fbpx

Astuces pour cesser de manger ses émotions

Belles Radieuses, vous êtes incapables d’arrêter de grignoter en cette période plus anxiogène? Je vous donne des pistes de solutions afin d’arrêter de manger pour contrer l’ennui ou l’anxiété.

Des rages pour des aliments riches en sucre?

On a tendance à manger beaucoup d’aliments sucrés, riches en glucides (comme des croustilles et des craquelins) lorsqu’on est plus anxieuse… Pourquoi? Parce que les glucides en circulation augmentent la sérotonine en circulation, neurotransmetteur du bien-être. Autrement dit, ces aliments procurent un sentiment de bonheur éphémère. Pour diminuer les compulsions alimentaires, il faut prendre conscience de l’émotion qu’on apaise avec les aliments. La solitude, l’anxiété, le stress? Trouvez des activités alternatives qui répondront mieux à l’émotion (appeler une amie, prendre un bain, sortir marcher, par exemple).

Établissez une routine

La période de confinement liée à la COVID-19 est sans précédent et très anxiogène. Nos habitudes de vie sont chamboulées et nos repères bien changés. Malgré ces changements, il est important de retourner à une routine, à commencer par manger un déjeuner, un dîner et un souper! Cette discipline vous apportera un cadre, une structure qui est parfois nécessaire pour retrouver l’équilibre.

Bien certainement, cette routine n’empêchera pas les repas ludiques improvisés comme un pique-nique dans le salon le vendredi soir. Sortir de la routine fait aussi beaucoup de bien!

Psychologiquement, il est aussi important de ne pas s’habiller en mou 7 jours sur 7. Ça fait du bien au moral de se mettre belle. Et surtout, ce n’est pas parce qu’on est plus à la maison qu’on doit perdre nos bonnes habitudes, comme faire du sport ou tout simplement marcher. Le beau temps arrive à grands pas, profitons-en!

Écoutez vos signaux de faim et de satiété

Je suis consciente, ce n’est pas toujours facile! Débutez par la tenue d’un journal alimentaire qui permet d’annoter votre niveau de faim avant le repas, et de satiété après le repas. Je vous invite à visiter le site www.jecoutemafaim.com qui est très intéressant à consulter puisqu’il regorge d’outils permettant de mieux se connaître et aussi déculpabiliser.

Les aliments riches en protéines et en fibres contribuent à la satiété. C’est une bonne idée d’augmenter sa consommation de légumes et d’aliments protéiques (œufs, viande, volaille, poisson, tofu, légumineuses) si la faim est toujours intense. N’oubliez pas qu’on vise la moitié de l’assiette en légumes.

Appliquez les principes de l’alimentation intuitive

Prenez le temps de vous asseoir, de prendre le temps, de créer une ambiance agréable et de faire que ce repas soit un moment de plaisir. Évitez de manger debout sur un coin de table. Vous habitez seule? Prenez le temps quand même, pour vous. Savourez les aliments en utilisant tous les sens.

Voilà! Ces conseils vous permettront de mieux comprendre votre faim et vous aideront à diminuer vos débordements alimentaires. Allez-y à votre rythme; soyez doux envers vous-même.

Isabelle

Vous avez aimé ce texte? Visitez le site Web d’Isabelle Huot, suivez-la sur FacebookInstagram et découvrez son dernier projet ChopChopMenu.

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.