fbpx

Sortez profiter d’un début de printemps tout en culture!

Ah! le mois de mars! Ce mois qui doit nous apporter le printemps, ramener la lumière en changeant l’heure, mais qui peut parfois nous laisser de méchantes bordées… Courage Radieuses chéries, ça achève! Et pour vous donner une dose de vitamines, rien de mieux qu’une sélection de belles sorties culturelles, les belles!

Allons au théaâââââtre mes chéries!

Roméo et Juliette – Grand Théâtre de Québec – Salle Octave-Crémazie à Québec – 3 au 28 mars

En mars, les Capulet et les Montaigu seront de passage dans la Capitale nationale, car Le Trident de Québec nous offre LE classique des classiques de Shakespeare! Adapté par la fougueuse dramaturge québécoise Rébecca Deraspe qu’on peut entendre à l’occasion au « Combat des mots » à l’émission Plus on est de fous, plus on lit, son Roméo et Juliette bouleversera encore les cœurs avec cette dose d’amour impossible entre deux jeunes amants issus de deux clans rivaux, animés par la vengeance. Ah! cet amour secret si fou et si fusionnel, cette rivalité maladive, quelle tragédie! On ne peut rester indifférents à cette histoire d’amour qui traverse le temps. C’est avec toute la compassion du monde pour ce cher Roméo et cette douce Juliette qu’on assistera à leur cruel destin. À voir avec des mouchoirs dans votre manche ou dans votre sacoche!

Les enfants – Théâtre Jean-Duceppe – PDA – jusqu’au 28 mars

On dit que les risques environnementaux sont peut-être liés à nos choix… Qu’en pensez-vous? Il y a là matière à réflexion et à débat n’est-ce pas? C’est ce que l’auteure anglaise Lucy Kirkwood nous propose avec cette pièce primée, inspirée par la catastrophe nucléaire de Fukushima. Traduite par l’excellente Maryse Warda, Les enfants est une œuvre forte et acérée, où l’humour trouve sa place dans cette histoire atomique. Un couple d’ingénieurs nucléaires retraités est isolé dans un petit chalet. Ils tentent de vivre une vie normale et calme même si le danger les guette et qu’ils sont rationnés après qu’une centrale voisine ait été accidentée. Ils auront la visite inattendue d’une ex-collègue qui viendra déranger leur train-train quotidien en leur proposant un projet qui demandera de prendre de graves décisions… Danielle Proulx, Germain Houde et Chantal Baril. Un trio d’acteurs remarquables qui, à lui seul, donne le goût d’acheter ses billets « au plus sacrant! ». Ça promet d’être explosif!

Embarquez dans la danse…

Winterreise – José Navas/Compagnie Flak – Centre culturel de l’Université de Sherbrooke – 24 mars 2020

L’hiver se terminera en mouvements en ce soir de mars au Centre culturel de Sherbrooke alors qu’on pourra s’éblouir devant un récital dansé par l’incroyable José Navas. Cet inimitable chorégraphe danseur vénézuélien installé au Québec depuis bientôt 30 ans a fait sa marque par ses performances en solo remarquables, mêlant classique et contemporain comme nul autre ne sait le faire. C’est avec toute la sensibilité de ses 55 ans qu’il récidive en beauté, chorégraphiant le célèbre Winterreise de Schubert et ses 24 lieders, accompagné par la voix magnifique du ténor Jacques-Olivier Chartier et du pianiste virtuose, Francis Perron. Dans ce spectacle intimiste, Navas nous entraine aux confins de l’hiver avec une expression du corps qui lui est propre, nous laissant dans un véritable état de grâce. De l’émotion pure et bouleversante. Considérez-vous averties mesdames!

