Douleurs aux genoux? Voici quelques petits conseils.

Vous avez cessé de faire de l’exercice, car vos genoux vous font trop souffrir? Erreur! En vérité, si vous arrêtez complètement vos activités physiques, vous risquez de voir votre problème de genoux s’amplifier avec le temps.

Syndrome rotulien, arthrose, déséquilibre musculaire, dysfonctionnement de la hanche… plusieurs problèmes peuvent être la cause de cette douleur insoutenable. Voyons cela plus en détail!

Des étirements et du renforcement pour soulager et prévenir

Si vous souffrez d’un syndrome rotulien (dysfonctionnement de la rotule et de ses attaches), les étirements et le renforcement sont tout indiqués. À la longue, un déficit ou un déséquilibre au niveau musculaire peut entraîner de multiples problèmes. Un mauvais soutien de l’ossature ou un mauvais glissement au niveau de l’articulation sera responsable d’un frottement, et provoquera par le fait même de l’usure au niveau de l’os et/ou de l’inflammation aux tendons. Pour éviter ce genre de soucis, les étirements et le renforcement musculaire sont primordiaux. Le premier viendra désengorger et soulager, quant au suivant, il préviendra les douleurs en supportant l’ossature.

Un mauvais contrôle de la hanche peut également provoquer de vives douleurs aux genoux. En effet, ce dysfonctionnement pousse le genou en rotation interne ce qui provoque de l’inflammation au tenseur du fascia lata, aussi appelé syndrome TFL. Dans ce cas-ci, un renforcement musculaire ciblé incluant des exercices de proprioception permettra de corriger cette rotation qui provoque l’inconfort.

Aux prises avec l’arthrose? Sachez qu’un programme de musculation adapté peut diminuer la douleur causée par cette complication. L’usure se verra aussi limitée, car la musculation peut améliorer l’irrigation du cartilage.

Vous êtes déjà active et musclée? Il peut aussi s’agir d’un déséquilibre musculaire, d’un manque de souplesse ou d’un manque de contrôle moteur aux chevilles ou aux hanches.

Une consultation s’impose!

Quel que soit votre souci, sachez que votre guérison doit passer par une évaluation professionnelle. Kinésithérapeute, physiothérapeute, ostéopathe… n’hésitez pas à consulter l’un d’entre eux pour connaître les détails de votre condition.

Une fois votre diagnostic en main, une rencontre avec votre kinésiologue est fortement recommandée afin d’élaborer un plan d’entraînement spécifique. D’ailleurs, chez Maxi-Club, nous utilisons le système TRX MAPS pour détecter certains déséquilibres. Il ne remplace pas l’évaluation professionnelle, mais entérine certainement celle-ci.

Et si la perte de poids aidait?

Si vous êtes en embonpoint, il se peut que votre kinésiologue vous indique la marche à suivre pour perdre du poids. En perdant quelques kilos, cela diminuera la charge de travail imposée à vos genoux. Ce qui peut être très bénéfique à votre problème.

Comme vous le constatez, bouger vous apportera plus de bénéfice que l’inactivité. Toutefois, il faut le faire intelligemment.

N’hésitez pas à consulter sans tarder, votre guérison n’attend que vous!

Suzanne

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.