Se savoir aimée - Les Radieuses

Se savoir aimée

Cet après-midi, en jardinant, j’écoutais la chanson de Marc Dupré «Tout l’amour qu’on donne» et ça m’a donné l’occasion de faire un petit bilan de l’amour que j’ai reçu tout au long de ma vie.

Je dois vous avouer, je suis une de celle qui a eu la chance de tomber dans la «marmite de l’amour» un peu comme Obélix dans la potion haha! Depuis ma naissance, je n’ai jamais manqué d’amour, j’ai eu des parents aimants, une sœur et un frère qui, étant beaucoup plus vieux que moi, m’ont toujours gâtée, aimée et protégée. Ma sœur est décédée, mais mon frère est encore et toujours là pour moi. Toujours prêt à m’aider et à me tendre la main si j’en ai besoin.

Lizette avec son frère Gilles et sa belle-soeur Mariette

En ayant reçu autant d’amour de mes proches, j’ai appris à en donner aux gens autour de moi. Toute ma vie, j’ai beaucoup reçu et j’ai beaucoup donné. Toutefois, en vieillissant, je me rends compte que j’ai toujours ce besoin d’être aimée, mais qu’il s’exprime d’une tout autre façon. Plus jeune, je ne voulais que plaire aux autres, je voulais que tout le monde m’aime, sans exception! Quand j’y repense, je sais que c’était impossible, mais, à cet âge, si quelqu’un me refusait son amitié, cela me chagrinait beaucoup et je cherchais sans fin, la raison.

Avec l’âge et l’expérience, je croyais que j’avais enfin compris. J’ai choisi de donner de l’amour sans compter à tous ceux qui comptaient réellement pour moi. En les inondant de ma bienveillance, je me disais que ces gens, en retour, m’en donneraient autant… Hélas, ça aussi c’était une illusion.

Je n’ai donc pas eu le choix, et non sans heurts, d’apprendre à doser mon besoin d’être aimé, et à donner ce que j’ai de meilleur en moi sans rien attendre en retour. Tout ça pour le plaisir de faire le bien autour de moi. Croyez-moi, chères Radieuses, cela fait maintenant mon bonheur et me comble totalement. En n’attendant rien en retour, je ne suis plus jamais déçue!

Lizette et ses enfants

J’ai fait du bénévolat auprès des gens endeuillés et prendre du temps avec eux, écouter, leur faire savoir que j’étais là me faisait du bien; je sentais que je faisais une différence. Les personnes que je rencontrais me confiaient que le plus difficile pour eux était le grand vide que la personne décédée laissait. Perdre l’être cher avec qui ils partageaient leur quotidien et de qui ils se savaient aimés, aimer l’autre en retour sans attente, juste être bien ensemble et pouvoir compter l’un sur l’autre pour cheminer doucement vers la vieillesse.

En aidant les autres du mieux que je peux, en les écoutant, en les guidant et surtout, en les aimant sans jugement, je réalise que je me sens appréciée et respectée.

Donc, lorsque je m’arrête pour faire le petit bilan de ma vie, je me dis qu’elle a été bonne avec moi. Dernièrement, entourée de mes enfants, petits-enfants, famille et amis, j’ai eu droit à un anniversaire surprise pour mes 65 ans. Lorsque j’ai pris un temps pour regarder tout ce beau monde qui était à ma table, je me suis sentie inondée d’amour. Une vague forte et puissante qui me porte encore aujourd’hui. C’est tellement bon et précieux de se savoir aimée, j’en connais ma chance et je la savoure!

Je vous souhaite, chères Radieuses, d’apprécier tous ces petits bonheurs que la vie vous offre, mais surtout, de vous laisser aimer. Vous êtes précieuses!

Portez-vous bien,

Lizette

Vous aimerez aussi :

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.