Luna – Théâtre Maisonneuve – du 19 au 28 mars

Quand trois talentueux chorégraphes des Grands Ballets s’unissent pour créer une œuvre, ils nous livrent cette phrase : « Lorsque nous travaillons ensemble, nous réalisons de grandes choses. » C’est ce que nous aurons l’occasion de voir sur la scène du Théâtre Maisonneuve avec ce triptyque chorégraphique inspiré – vous l’aurez deviné avec le titre – par la lune, mais aussi par le mouvement des marées. Vous y verrez les créations du lauréat du Grand Prix de la critique de Paris, le Montréalais Andrew Skeels, de la première danseuse étoile des Grands Ballets, l’Espagnole Vanesa Garcia-Ribala Montoya, et de Lesley Telford, originaire de Vancouver, qui a fait ses armes avec le fameux Netherland Dans Theater. Ensemble, ils nous transporteront dans un voyage céleste sur la grande musique de Tchaïkovski, le temps d’une soirée qui s’annonce magique!

Comme dans le bon vieux temps…

SÉQUELLES – Plume Latraverse et le retour du Trio Laid – Théâtre du Cegep de Trois-Rivières – 6 mars et en tournée au Québec

Ai-je besoin de vous présenter cet auteur-compositeur-interprète, poète et écrivain qui fait la pluie et le beau temps depuis plus de 50 ans? Notre Plume national a maintenant 73 ans et se fait rare sur nos scènes depuis un bon moment en raison de sa santé fragile, mais voilà qu’il sort de sa tanière pour se promener à nouveau à travers le Québec avec sa guitare. Dans une formule acoustique et accompagné de ses vieux et fidèles comparses Jean-Claude Marsan à la guitare et Grégoire Morency à la basse, Plume nous servira une quarantaine de ses chansons qui font de lui, un immense trésor national. Et l’instant d’une soirée, on se croira encore au cégep ou dans une bonne boite à chansons, et vous pouvez déjà vous poser la question proposée dans le communiqué du spectacle : « Séquelles qu’il va chanter, monsieur Plume ? » Moi j’aimerais bien entendre son grand chef-d’œuvre Les pauvres et vous? Surveillez-le, il passera près de chez vous en mars après s’être arrêté à Trois-Rivières, il filera vers Gatineau, Victoriaville, Sherbrooke et Brossard.

On se fait un p’tit cinoche les filles?

Portrait de la jeune fille en feu

Ce film qui a séduit le jury de Cannes et qui était en nomination pour le meilleur film international aux derniers Oscars, Portrait de la jeune fille en feu était vivement attendu au Québec. Depuis sa sortie, il bouleverse le public d’ici aussi. Ce film de la réalisatrice Céline Sciamma raconte l’histoire d’une peintre qui est engagée pour peindre le portrait d’une jeune fille qui est promise à un étranger et qui refuse catégoriquement de poser, car elle s’oppose à cette union forcée dans cette Bretagne de 1770. Noémie Merlant et Adèle Haenel vous bouleverseront dans ce chef-d’œuvre de sensibilité et d’immense beauté.

Flashwood – dès le 27 mars

Jean-Carles Boucher. Ça vous sonne une cloche? C’est bien ce comédien qui s’est fait remarquer dans la trilogie de Ricardo Troggi (1981-1987-1991). Ce jeune homme talentueux a ajouté une corde à son arc puisqu’il a coproduit et réalisé un premier film qu’il a tourné pendant… 7 ans! On suit donc le destin de divers personnages durant toute cette période; deux frères, un handicapé, un jeune entrepreneur et tous leurs amis qui se questionneront sur divers sujets de la vie. Très intéressant quand on regarde l’imposante distribution de jeunes comédiens talentueux qui sont des amis dans la vraie vie : Pier-Luc Funk, Antoine Desrochers, Simon Pigeon, Maxime Desjardins-Tremblay, Laurent-Christophe de Ruelle, Karelle Tremblay, Rose-Marie Perreault, Mehdi Bousaidan, Martin Dubreuil, Sophie Nélisse, Jeanne Roux-Côté et Antoine Pilon. Faites donc plaisir aux ados près de vous en les invitant à voir ce film, ils vous embrasseront en sortant!

*** Nous remercions notre partenaire de la section culture La Maison du Cinéma de Sherbroke ***
*** Nous remercions notre partenaire de la section culture le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke ***
1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.