fbpx

Si Dieu existe…

Infailliblement, mon cœur s’emballe et mes yeux se remplissent de larmes lorsque l’on fait le décompte avant minuit la veille du jour de l’An. Je ne sais pas trop pourquoi; un mélange de joie d’être là avec ceux que j’aime et une nostalgie d’avoir perdu des êtres chers et de ne pas savoir ce que nous réserve l’année qui vient.

En écrivant cet article pour la nouvelle année, une vieille chanson me vient en tête : Mon Dieu bénissez la nouvelle année, rendez heureux nos parents, nos amis, elle est tout à nous et nous est donnée pour mériter le paradis. Qu’est-ce qui m’arrive? Je ne suis pas si pieuse, et je ne crois pas au paradis, mais comme disait Claude Dubois, si Dieu existe, ou quelqu’un dans le genre, je lui dirais oui, faites que cette nouvelle année soit plus lumineuse, joyeuse. Le paradis n’est pas nécessaire, juste la santé, juste la paix dans le monde. Je dis « juste », mais je sais que le mot n’est pas juste, en fait la santé, la paix, c’est tout.

2021 se termine et c’est encore et toujours l’impasse; on a beau avoir nos vaccins, on a toujours des incertitudes avec nos amis « les variants »; le variant ceci, le variant cela. Sans oublier ceux qui résistent encore à se faire vacciner, bonne année à vous, au moins on se rassure en se disant que vous ne sortirez pas beaucoup.

La vie est une suite d’habitudes, de traditions. On vit notre quotidien chacun à sa façon; on façonne sa vie à sa manière, mais voilà que depuis presque deux ans, on perd un peu le contrôle. Nous ne sommes plus si différents les uns des autres. Nous sommes presque tous masqués, presque tous inquiets, presque tous blasés par cette pandémie qui ne finit plus.

Nous voilà en 2022 à parler encore de la COVID-19. Ça va faire! Mais à quoi bon se fâcher, personne n’y peut rien.

Est-ce que cette pandémie nous aura enseigné certaines choses? J’ai l’impression que oui. Une chose est certaine; qu’on soit riches, pauvres, instruits ou illettrés, personne n’est à l’abri d’attraper cette foutue maladie.

Alors, je dis à ce Dieu, que nous, nous prions ou avons prié, allez faites quelque chose, ça va pas du tout là. Ça ne sert à rien, si nous, dans un pays riche, sommes tous vaccinés et qu’ailleurs dans le monde où règne la pauvreté, personne n’y a accès. Il faut que justice soit faite, nous sommes tous des humains à parts égales.

Mais vous savez Dieu, il n’y a pas juste ça, il y a les jeunes qui sont en danger, ici chez-nous à Montréal, dans cette ville, où nous marchions sans peur. Nos jeunes confinés si longtemps peuvent maintenant librement se promener et « chiller » comme il se doit à cet âge, mais les parents sont inquiets, les jeunes aussi, j’imagine.

Il y a aussi un plus gros dossier à examiner mon Dieu : le système de santé, ça fait peur d’être malade, serons-nous soignés? La personne derrière son masque qui pourrait nous soigner vient-elle de faire 16 heures consécutives? Est-elle vaccinée?

Il y a aussi les réseaux sociaux; moi, j’aime ça voir des photos de beaux enfants, de gens heureux, pourquoi pas? Mais il y a aussi tant de haine, pourquoi?

Beaucoup de questions, beaucoup d’inquiétudes, mais je vais dire comme Tex Lecor dans sa chanson Noël au camp : « On a beau pu être un enfant pis être capable de faire face à la vie, cette fois ti-Jésus on ne sait plus trop quoi faire. »

En attendant de savoir si mes vœux seront exaucés, je vous souhaite une bonne année 2022. Essayons malgré tout de savourer la vie chaque jour comme elle est, après tout c’est déjà tout un cadeau.

Christine

À lire aussi :

3 commentaires
  1. Encore une fois tu es venu me chatouiller le cœur.

    Je souhaite que « ton ou notre p’tit Jésus » va cette année, donner la formule magique
    à tous ceux et celles qui travaillent très fort à nous redonner un monde meilleur!

    Bravo mon amie!

  2. Merci pour cet article Christine. Le ton et les mots sont si justes, cela me rejoint totaleemt. Bonne Année et aBonne Sante a toi et toute ta belle famille, souhaitons-nous aussi l’espoir que toutes ces situations difficiles s’améliorent.

  3. Quel beau texte, c’est si bien dit. BONNE ANNÉE 2022! L’on se souhaite qu’elle soit vraiment meilleure cette nouvelle année ! Merci!

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.