Pour en finir avec le sucre dans le vin

Pour citer le journaliste Patrick Lagacé de La Presse dans un article intitulé « Pour en finir avec le voile », « mais non, ce titre est ironique : on n’en finira jamais ». Même combat pour le sempiternel sujet du sucre dans le vin. C’est que tout comme le voile, on se renseigne peu, on s’inquiète beaucoup. Alors que tant de gens ne connaissaient pas la teneur en sucre résiduel de leurs vins préférés il y a quelques années, nous voilà maintenant pris dans une folle chasse aux vins à zéro gramme de sucre.

Ce qui est bien, c’est qu’une plus grande compréhension de la vinification s’accompagne de cette nouvelle lubie. Si l’on cherche des vins secs, c’est qu’on a compris que les levures ont transformé tout le sucre en alcool et que souvent, pour les vins rouges, disons, les vins à haut taux de sucre résiduel sont ceux trafiqués.

Pour remettre les choses en perspectives, quelques informations sur le sucre dans le vin.

« Un vin est considéré sec lorsqu’il contient moins de 4 grammes de sucre par litre. Il faut relativiser avec les portions consommées, d’abord, ensuite, c’est plutôt l’alcool qui sera votre apport calorique et non les grammes de sucre par litre de votre vin. »

Retenez le chiffre 4!

En tant que gestionnaire de communauté de la SAQ, je reçois très souvent ce questionnement sur le sucre résiduel ces temps-ci. Plusieurs me demandent des suggestions de vins contenant un gramme de sucre et même zéro. Sachez qu’un vin sec en est un qui contient moins de 4 grammes par litre. Vous trouverez l’information sur toutes les fiches produits des vins vendus à la SAQ et en magasin sur les étiquettes de prix. La différence entre un vin à un gramme de sucre ou celui à 3,8 grammes n’est pas significative. Que vous souhaitiez déguster un vin sec, je le comprends, mais l’obsession pour le moins de grammes de sucre résiduel devient exagérée. Comme l’image ci-dessous le montre bien, la différence revient parfois à l’équivalent d’un demi-raisin. Pensez alors à ce que vous consommez dans une journée. Vous avez pris un pot de yogourt à l’heure du lunch? Vous avez alors consommé 125 grammes de sucre. Un verre de jus d’orange ce matin? Voilà 21 grammes de sucre. Ne venez pas me parler des deux grammes de sucre dans votre bouteille du samedi soir dans ce cas.

Pour brouiller les cartes, si je vous parlais de vins blancs, l’interprétation du sucre résiduel ne serait pas la même. En effet, certains styles de vins ont traditionnellement davantage de grammes de sucre résiduel dans le produit final. Et c’est voulu. C’est le cas de certains rieslings allemands (pas tous!), par exemple. Dans ce cas, certains vins peuvent surprendre tant leur niveau élevé de sucre n’est pas perceptible. C’est l’acidité qui vient balancer le tout. En effet, plus un vin est élevé en acidité, moins l’impression de sucre se fait sentir. Notre perception est alors biaisée. Ne vous empêchez donc pas de découvrir ces vins uniques qui ont beaucoup à offrir.

D’un côté on veut des vins ne contenant aucun sucre, de l’autre on va au Starbuck’s s’acheter un latté à 23 grammes de sucre le même jour. Repensons le sucre autrement… tout comme le voile. Et si on accordait tout simplement trop d’importance à ce qui ne devrait pas? On remarque une consommation alarmante de sucre dans les sociétés nord-américaines et je ne veux pas diminuer cette problématique. Essayons, par contre, de regarder notre alimentation dans son ensemble. Une solution simple également, consommer moins d’alcool, point.

Buvez ce qui vous plaît et en bonne compagnie, voilà mon conseil!

Voici deux vins blancs bios et secs qui me plaisent grandement et que je vous partage pour votre plus grand plaisir.

Domäne Wachau Grüner Veltliner Selection 2017

Code SAQ : 13750089

Grüner Veltliner, ce cépage emblématique d’Autriche qu’il vous faut absolument découvrir! Avec ses arômes typiques de pêche, de poivre blanc, de fleur blanche, il produit des vins printaniers par excellence. Provenant d’une cave coopérative enracinée dans la Wachau, ce vin est doté de cette pointe minérale en finale qui rappelle les cailloux humides et donne envie de replonger les lèvres dans le verre immédiatement. En apéro au soleil, ça fait oui en dedans!

Domaine de Majas Côtes Catalanes 2017

Code SAQ : 13993241

Amatrice des vins de ce domaine autant en rouge qu’en blanc, je vous incite grandement à mettre la main sur ce vin d’assemblage de rolle, de maccabeu, de carignan blanc et de chenin blanc. D’une pureté inégalée et si facile à boire grâce à son acidité élevée et son faible taux d’alcool que la bouteille sera terminée dans le temps de le dire. Prenez-en deux!

2 commentaires

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.