En février, allons au théâtre voir des classiques et des moins classiques !

Chères Radieuses, février n’a que 28 jours et c’est tant mieux! Comme nous avons un hiver qu’on peut qualifier de schnoute, prenons le temps de nourrir notre âme de beauté! J’y vais donc de quelques propositions de pièces de théâtre qui devraient servir de baume pour vos petits coeurs verglacés!

Le Québec bouillonne de talents et le théâtre n’est pas en reste, loin de là! Denise Filiatrault m’a déjà dit un jour que peu importe où elle allait voir des pièces dans le monde, elle arrivait toujours à s’imaginer des comédiens d’ici, capables de jouer tous les rôles… C’est le cas encore une fois et février nous le prouve bien, tant à Montréal, qu’à Québec ou en tournée!

Courons vite voir deux grands classiques d’Arthur Miller, un des plus grands dramaturges américains contemporains. En tournée au Québec.

VUE DU PONT / les Tournées du TNM

Le sujet de l’immigration clandestine ne date pas d’hier chez nos voisins du sud… Dans cette pièce écrite en 1955, Miller nous transporte à New-York, près du pont de Brooklyn. Eddie et sa femme Béatrice, immigrés italiens de la Deuxième Guerre, reçoivent des cousins qui sont venus d’Italie de façon pas tout à fait catholique… Ils viendront bouleverser leur quotidien et bien d’autre chose… Tragédie passionnelle intemporelle, Vue du Pont laisse des traces. François Papineau, Maude Guérin et la jeune Mylène St-Sauveur ont éblouit critique et public dans cette pièce brillamment mise en scène par Lorraine Pintal.

LA MORT D’UN COMMIS VOYAGEUR/ Théâtre du Rideau Vert en tournée

Autre sujet qui a marqué l’oeuvre de Miller : le grand rêve américain… Willy le grand voyageur mégalomane y a cru mais maintenant âgé de 60 ans, il est fatigué.  La venue de son fils Biff peu ambitieux, provoque un affrontement père-fils mémorable marqué par la désillusion. Marc Messier et Éric Bruneau forment ce duo magistral. La Mort d’un commis voyageur est aussi à voir pour la grande performance de Louise Turcot qu’on voit trop rarement.

Une belle bande de fous joue Jean-Baptiste Poquelin!

LES FOURBERIES DE SCAPIN / les Tournées du TNM

Le plus que polyvalent André Robitaille sort de son entrée principale pour camper le rôle principal de la comédie la plus loufoque de Molière! Scapin! Dans la plus pure tradition des commedia dell’ arte, toutes ses fourberies vous en feront voir de toutes les couleurs grâce à la complicité de Benoit Brière, né pour incarner Géronte, et toute cette flamboyante distribution orchestrée de main de maitre par le metteur en scène Carl Béchard.  Du bonbon même en tournée!

Une belle bande de fous joue Jean-Baptiste Poquelin!

MME G / La Bordée / jusqu’au 10 février

Le jeune comédien et auteur Maxime Beauregard-Martin a eu la brillante idée de raconter l’histoire d’une femme remarquable de la capitale nationale. C’est dans son bar La Grande Hermine que Madame Thérèse a fait vibrer les nuits de la rue Cartier, avec candeur et humanité. Et c’est à la grande comédienne Marie-Ginette Guay qu’on a confié ce rôle qui lui a mérité le prix d’interprétation féminine de l’Association québécoise des critiques de théâtre. Ça vaut la peine de traverser le parc,  prendre la 40 ou la 20 et prendre le pont pour passer une belle veillée à La Bordée!

Pendant ce temps au PÉRISCOPE… qui est nomade pour l’hiver!

HOTEL DIEU /  jusqu’au 3 février / présenté au Théâtre Les Gros Becs

Plus que quelques jours pour vivre cette expérience unique, inégalée et qui a tant fait couler d’encre au Québec! Sorte de théâtre documentaire choc, Hotel Dieu réunit tant des professionnels de la santé que des malades qui confrontent le public à la souffrance au quotidien et ce, en trois étapes. Il en résulte une réflexion dès plus émouvantes! Un must!

CLOSER / du 6 au 22 février / présenté au Centre des congrès de Québec

Pièce du dramaturge britannique Patrick Marber et gagnante de nombreux prix, CLOSER est joué pour la première fois au Québec et son adaptation a été confiée à la talentueuse Fanny Britt ! Adapté au cinéma en 2004, CLOSER raconte l’histoire d’un chasser-croiser entre deux couples londoniens. Sexe et tension au programme dans cette pièce qui a comme leitmotiv :

Si vous croyez en l’amour au premier regard, n’arrêtez jamais de regarder. Ça promet, n’est-ce pas les Radieuses?

LE CONCIERGE /  Théâtre de la Cité Universitaire / du 13 février au 9 mars

Du théâtre d’été en hiver? Pourquoi pas? Immense succès de l’été 2017 avec ses 29,000 spectateurs, Le Concierge a de quoi vous réchauffer puisque le Théâtre Beaumont St-Michel s’installe à Québec jusqu’en mars. Cette comédie française prend des airs de revanche quand Jean-Pierre, ex-mari autrefois riche et sans pudeur, débarque ruiné chez Evelyne qui elle, a repris sa vie en mains… Elle lui offrira de devenir le concierge de son entreprise… Michel Poirier signe l’adaptation et mise en scène de cette tornade de rires garantis grâce à une distribution de feu. Sylvain Marcel, Nathalie Mallette, Antoine Durand, Stéphanie Crête-Blais pour ne nommer que ceux-là , se chargent de vous divertir sur un moyen temps!

ET finalement, en rappel à Québec…

QUAND S’ARRÊTERA LA PLUIE / Grand Théâtre de Québec, salle Octave-Crémazie

En septembre dernier, notre éditrice Kathia Gailer vous invitait à aller voir cette pièce à Montréal. On y est propulsé en 2039 alors qu’il tombe des poissons tant il pleut et que Normand D’Amour y livre une des plus grandes performances de sa vie. Eh! bien, sachez que cette oeuvre de fin du monde d’Andrew Bovell sera présentée par le Trident de Québec. Jusqu’au 10 février 2018.

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.