Comment choisir son café pour la maison ?

Tout comme nous sélectionnons nos fruits et légumes, nous choisissons notre café. Mais quels sont les points à examiner puisqu’après l’eau, le café demeure l’ingrédient le plus important de notre tasse? Voici comment vous y prendre.

 

L’origine du café

Afin de vous simplifier la tâche, divisons notre café en 2 principales régions de production : celle d’Afrique et celle d’Amérique latine. Les arabicas cultivés en Afrique auront, d’ordre général (et ici j’insiste sur «d’ordre général»), des notes aromatiques plus fruitées, voir de baies rouges muries, et offrent des profils souvent plus complexes. Les cafés provenant d’Amérique latine quant à eux, ont tendance à nous offrir des cafés parfois plus acidulés, parfois plus noisettés et chocolatés. N’hésitez surtout pas à consulter vos baristas ou votre maître torréfacteur pour y voir plus clair.

 

La torréfaction

Que recherchez-vous dans votre tasse? Êtes-vous du type rond en bouche et équilibré? Corsé? Fruité, floral, boisé, épicé? Sachez que moins le café est torréfié, plus ses notes gustatives seront distinctives et sauront vous transmettre le terroir d’origine. À l’inverse, plus un café sera torréfié longtemps, plus ce dernier vous offrira les arômes issus de la cuisson donc plus fumés. Les artisans torréfacteurs de qualité se font un devoir de porter chaque grain à leur meilleur… ils sauront vous offrir le parfait point de caramélisation.

 

La fraîcheur

La fraîcheur se reconnait à la coloration du grain et à son aspect. Un café frais et bien conservé aura un aspect mat et une coloration uniforme, symbolisant que les huiles du café, dans lesquelles les arômes se conservent, sont demeurées à l’intérieur du grain. À l’opposé, les grains dont l’aspect est plus foncé et plus huileux indiquera que le café est probablement plus vieux… Conservez-le dans votre armoire, dans un pot hermétique ou encore mieux, faites le moudre au fur et à mesure. Vérifiez la transparence de votre artisan torréfacteur (date de torréfaction sur vos emballages ou encore directement auprès de votre artisan torréfacteur du coin).

 

La mouture

Assurez-vous d’avoir la mouture adéquate correspondant à votre type d’infusion (type de cafetière). Cette variable a un impact considérable sur le goût que prendra votre tasse. Le temps de macération ou d’extraction en dépend. Un café infusé trop rapidement se résumera en un goût aqueux et fade tandis qu’un café extrait trop lentement sera trop amer et très agressif en bouche et laissera un arrière-goût fort désagréable.

 

*Ce texte est présenté par les Brûleries FARO

 

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.