir les deux choix, soit une section de terrasse, de galerie ou une vielle souche au soleil, par exemple, et une place à l’ombre d’un arbre ou d’un arbuste, sous la galerie ou côté nord de la maison (dans l’hémisphère nord, du côté sud dans l’hémisphère sud). Une niche peut aussi être une belle option.

N’oublions surtout pas l’eau!

Avez-vous déjà songé à installer un distributeur d’eau dans le jardin spécifiquement pour votre animal ou encore un jardin d’eau, décoratif pour vous et une source d’eau pour lui? Peu importe l’option choisie, pensez à toujours laisser votre chien avec de l’eau à proximité.

Une pelouse plus robuste

Les gazons sont conçus pour être résistants aux pas… mais pas toujours aux chiens qui répètent toujours le même mouvement. Vous avez des endroits où la pelouse devient trop usée? Vous pouvez la remplacer par des pas japonais, des dalles, du paillis ou même du gravier. Un mélange de graminées conçu pour les terrains sportifs, alors plus résistant à la circulation, peut aussi être semé.

Une fois les plaques de gazon posées, il vaut mieux interdire la surface au chien pendant au moins deux semaines; et quatre si vous l’avez semé. Le parc canin peut être une option intéressante pour l’amener jouer ailleurs pendant quelque temps.

Pendant le dégel printanier, lorsque le gazon est plus fragile, je vous conseille de faire courir votre chien ailleurs si possible. Une fois le sol asséché et le gazon qui aura commencé à verdir, le temps sera venu pour vous de le faire jouer sans contrainte.

Pour terminer, rappelez-vous qu’une pelouse bien entretenue résistera mieux aux chiens qu’une pelouse négligée. Fertilisez en douceur, mais fréquemment, et quand vous arrosez, faites-le en profondeur. Les arrosages superficiels donnent un gazon moins enraciné et ainsi, plus sujet aux dommages.

Votre chien creuse?

Certaines races de chiens sont génétiquement prédisposées à creuser, comme c’est le cas des terriers et des teckels. Pour les décourager peu à peu, on peut y aller de douces réprimandes. Lui offrir une abondance de jouets et d’accessoires est une bonne façon de l’occuper davantage et il sera moins porté à creuser. Cependant, si votre chien est insistant, lui offrir un coin sans végétation, peut-être un bac de sable, dans lequel il est autorisé à creuser peut être une solution amusante. Enterrez-y partiellement quelques jouets ou des objets odorants et encouragez-le à aller les récupérer pour lancer le concept.

Des trucs pour protéger vos biens

Saviez-vous que des plantations denses, une haie, une clôture basse ou la présence de grosses plantes peuvent être suffisantes pour éloigner certains chiens des zones de la cour que vous souhaitez protéger? Comme ils tendent à prendre le chemin le plus facile, ils éviteront plus les plantations surélevées que celles à niveau. Tous les chiens semblent aussi moins intéressés par les cultures en bac surélevé que les cultures au sol. Recouvrir le sol au pied des plantes à protéger de grillage métallique (broche à poule) peut aussi les détourner du secteur. C’est bon à savoir, n’est-ce pas!

Rappelez-vous qu’il est utile de décourager activement les chiens qui ne respectent pas les limites imposées. En répétant « Non! » assez souvent, ils finiront par comprendre. Et n’oubliez pas qu’il faut quand même laisser une bonne surface où il a le droit de s’amuser et de dépenser son énergie si vous souhaitez conserver d’autres sections pour vous.

On évite produits et plantes toxiques

N’utilisez pas — et surtout, ne laissez pas traîner! — de produits toxiques. Pensez aux insecticides, herbicides et fongicides, appâts à limace, peintures, solvants, etc. Le paillis de cacao, aussi, est toxique aux chiens. Les chiens qui y toucheront sont assez rares… mais pourquoi prendre un risque?

Généralement, les chiens semblent reconnaître les plantes toxiques et les évitent, mais encore, pourquoi prendre un risque, surtout avec les chiots, plus intrépides et curieux que les adultes? Voici quelques plantes toxiques qu’il vaut peut-être mieux éviter :

  1. Azalée
  2. Colchique
  3. Houx
  4. If
  5. Laurier rose
  6. Lis
  7. Muguet
  8. Rhododendron
  9. Ricin

Et voilà! Avec un peu de planification et un certain entraînement du toutou, vous pouvez créer une cour qui rencontre aussi bien les besoins de votre chien que ceux de votre famille!

Bon début de printemps chères Radieuses!

Larry

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.