C’est quoi pour vous, être féminine?

Est-ce de se maquiller, d’être mince et bien habillée, de s’épiler, d’être bien coiffée, de porter des faux ongles, un beau décolleté ou la profondeur de l’être d’abord?

C’est correct l’apparence, mais ça reste superficiel. Pour certaines, être bien maquillée semblera donner confiance ou un sentiment de fierté, tout comme de beaux vêtements. J’en conviens que ça peut être un signal qu’on prend bien soin de soi, mais qu’en est-il vraiment du bien-être profond. Je peux vous dire par expérience qu’une majorité de femmes sont blessées dans les profondeurs de l’identité féminine. Cette facette qui fait mal et ne peut être maquillée. Je vous en reparle un peu plus loin.

Si une femme cache son ventre avec une gaine étouffante ou si une femme a un soutien-gorge très rembourré, comment se sentira la personne qui se retrouvera dans l’intimité avec elle?

Le plus beau des maquillages ne donne pas le fondement d’une personnalité rayonnante basée sur une attitude positive, souriante, auto responsable et libre intérieurement.

Sensualité, douceur et acceptation de sa féminité

La femme en harmonie, non coupée de sa féminité, aime s’exprimer avec douceur, tendresse, sensualité, des rythmes plus posés, rayonne. Une femme aurait beau utiliser au maximum les astuces de la mode, si elle a un caractère contrôlant, narcissique, ça ne la rendra pas plus attrayante et même chose pour un homme d’ailleurs.

Être féminine, c’est être à son meilleur dans l’art d’être authentique, de reconnaître les cuirasses qui ont rigidifié le corps et les émotions. C’est charmer par la splendeur de sa personnalité. C’est bien différent du côté éphémère de la séduction. Charmer se fera autant en habit de bûcheron qu’en robe de soirée si vous rayonnez. Séduire, c’est montrer temporairement une facette extérieure pour tenter d’être accepté ou d’influencer une autre personne, sans oublier le plaisir de prendre soin de soi bien entendu si tel est le cas.

La féminité, c’est aussi accepter un compliment au lieu de penser que la personne veut systématiquement coucher avec vous. C’est le voir comme un hommage à ce que vous êtes. Comme si chaque homme gentil avait une intention derrière la tête. Ça ne veut aucunement dire d’être naïve, on s’entend. En se sentant belle de l’intérieur, en confiance, la vue d’autres femmes bien assumées ne dérange pas. Si ça dérange, c’est qu’il y a quelque chose à travailler en soi. Quand je parle de cuirasses, comme je le fais dans ma formation avec les femmes, sous le thème « Du féminin blessé à la liberté intérieure », ce sont des perceptions, des émotions qui se sont logées dans le corps et l’inconscient, à travers les difficultés des premières années de vie et qui ont affecté la féminité, la sexualité, créé des blocages, des déceptions dans l’intimité, et plus (même chose pour les hommes dans leur développement et leur identité masculine).

Accepter sa féminité, c’est apprécier les gestes galants qu’un homme peut poser envers soi, comme ouvrir la portière de l’auto, prendre la taille en marchant, les compliments, les tendres regards. C’est même accepter qu’un homme voua aide à porter un lourd colis. C’est prendre un enfant avec tendresse et le cajoler. C’est prendre votre partenaire dans vos bras, porter sa tête sur votre cœur et le (ou la) cajoler en l’enveloppant de douceur. En arrêtant de vouloir prouver qu’on est forte, capable, on le démontre automatiquement. C’est la puissance de l’authenticité et des nœuds de souffrance libérés en soi.

Contrôler, jouer la « super woman », ça éloigne des valeurs du cœur, de la légèreté et du bonheur. Le charme, c’est naturel, la séduction c’est plus sur commande. Rien n’empêche la séduction dans le couple et dans la vie, tout est question de gros bon sens. Sur le plan érotique, pour l’harmonie du couple, la séduction a sa place.

Faire des démarches pour se libérer intérieurement, pour optimiser son bonheur, c’est la voie de l’avancement heureux. Je vous invite à oser rayonner votre féminité en rencontrant votre énergie amoureuse, sexuelle et sensuelle dans le respect de qui vous êtes vraiment, de vos besoins.

Pour vous aider à dénouer ce qui vous fait mal en lien avec votre féminité, sensualité, visitez https://linebolduc.com/coaching-individuel et le livre Se libérer de la dépendance affective est un bijou en ce sens.

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.