Balado, épisode 3: Osez-vous vivre vos passions?

Des femmes comme vous, épisode 3 – Osez-vous vivre vos passions?

Dans ce 3e épisode du balado Des femmes comme vous, Vicky et Carolle discutent avec Ginette Gauthier, andragogue, de certaines pistes afin de vous aider à découvrir ou à faire renaître vos propres passions qui vous permettront à vous aussi, nous l’espérons, de retrouver la joie dans votre vie et de RAYONNER!

Inspirée par une nouvelle passion, un nouveau défi, Carolle a décidé d’aborder ce sujet et de mettre en mot son parcours et sa réflexion pour retrouver la flamme dans cette tranche de vie.

Bonne écoute et bonne lecture!

Passage à vide… Vie vide de sens… Absence de projet… Morosité quasi permanente…

Cela vous dit quelque chose? Eh bien, moi, c’est ce que je vivais jusqu’à tout récemment.

60 ans! Âge de la retraite? Bel âge? Âge d’or? Cela signifie quoi pour vous?

En ce qui me concerne, j’ai décidé de l’accueillir comme l’âge de la dernière chance, ou plus positivement, l’âge de la transition.

En clair, l’heure avait sonné pour moi!

Ce qui tournait en boucle dans ma tête? Il est minuit moins cinq! Ça urge! Tu as 60 ans Carolle! C’est ton wake-up call! Il est grand temps que tu le trouves ce X dont tout le monde parle!

Je me suis donc demandé: mais qu’est-ce que je souhaite faire pour les 10 à 15 prochaines années? Car, on s’entend, au-delà de ça, l’énergie commence à manquer et le temps pour réaliser nos rêves rétrécit à vue d’œil. Du moins, dans mon esprit, car Jeannette ne serait pas d’accord avec moi!

Mon drame était que j’étais incapable d’y répondre. J’avais beau y réfléchir. Rien ne me venait à l’esprit. C’était là tout mon tumulte intérieur.

J’avais beau lire des livres, écouter des émissions et des balados sur le sujet et j’entendais bien ce que tous racontaient avec conviction, mais je n’y arrivais pas. À les lire et à les entendre, trouver un projet de vie semblait si simple. Cependant, j’avais comme un trou noir dans la tête, dans mon âme et dans mon cœur et il ne faisait que renforcer mon sentiment de culpabilité et d’impuissance.

Je cherchais à avoir un projet qui m’animerait, qui viendrait allumer la flamme, jadis étincelante, mais qui semblait désormais éteinte.

J’essayais de reconnecter avec moi-même, avec les passions qui m’animaient plus jeune. Vous savez, ces passions qui nous habitent, nous font sentir vivantes, quand on se permet de choisir de leur faire toute la place qui leur revient dans nos vies.

Et voilà que tranquillement, à force de volonté et de persévérance, je l’entrevois, puis je l’aperçois toute fringante qui attend sur le seuil de la porte de mon existence. Je décide alors de la faire entrer et soudainement, tout devient clair, évident. Mais comment se fait-il que je n’aie pas été en mesure de la reconnaître et de la faire renaître de ses sens avant cette passion?

Détour obligé, j’imagine… Je ne sais trop. Ce que je sais aujourd’hui, en revanche, c’est combien ce projet de balado qui me rejoint dans tout ce que j’aime me fait du bien. J’ai enfin trouvé le remède à un mal qui m’habitait depuis trop longtemps.

Mes proches sont unanimes. Quand je parle de notre balado, à Vicky et moi, je rayonne, ils sentent le feu en moi, mon visage s’éclaire, s’anime, mes paroles déboulent et ma tête foisonne d’idées. Je vis une véritable renaissance!

Balado Des femmes comme vous

Le plus merveilleux dans tout cela, c’est que je sens que ce n’est que le début.

Tout dernièrement, je me suis remise à la danse (au tango plus précisément), ma toute première grande passion. Elle s’est manifestée alors que j’avais à peine 4 ou 5 ans. Preuve que j’ai repris espoir, confiance en la vie, mais, surtout, et c’est ce qui est le plus important, en moi.

Carolle

Pour écouter le 1er épisode du balado Des femmes comme vous, c’est par ici. Pour écouter le 2e épisode du balado, c’est ici.

Pour en savoir plus sur le balado Des femmes comme vous :

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.