Quelles graines pour les mangeoires?

L’automne est déjà bien installé et l’hiver approche, que vous le vouliez ou non. C’est donc le temps de la migration des oiseaux! Comme beaucoup d’oiseaux sont de passage et ont besoin d’énergie pour la migration, vous aurez probablement un plus grand achalandage à vos mangeoires! Bruants et juncos affluent! C’est le bon moment de les gâter. Comment?

Choisir la bonne nourriture

Souvent, sur les sacs de graines, on peut lire les types d’oiseaux que ça attirera chez vous. Chères Radieuses, ne vous y fiez pas trop! Les oiseaux qui iront à vos mangeoires sont simplement ceux qui sont dans votre coin. Ils iront vous visiter peu importe ce qui est écrit sur le sac!

Donc, vous pourriez avoir des espèces comme celles écrites sur le sac, il pourrait y en avoir beaucoup qui ne viennent pas parmi celles qui sont inscrites, et surtout, vous pourriez avoir plusieurs espèces qui n’y sont pas inscrites!

Pour choisir les bonnes graines, il faut d’abord savoir que toutes les graines ne fournissent pas la même quantité d’énergie et les oiseaux recherchent les plus énergétiques. Donc, plus elles contiennent de l’énergie, plus les oiseaux les aiment! En ordre de préférence, les oiseaux raffolent des arachides (qui ont une haute teneur en énergie), des graines de tournesol noires, des graines de tournesol striées, puis des graines de carthame.

Sans surprise, les plus petites graines (comme le millet) arrivent en dernier. Non seulement chacune contient moins d’énergie, car elle est plus petite, mais en plus il faut les écailler. Il faut donc aussi calculer le temps et l’énergie que l’oiseau prend pour écaler les graines pour savoir si les oiseaux les préféreront à d’autres.

La grosseur des graines par rapport au bec

La grosseur des graines doit quand même aussi être adaptée à l’espèce. Mais c’est très simple.

Les arachides en écales sont très grosses et ne conviennent donc qu’aux oiseaux plus gros, comme le geai bleu, par exemple. Certains observateurs aiment bien les utiliser, car elles permettent d’observer les geais plus longtemps que si les arachides étaient écalées.

Il est en de même pour les petits oiseaux. Les graines de chardon sont très petites et ne seront adaptées qu’aux tout petits becs capables de les écaler. C’est le cas du chardonneret jaune, du sizerin flammé et du tarin des pins, par exemple.

Les graines de taille moyenne, comme le tournesol, les arachides écalées et le carthame conviennent autant aux petits qu’aux gros oiseaux. Donc, si vous voulez attirer de tout sans vous casser la tête, vous savez quoi faire!

Le coût des graines

Même si l’arachide écalée vient en premier au niveau de l’énergie, il faut quand même penser à votre budget! Ce sont les graines les plus dispendieuses.

Parlant de budget, évitez les mélanges de graines souvent vendues dans les grandes surfaces. Comme je viens de mentionner, les oiseaux ont leurs préférées. Ils jetteront donc les graines qu’ils aiment moins par terre pour arriver plus vite au festin. Souvent, les graines de tournesol sont le même prix que les mélanges! Cela occasionnera moins de gaspillage et surtout, moins d’efforts pour vous, car la quantité baissera plus lentement dans vos mangeoires.

Les mangeoires

Parlons-en des mangeoires. C’est très simple, la loi principale à suivre est celle-ci : toujours utiliser une mangeoire adaptée à la grosseur des graines achetées. Pour les graines de chardon, ça prend une mini-ouverture. Pour les arachides, une plus grosse ouverture. S’il y a un grillage au fond de la mangeoire pour laisser l’eau s’égoutter, assurez-vous d’avoir des graines assez grosses pour qu’elles ne passent pas au travers!

La deuxième chose importante est l’espace pour que les oiseaux se posent. Si vous voulez des cardinaux et des geais, assurez-vous qu’ils auront la place pour se poser. Si vous préférez vous limiter aux petits oiseaux, prenez une mangeoire avec un rebord ou un perchoir plus petit. Cela n’est toutefois pas infaillible, car les oiseaux sont de super acrobates!

Finalement, assurez-vous qu’elles soient pratiques pour vous, donc faciles à remplir et à nettoyer.

Et pour l’hiver?

 Les mangeoires que vous installez maintenant seront bonnes tout l’hiver. Certes, les oiseaux migrateurs seront partis, mais vous aurez encore les oiseaux résidents (ceux qui ne migrent pas) et ceux qui viennent surtout en hiver, comme les sizerins flammés et les gros-becs errants!

Vous pourrez aussi ajouter du suif à votre poste d’alimentation si vous le souhaitez. Le gras contient encore plus d’énergie, qui sera utile pour les jours très froids! Vous pouvez déjà le mettre si vous voulez, car il n’y a plus trop de grosses chaleurs pour le détériorer et les oiseaux vont déjà y aller, mais ce sera plus utile plus tard, quand il fera plus froid.

Vous voilà fin prêts pour gâter les oiseaux. Amusez-vous et appréciez le spectacle!

Mireille

Pour plus d’informations sur les mangeoires, visitez mon site :

Les oiseaux de mangeoires en octobre : https://gooiseaux.ca/mission-octobre-2017/

Quelle mangeoire pour commencer : https://gooiseaux.ca/mangeoire-pour-commencer/

Observateurs de vos mangeoires : https://gooiseaux.ca/voyeur-ou-ornithologue/

Nettoyer ses mangeoires pour éviter la propagation des maladies : https://gooiseaux.ca/mycoplasmose-maladie-yeux-oiseaux/

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.