fbpx

Être écouté, être entendu… l’es-tu?

Écouter c’est un Art, celui d’être totalement présent à l’autre dans tout ce qu’il est, dans ce qu’il a à partager, à offrir, à s’offrir.

Accueillir l’autre tout simplement, sans penser à des réponses possibles, éventuelles, à des conseils à donner, tout doucement offrir sa présence et son accueil à tout ce qui peut prendre place : la vulnérabilité, la tristesse, la culpabilité, la Vie…

Ce moment de présence, c’est puissant, car ça permet à la personne écoutée d’être accueillie dans sa vulnérabilité, sans jugement. Ça lui offre également la permission de déborder, de capoter, de ne pas voir clair, de ne pas se sentir bien, de ne pas comprendre… en sachant qu’elle sera accueillie, écoutée et entendue. Ça fait souvent toute une différence de vivre l’intensité de ce moment douloureux ou difficile en ayant une personne bienveillante prête à nous prêter l’oreille, à entendre ce qui doit prendre place, c’est un grand cadeau pour l’un comme pour l’autre.

Je réalise de plus en plus que beaucoup d’entre nous ne sommes pas écouté/entendu, car ça demande de la présence et du temps. Ça demande également de faire le choix conscient d’être dans l’accueil de l’autre avec amour et bienveillance, en offrant un silence accueillant et un espace sacré pour la personne qui parle. Pour la personne qui écoute, c’est aussi un moment pour accueillir l’histoire de l’autre sans que la sienne entre en jeu offrant ainsi l’espace à la personne qui parle d’ÊTRE tout ce qu’elle est au moment où cette écoute prend place. Ça permet aussi de laisser un espace aux émotions qui s’y jouent, aux blessures qui refont surface pour faire sens de tout ce qui est présent.

Être écouté, être entendu… l’es-tu?

L’Art d’écouter demande également à se laisser de côté pour être totalement présent à ce qui lui est confié.

Très certainement, lorsqu’on a besoin de se confier, de parler, d’énoncer tout haut ce qu’on ressent tout bas et qu’on se retrouve devant quelqu’un qui parle toujours, qui parle de lui ou d’elle, qui se raconte sans être attentif à notre besoin d’être entendu, ça peut devenir frustrant, blessant et souvent, ne sachant trop quoi faire d’autre, on retourne dans notre coquille, on ravale tout ce qu’on voulait dire ou avait besoin de partager, on soupire et on se retrouve à écouter, encore une fois, l’autre, sans avoir été entendu.

Toutefois, je crois sincèrement que nous avons à énoncer à l’autre que notre besoin est présentement d’être entendu… et que pour le moment, il n’est pas comblé. L’autre pourra en prendre conscience, s’arrêter et ainsi voir ce qui est en train de se jouer entre eux. Parfois, ça ramène les pendules à l’heure, ça saisit, c’est certain, ça confronte également. Et pourquoi pas? Si nous ne sommes pas en mesure d’énoncer nos besoins et de faire en sorte d’y répondre, qui le fera? C’est notre job à nous de nous occuper de nos besoins.

C’est également à nous d’aller vers les personnes qui peuvent nous accompagner dans ce sens-là et comme TOUT part de Soi, c’est d’être dans l’Amour de Soi que de demander ce dont nous avons besoin. Personne ne peut deviner ce qui se passe à l’intérieur de vous si vous n’énoncez pas clairement que, dans l’instant présent, vous avez besoin d’être écouté, d’être entendu.

Être écouté, être entendu… l’es-tu?

Alors, dans cet espace sacré, lorsque je suis la personne qui offre l’écoute, je choisis, pour un moment, pour un instant, d’être totalement présente à moi et à l’autre pour permettre que l’histoire soit racontée, que la souffrance ait place à se déployer, que la tristesse puisse être vécue et que ce qui a besoin d’être énoncé à haute voix puisse l’être dans toute sa puissance et sa splendeur. Cela aura pour effet d’offrir un espace sacré où tout peut prendre place, où la libération et la guérison du Soi peut s’amorcer et que l’Amour puisse se déposer en Soi et autour de Soi.

Dans ce silence que j’offre à l’autre, je fais en sorte que ce moment magique d’avoir été écouté et entendu puisse l’amener à aller plonger plus profondément en lui pour qu’ensuite, il puisse s’écouter, s’entendre lui-même. Il pourra aussi prendre conscience de ce qui l’habite et l’entoure, l’amenant ainsi à s’alléger et à faire en sorte de respirer un peu mieux.

D’être écouté et entendu de cette façon permettra de contempler ce qui se joue avec un regard nouveau, différent, apportant un air d’aller avec un tracé différent, nous sortant de la souffrance pour nous apporter plus de légèreté. Cela donnera aussi l’occasion de voir autrement, de faire différemment et de se rapprocher de plus en plus de la paix qui nous habite, pour la laisser émerger et prendre place en se reconnectant avec son essence, sa puissance et ÊTRE tout ce que nous sommes, des êtres magnifiques en évolution constante vers l’Amour de Soi et la paix dans notre cœur.

Quand le récit est terminé, c’est à ce moment que la personne qui a offert l’écoute peut s’exprimer et que le partage peut s’amorcer. C’est magique cette co-création qui prend place et qui ouvre à un océan de possibilités, tout est là, avec amour et bienveillance.

C’est le cadeau qui est offert lorsqu’on est écouté et entendu et que nous avons le bonheur d’offrir cette écoute, avec l’âme en paix, prête à accueillir tout ce qui est offert.

Namasté

Louise

?? ET LA QUÊTE CONTINUE ??

Si ça vous dit d’être accompagné dans cette merveilleuse quête vers vous afin de découvrir de plus en plus qui vous êtes, il me fera plaisir de partager ce chemin avec vous, dans l’amour, le non-jugement et la bienveillance.

Au plaisir de cheminer ensemble,

Louise Grenier, accompagnante en cheminement personnel et médium

Vous avez aimé ce texte? Prenez le temps d’aller visiter le site internet de Louise : http://www.louisegreniermedium.com/ pour un peu d’inspiration.

Vous aimerez aussi : 

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.