Ces 4 plantes d’intérieur qui aiment l’eau… À la folie!

Notre jardinier paresseux le répète souvent : « il ne faut jamais laisser tremper une plante dans une soucoupe remplie d’eau. Si vous le faites, sachez que 15 à 20 minutes suffisent sans quoi, elle commencera à pourrir! » Un conseil qui s’applique la plupart du temps, à quelques exceptions près…!

Eh oui, certaines sortes de plantes d’intérieur adorent que leur terreau soit non seulement humide, mais complètement détrempé! Afin de combler leur plus grand désir, on peut donc mettre leur pot dans une soucoupe remplie d’eau.

Et quelles sont ces plantes à tremper dans l’eau? Laissons notre jardinier paresseux, Larry Hodgson, nous en parler!

Les larmes de bébé (Soleirolia soleirolii, syn. Helxine soleirolii)

Parmi ces plantes, on retrouve la plante appelée larmes de bébé (Soleirolia soleirolii, syn. Helxine soleirolii). Une jolie petite plante rampante aux mini-feuilles vertes! Au grand désarroi de plusieurs jardiniers, cette plante semble assez difficile à cultiver, car elle meurt souvent rapidement après l’achat. Mais c’est qu’on ne l’arrose pas assez, qu’on l’a laisse sécher!

Pour éviter que cela se produise, changez de tactique! Donnez-lui beaucoup d’eau et laissez son pot tremper dans l’eau. Pour toujours. La soucoupe est vide? Rajoutez-y vite de l’eau! Et vous savez quoi? Exposez-la à un éclairage moyen ou assez faible et vous la verrez vivre plusieurs années!

L’herbe fibre optique ou scirpe incliné (Isolepis cernua, syn. Scirpus cernuus)

Même chose pour l’herbe fibre optique ou scirpe incliné (Isolepis cernua, syn. Scirpus cernuus). Pourquoi fibre optique? À cause de ces petites inflorescences argentées aux extrémités de ses tiges! Dans la nature, cette plante est semi-aquatique, il est donc impossible de trop l’arroser! Comme pour les larmes de bébé, laissez-la, elle aussi, tremper dans une soucoupe remplie d’eau. Et pour la voir vivre longtemps, privilégiez un éclairage intense à moyen. Vous verrez, elle sera belle, belle, belle!

Les sélaginelles (Selaginella spp.)

Puis, il y a les diverses sélaginelles (Selaginella spp.), comme la sélaginelle des jardiniers (S. kraussiana), qui est souvent utilisée comme « mousses vivantes » dans les terrariums. Bien qu’elle ne soit pas semi-aquatique, cette plante aime l’eau et que son terreau soit toujours humide. Attention! Cette plante a tendance à souffrir rapidement, car ses racines sont si courtes que même quand son terreau est humide, sa strate supérieure, où leurs racines sont concentrées, sèche avant le fond. Pour elle, le principe de la soucoupe rempli d’eau est idéal, car il permet à l’eau de monter à ses racines par capillarité. Pour voir cette plante s’épanouir, offrez-lui un éclairage modeste, une forte humidité (pas d’air sec, svp!) et beaucoup… beaucoup d’eau!

Beaucoup plus d’eau!

Le papyrus d’appartement ou plante ombrelle (Cyperus alternifolius)

Parlons maintenant du papyrus d’appartement ou plante ombrelle (Cyperus alternifolius). Cette dernière n’aime pas seulement l’eau, elle en raffole! Elle boit, elle boit, elle boit, puis elle libère la grande partie de cette eau à l’air, au grand bénéfice des autres plantes tout près. Vous comprendrez donc qu’une simple soucoupe remplie d’eau ne suffit pas pour cette petite capricieuse! Optez plutôt pour un gros cache-pot que vous remplirez d’eau jusqu’au niveau de la motte de ses racines, environ. Vous pouvez même inonder la motte d’eau jusqu’à 5 cm, car oui ses racines peuvent rester sous l’eau en permanence sans que cela nuise à sa santé. À cette grande quantité d’eau, on ajoute une bonne lumière, et hop voilà un papyrus d’intérieur heureux!

Envie d’une nouvelle plante d’intérieur? Ces 4 plantes assoiffées sont sans aucun doute conçues sur mesure pour les jardiniers paresseux!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.