Cet été, découvrez une activité zen : la photographie

La photographie s’est présentée à moi via mon conjoint. Pour une balade ensemble, il prenait son appareil et chemin faisant, captait des images extraordinaires.

Et moi?

J’attendais… J’attendais qu’il ait terminé, qu’il ait suffisamment de clichés pour poursuivre notre randonnée, qu’il ait trouvé le bon angle, la bonne lumière. Bon! Finalement, c’était long, très long!

Il n’en fallait pas davantage pour que je m’initie à cette activité artistique qui nous propulse hors du temps. Aujourd’hui, c’est au tour de mon conjoint d’aiguiser sa patience en me laissant vivre mon moment de douceur, MON moment photographie. Douce revanche!

La photographie : alliée de ma croissance personnelle

Depuis ma jeune vingtaine, j’adopte un style de vie où le développement personnel est ma priorité. Outre le fait d’étudier en psychologie, comprendre la psychologie et l’humain dans son fonctionnement et son développement a été pour moi un objectif qui allait de soi. Lire, étudier, assimiler, intégrer, développer des outils, expérimenter, vérifier, tester, enseigner et coacher a été et est encore le nœud de mon vécu de professionnelle. D’emblée, il m’apparaissait intéressant d’aborder la photographie sous un angle psychologique.

1. Vivre dans l’instant présent

À partir du moment où j’appuie sur le déclencheur, je m’imprègne de l’énergie de mon sujet. Je mets sur pause mes pensées, je me dépose et je matte cette habitude de me promener dans le hier et le demain. Je cesse ce tourbillon incessant des pensées pour me concentrer sur ce que mon œil perçoit et sur ce qui attire mon attention. Il me reste alors qu’à valser avec mon sujet. Tout ce qui compte est le ici et maintenant!

2. Un congé pour le cerveau

Nous vivons dans l’agitation continuelle insinuant un dérivé de performance. L’agitation amène son lot de stress, et par la photographie, j’arrive à diminuer le stress et faire le plein d’ondes positives.

Partir avec un appareil photo à la main c’est prendre le temps. Le temps de se reposer et de vivre l’expérience qui m’est offerte. Le temps d’ouvrir grand ses yeux au même titre que son objectif. C’est une activité qui allie concentration et relaxation. On y prend goût facilement!

3. La beauté au rendez-vous!

L’amalgame des tons, le jeu des lumières, les superpositions, les suspensions, les formes. Tout m’initie à la beauté. La splendeur d’un panorama, la richesse des teintes d’un coucher de soleil, les couleurs ambrées des fins de journée, la blancheur de la neige qui se marie avec le bleu du firmament. Mon œil se réjouit et mon appareil l’immortalise. C’est sublime!

4. Ajuster notre focus

C’est avancer en ayant l’œil aiguisé, regarder et écouter ce qui se passe autour de nous et en nous aussi. La photographie nous révèle des parties de nous, nous aide à nous calmer dans cette ère rapidité. On n’a pas le choix de s’arrêter. Pas s’arrêter pour penser aux nombreuses tâches à exécuter, mais bien s’arrêter pour contempler. La photographie invite à la contemplation comme de fixer notre attention, ajuster son focus sur ce que nous voulons capter, observer et immortaliser.

5. S’adonner à la « photorandonnée »

Pour une randonnée en nature, je m’accompagne de mon appareil. Je marche en sillonnant des sentiers inconnus, je cherche des détails, je me laisse interpeller par ce que la nature veut me dire. Même un endroit connu nous amène à la découverte. Il s’agit de regarder ailleurs, se laisser inspirer et se laisser guider. Il y aura toujours quelque chose que nous n’avons pas encore vu. Il y aura toujours ce détail qu’on aura ignoré précédemment. Il y aura toujours une surprise au détour. La photographie s’incarne dans l’ouverture à la surprise. Laissons-nous surprendre!

6. Connecter avec son modèle

Je me suis toujours dit que s’adonner au portrait est un acte relationnel. Le portrait rejoint une forme d’éveil de potentiel où le photographe a cette fonction de détendre l’atmosphère et de créer un moment unique.

Fait à noter qu’il a quelque chose d’intimidant de se faire fixer par l’objectif d’une caméra. Je deviens alors une guide accueillante, bienveillante qui fera vivre une expérience positive et effervescente. Rien de moins!

En résumé

Vous aurez compris que la photographie est une activité zen où la découverte sera au rendez-vous. Non seulement le spectacle qui vous sera offert, mais aussi ce regard intérieur si propice au mieux-être et à l’intériorité. La photographie c’est porter un regard multidimensionnel sur soi, sur l’autre, sur l’environnement et sur la nature!

Peu importe l’appareil que vous utiliserez, cet été, profitez de ces doux moments pour immortaliser ces portions de vie ou ces décors fleuris, la verdure et les panoramas. Imprégnez-vous de l’immensément grand ou de l’infiniment petit et jouez des couleurs!

Bon été à vous!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.