Salut! Allo! Bonjour!!!

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il me semble que de plus en plus l’interaction entre humains se perd, que la courtoisie entre nous disparaît jour après jour. Je m’explique.

Depuis 3 mois, je marche quotidiennement dans mon quartier question de garder la forme et pour prendre l’air. En me promenant, je dois rencontrer environ une vingtaine de personnes, qui comme moi, profitent de la journée. Poliment ou innocemment (!), je salue les gens que je rencontre, que ce soit par un sourire ou bien par un « beau bonjour ». Vous savez quoi? 6 fois sur 10, je n’ai aucun signe en retour de mon beau sourire amical. Snifff… Rien pantoute. Nada. Même pas un petit hochement de tête. Je continue de marcher avec mon sourire qui je l’avoue s’efface et mon ego tristounet hahaha!

Ça vient peut-être de mon éducation ou bien du fait que je suis née à la campagne où tout le monde se connaît, mais il me semble que saluer un autre être humain n’est pas sorcier. Je ne veux pas aller prendre un café avec eux ou leur raconter ma vie, juste établir un contact chaleureux un point c’est tout ! On dirait qu’ils ont peur que je les suive jusque chez eux et que je m’invite à dîner!

Ensuite, quand je me rends à l’épicerie et qu’arrive le moment de payer, la gentille caissière trop occupée à jaser de sa dernière sortie avec l’emballeur oublie que je suis là. Sans me regarder, sans bonjour, sans rien, elle me dit : « 38.95$ ». Même pas de s’il-vous-plaît, pas de madame, rien pantoute encore une fois!

Alors je tiens ma carte de débit fermement jusqu’à ce qu’elle daigne me regarder. Je suis drôle hein? Et là, avec mon plus beau sourire je lui dis un beau BONJOUR!… Et là, je lis dans ses yeux qu’elle me prend pour un extraterrestre. Yeux qu’elle lève au ciel en se disant sûrement que je suis une vieille en manque d’attention! Elle n’a pas tout à fait tort, car ayant géré une petite entreprise et ayant travaillé toute ma vie au service à la clientèle, il me semble que le fait de saluer et de faire sentir aux clients qu’ils sont importants est la base de la bienséance… Alors oui! J’ai besoin d’un minimum d’attention lorsque je me présente dans un commerce et cela me réjouit quand je suis bien accueillie.

Et ma journée n’est pas encore finie! Je me rends au centre d’achats et juste avant d’entrer, il y a deux femmes dans la quarantaine qui ouvre la porte devant moi. En toute innocence, je prends pour acquis qu’elles vont la retenir un peu pour moi… Eh bien NON!!! Je commence à penser que ma diète fonctionne terriblement bien, car ma foi, je deviens invisible!

Mais où est donc passée la politesse ainsi que tous ces petits gestes qui font tellement plaisir et qui nous font sentir importants aux yeux des autres? Je me le demande!

En tout cas, sachez-le mesdames, je ne vais jamais cesser de sourire et d’aller au-devant des autres même si je semble être à contre-courant. Mon téléphone ne sera jamais plus important que les gens qui m’entourent! Alors les Radieuses, si vous croisez quelqu’un qui vous sourit, ce sera peut-être moi!

Au plaisir de se dire un beau BONJOUR!

Lizette

8 commentaires
  1. Bonjour Lisette,

    Effectivement, tu as raison, nous passons pour des extra terrestres lorsque nous mettons en pratique la bienséance que nous avons appris étant jeune. Mais malheureusement de nos jours la majorité des jeunes ne savent même pas e que ce mot veut dire …

    P.S. au plaisir dese revoir ….

  2. Bien moi aussi je marche dans mon quartier, et je constate que j’ai souvent des bonjours ou un signe de tête. Des cyclistes ou des marcheurs Mais des fois c’est comme si on était des gens invisibles. Bravo Lizette

  3. Bravo Lizette encore une fois tu écris ce que les gens pense tout bas on est une génération qui a appris à dire bonjour merci ça coûte pas cher mais ça fait tellement plaisir à plus ma belle sœur xx

  4. Je vis les mêmes expériences et j’ai la même attention aux gens. Déceptions souvent également. C’est triste de constater que les gens ne savent pas à quel point ils perdent de belles occasions d’être plus heureux pendant une minute, une heure et peut-être plus! Alors on continue de contaminer avec nos sourires????

  5. Merci Lizette pour ce beau billet…tellement vrai! Je fais la même chose que vous et j’ai les mêmes réactions que vous. J’ai décidé en plus de faire des petits tests quand je me promène sur la rue ou que je vais dans les magasins. Il m’arrive d’aborder une personne pour lui faire un compliment du genre: Votre chapeau est vraiment beau. Vous devriez voir la tête de la personne sous le chapeau à ce moment-là. C’est elle qui a carrément l’air d’un extraterrestre.. Je rigole dans ma barbe.

  6. S’ajoute pour moi une autre petite difficulté : l’utilisation du « Tu » par une jeunesse de 20 ans placée dans une position professionnelle de service à la clientèle. Je ne me braque pas complètement mais ça accroche en quelque part où je me dis, voudriez-vous s’il vous plait vous gardez une petite gêne. En tout cas, pour moi, la politesse ne commence pas par le « tu » !

    Ce qui me frappe dans votre texte est cette peur que l’on suppose chez l’autre : la peur qu’on entre dans leur bulle … ou maison, quand en fait, ce n’est qu’égayer le quotidien, une manière de dire que la vie est belle qui nous anime. En Estrie, dans les commerces, on reçoit de retentissants « bonjour » et je l’apprécie à sa juste mesure.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.