Larry Hodgson : L’automne, c’est le temps de planter votre ail!

Bonjour à vous chères Radieuses!

Comme le mois de septembre s’installe doucement, j’ai eu envie de vous parler de l’ail, car si vous souhaitez une belle récolte l’été prochain, il est temps d’agir et de le planter, eh oui déjà!Je sais bien que certaines jardineries vendent des sacs de gousses d’ail en vue de la plantation printanière, mais parole de jardinier paresseux, vous n’aurez que très rarement de bons résultats avec celles-ci.

Comme les tulipes, les précieuses gousses d’ail se plantent à l’automne. Vous avez probablement récolté votre ail de la fin de juillet jusqu’à tout récemment, à la fin d’août, selon le climat et la maturation de la variété choisie. La récolte a été bonne? Êtes-vous satisfaites? Bien!

J’espère que vous avez mis quelques bulbes de côté pour la plantation qui devrait se faire dans les prochains jours (entre le début de septembre et la mi-octobre!). Voici quelques conseils express pour que, l’an prochain, vous pensiez à moi avec le sourire!

  1. Conservez les plus petites gousses pour cuisiner et replantez les grosses gousses.
  2. N’oubliez pas que les gousses d’ail se plantent la pointe vers le ciel, à un endroit ensoleillé dans un sol bien drainé.
  3. Plantez-les à approximativement 9 cm de profondeur et de 10 à 15 cm d’espacement.
  4. Il serait souhaitable de recouvrir celles-ci d’environ 10 cm de paillis après la plantation (cela évitera au sol de geler trop profondément).

Quel type d’ail planter?

À mon avis, le meilleur ail pour les climats froids comme le nôtre est l’ail à tige dure (Allium sativum ophioscordum) qui se trouve facilement en jardinerie. La variété qui se vend le plus au Québec s’appelle Music. Pourtant, permettez-moi la blague, elle est bien silencieuse! Faites l’essai de l’ail à tige dure et donnez-moi en des nouvelles! Pas de changement, pas d’agrément n’est-ce pas?

Surtout, ne plantez pas l’ail à tige tendre dans vos jardins (c’est la variété d’ail que l’on trouve dans les commerces, dans les supermarchés ou tressés dans les restaurants italiens!) L’A. sativum tolère bien mieux le climat de la Californie que celui du Québec.

Ah la fleur d’ail!

Si vous plantez l’ail à tige dure, vous verrez qu’elle produira peut-être moins de gousses par bulbe que l’ail à tige tendre, mais elles seront plus grosses!

Si vous avez l’âme artistique, notez que vous ne pourrez tresser les tiges de l’ail à tige dure, donc ne le choisissez pas pour faire de la décoration dans votre cuisine, mais bien pour son goût et sa qualité! Vous observerez qu’au cours de l’été sa curieuse tige florale fera un cercle en poussant. Toutefois, pour avoir une meilleure récolte, vous devrez la couper! Bonne nouvelle, ces tiges seront votre première récolte puisqu’elles constituent la célèbre et merveilleuse « fleur d’ail » de plus en plus tendance dans les restaurants!

Lorsque le feuillage de vos plants sera fané (probablement vers la fin juillet ou au cours du mois d’août) il sera temps de procéder à votre deuxième et principale récolte.

Une fois bien séchées et entreposées dans un emplacement frais et sec, les gousses d’ail à tige dure se conservent tout l’hiver.

Sur ce, portez-vous bien!

Larry Hodgson, votre jardinier paresseux

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.