fbpx

Le temps qui passe… réflexion spirituelle sur le temps

Le temps passe.

Même s’il semble parfois s’éterniser.

Même si la vie nous semble s’être arrêtée.

Cette vie que nous prenions trop souvent pour acquise a été mise sur pause et pourtant, la Terre continue de révolutionner autour du soleil de la même manière, à la même vitesse. Les saisons continuent de dérouler leurs atours magnifiques, les unes à la suite des autres. La végétation continue de s’endormir et de se réveiller au même rythme et nous, êtres complexes et magnifiques, continuons d’accumuler les minutes, les jours, les années, comme si de rien n’était.

C’est que la vie n’attend pas. Elle n’attend pas que nous soyons mieux, plus riches, plus en santé, à la retraite ou plus sages. La vie poursuit sa lancée, sachant très bien qu’elle n’est éternelle pour rien ni personne. C’est pourquoi nous devons la saisir au passage, la vie, et croquer à belles dents dedans, en nous laissant bercer doucement par l’instant présent.

Plus facile à dire qu’à faire, en effet!

Le temps passe, mais il est si facile de rester bloqué dans les souvenirs du passé, ou de se laisser emporter par ce qui pourrait arriver dans un plus doux futur. Il est si facile de laisser la vague nous passer juste au-dessus, au lieu d’y plonger et de s’y laisser aller. Peut-être est-ce parce que le présent nous semble moins intéressant que notre jeune passé, ou moins agréable qu’un futur pas si lointain. La nostalgie peut être réconfortante, parfois, jusqu’à ce qu’elle se transforme en comparaison et en découragement. L’espoir de jours meilleurs est vital pour demeurer sains, jusqu’à ce qu’il nous fasse vivre sans cesse « en attendant ».

Voici quelques idées à explorer, pour se détacher de l’emprise de notre esprit qui préfère souvent, et c’est bien normal, vivre dans le passé, se projeter dans le futur ou encore en avoir peur, de ce futur lointain.

Transformer la nostalgie en bienveillance

La nostalgie peut nous rendre parfois amers, tristes, fâché.es ou une panoplie d’autres émotions bien valides. Si nous observons la nostalgie nous faire basculer du côté gris de la médaille, peut-être pourrions-nous transformer ce momentum émotif en bienveillance apaisante. Se remémorer le chemin parcouru et l’accepter tel qu’il a été peut nous réconcilier avec l’être magnifique que nous sommes maintenant, dans le présent.

Transformer les pensées ou même les mots, que nous entretenons à l’égard d’un passé plus ou moins lointain, en éloges bienveillants plutôt qu’en tristes déceptions, a le pouvoir de changer nos humeurs et nous ramener vers le soleil, même un peu. Parfois, tout est question de perspective.

Se laisser envahir par la gratitude

La gratitude est cette émotion qui nous envahit quand nous nous laissons la chance d’être reconnaissant.es. À travers ce temps qui passe, cette vie qui change, ce nous-mêmes qui évolue et se transforme doucement, il y a toujours, absolument toujours, quelque chose pour laquelle être empli de gratitude. Plutôt que de nous laisser regretter le passé, stresser pour l’avenir ou avoir bien hâte au futur, donnons-nous la chance d’apprécier et de chérir ces précieux instants présents qui ne reviendront jamais.

La gratitude, elle se trouve dans les yeux d’un être cher qui partage notre vie, dans les rayons du soleil qui nous caressent le visage, dans l’air frais que nous respirons, dans la délicieuse gorgée de café matinale, dans un coup de fil amical, dans les mouvements, même les plus petits, que notre magnifique corps peut faire. Bref, si nous nous attardons à ce que nous avons déjà, ici, maintenant, le passé et le futur n’ont plus une aussi grande importance.

Le temps peut nous sembler cruel parfois; on ne peut ni le renverser, ni l’accélérer, ni l’arrêter. Mais ce temps qui régit un peu (beaucoup) nos vies n’est pas l’ennemi, il ne sert à rien de ruminer à son propos ou de toujours vouloir être ailleurs dans le temps qu’ici, maintenant. Il n’y a qu’une réalité qui existe bel et bien, et c’est celle que nous vivons dans le présent. Alors, très chères Radieuses, je nous invite à le saisir, cet instant présent, et à y chérir toutes les pépites de bonheur, petites ou grandes qui jalonnent notre passage sur la Terre.

La vie n’attend pas.

Vous aimerez aussi :

2 commentaires

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.