S’inspirer

Je voulais écrire sur l’inspiration. Cet élan puisé à même certains événements marquants de la vie, mais aussi, et surtout, chez les proches ou auprès de personnes significatives rencontrées au passage.

On pourrait penser que les personnes inspirantes sont celles qui ont du vécu. C’est sans doute vrai dans beaucoup de cas, mais à l’inverse, la jeunesse a aussi beaucoup à nous apprendre. Le regard qu’elle porte sur la vie nous pousse à réviser notre lecture de ce qui nous entoure. J’ai la chance de vivre avec deux jeunesses. Elles m’inspirent au quotidien, par leurs réflexions, leur humour et aussi la façon dont elles prennent leur place dans cette singulière époque qui est la leur. J’admire leur aisance et je m’en inspire dans ma vie de tous les jours. Merci mes enfants!

Tous les membres de ma famille sont pour moi une grande source d’inspiration et ils le savent. Toutefois, il y a cette femme qui dépasse tout le monde d’une tête, avec ses beaux yeux bleus perçants. Celle qui a été mon pilier, ma référence, mon puit durant près de 40 ans. Même si elle n’est plus là, elle m’inspire encore et dans les moments difficiles, je me demande souvent ce qu’elle dirait, ce qu’elle ferait. Où que tu sois, merci Laurette.

Certaines rencontres professionnelles figurent aussi parmi mes moments les plus inspirants et marquants. Des patrons surtout, des gens engagés qui m’ont poussée à me dépasser et m’ont fait confiance. Des hommes et des femmes qui ont cru en moi et pour qui j’ai déployé mes ailes. Laissez-moi saluer quelques-uns d’entre eux : Merci Eugène, Jean-Yves, Jean-Louis, Nicole.

J’ai la chance d’avoir de très bonnes amies rencontrées à chaque étape de ma vie. Beaucoup de femmes, à la fois, différentes dans leurs essences, mais semblables dans leurs parcours. À travers elles, je me vois aussi. On rit, on pleure, on se décourage et surtout, on avance. On se suit de loin ou de plus près, on s’aime et on s’inspire, à n’en pas douter. Merci mes amies. Merci Nathalie.

Mais plus que tout c’est l’amour qui m’a portée sur son dos, jusqu’à aujourd’hui. De grands pans de vie à aimer, et à aimer de nouveau; des partenaires si différents l’un de l’autre, mais qui ont été une source de bonheur et de soutien au quotidien. Je les porte tous encore dans mon cœur et je m’inspire maintenant plus que jamais, au côté de celui dont la sensibilité et la générosité n’ont d’égal que cette force et cette fragilité qui se confrontent aujourd’hui dans une lutte à finir. Merci mon amour!

1 commentaire
  1. Touchant et inspirant, ce texte. On oublie trop souvent l’influence qu’,on peut avoir sur nos proches, toutes générations confondues. Les billets Tranche de vie de Valérie Simard sont toujours écrit avec beaucoup de style et d`émotions communicatives.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.