fbpx

Tout savoir sur la douleur et l’inflammation

Un bon nombre de gens souffrent, tous les jours, dus à des douleurs et à de l’inflammation. Heureusement, il y a des manières simples de réduire celles-ci pour profiter de la vie à nouveau. Cet article permet de mieux comprendre ce sujet tout en offrant des astuces pratiques.

Essentiel, mais jusqu’à quel point?

L’inflammation est une réaction normale de notre corps lorsqu’il y a présence de micro-organismes ou lorsque des tissus sont endommagés. Elle permet alors de réparer les dommages, de détruire les cellules endommagées, de faciliter le combat et de contrer la propagation des microbes.

Bref, lorsqu’une menace est détectée par le corps, ce dernier va envoyer des guerriers afin de combattre cette menace. Le passage de ces guerriers dans les petits vaisseaux sanguins est facilité par l’inflammation et celle-ci va créer de la rougeur, de l’enflure et causer de la douleur. Le remplacement des cellules endommagées ou le comblement des espaces vides sera facilité par ce processus.

Tout savoir sur la douleur et l’inflammation

Le tout devient dommageable si l’inflammation est permanente. L’inflammation chronique peut provoquer ou augmenter les risques des maladies cardiovasculaires, des maladies auto-immunes, du cancer, de l’asthme, de l’obésité et de la maladie d’Alzheimer. Bref, l’inflammation chronique favorise ou est liée à des problèmes de santé à travers tout le corps.

Heureusement, de saines habitudes de vie ont un impact positif sur ces processus. Nous y reviendrons.

Les 3 principales formes d’inflammation des articulations

L’inflammation chronique peut se manifester sous diverses formes. Ici, nous définirons les 3 formes les plus répandues pour les douleurs articulaires.

L’arthrose

Touchant jusqu’à 80 % des gens âgés de 80 ans et plus, l’arthrose résulte d’un manque de cartilage entre 2 os ou 2 articulations qui peut être causé par une ancienne blessure, la pratique d’un sport intense, un surpoids, des problèmes d’inflammation ou une déficience au niveau du système immunitaire. Ce manque de cartilage permet à l’os de se développer dans une région qui n’a habituellement pas accès. Ceci provoquera des excroissances (pointes d’os) qui créeront encore plus de douleurs. Cette dégradation des cartilages se fait lentement et elle est naturellement compensée par la production de nouveau cartilage. La situation devient problématique lorsque l’usure se fait plus rapidement que la réparation.

L’arthrite rhumatoïde

Ce type d’inflammation chronique est causée par une attaque du système immunitaire au niveau des articulations. C’est donc une maladie auto-immune, car le système immunitaire identifie les composantes de nos articulations comme des menaces et les attaque afin de détruire cette menace. Beaucoup plus fréquente chez les femmes, l’arthrite rhumatoïde touche en premier les mains, les poignets et les pieds.

La goutte

Cette forme est plus courante chez les hommes que les femmes. La goutte se traduit comme étant des dépôts de cristaux d’acide urique au niveau des articulations. On les retrouve principalement dans le gros orteil, les pieds, les chevilles, les mains, les genoux ou les coudes. Heureusement, la goutte est réversible. Pour aider à se débarrasser de celle-ci, de saines habitudes alimentaires, des anti-inflammatoires et des antioxydants devraient être considérés.

L’alimentation anti-inflammatoire et pro-inflammatoire

Nous avons mentionné plus haut dans ce texte que les saines habitudes de vie permettaient de réduire la douleur et l’inflammation, ce qui est vrai, mais ce sont principalement l’activité physique et l’alimentation qui ont un plus grand impact. Certains aliments ont effectivement des propriétés anti-inflammatoires alors que d’autres sont pro-inflammatoires.

Pour réduire l’inflammation, consommez beaucoup de fruits et légumes, des produits de grains entiers, des protéines végétales (tofu et légumineuses), des poissons riches en gras et suppléments d’oméga-3, des probiotiques, des noix, de l’huile d’olive ainsi que des aliments riches en polyphénols (chocolat noir, thé et café, petits fruits).

Il est aussi important d’éviter de consommer les aliments suivants puisqu’ils sont considérés comme des aliments pro-inflammatoires : les sucres raffinés et les aliments riches en sucre, les aliments transformés et la malbouffe, la viande rouge, le gras animal ainsi que les aliments qui peuvent être des allergènes pour certaines personnes (produits laitiers, soya, gluten, arachides, œufs).

L’activité physique, quant à elle, aide à diminuer l’inflammation, la douleur et la progression de l’arthrose tout en améliorant la mobilité et le tonus musculaire. Faites aussi attention au surpoids.

Dernier point ici, ne négligez surtout pas la qualité de votre sommeil qui permet de procéder aux réparations nécessaires et à la réduction des processus inflammatoires durant la nuit.

3 suppléments naturels et efficaces

En plus d’une saine alimentation, de l’activité physique et d’un sommeil de qualité, certains suppléments naturels peuvent être des alliés puissants pour contrer la douleur et l’inflammation. Regardons ensemble les 3 suppléments les plus efficaces à ce sujet.

Les oméga-3

Ceux-ci jouent un rôle primordial dans la production de molécules qui permettent de réduire l’inflammation dans tout le corps humain, contrairement aux oméga-6 qui sont plutôt des aliments pro-inflammatoires.

Les sources d’oméga-3 sont principalement les poissons, les graines de lin, les noix de Grenoble et l’huile de canola. Aussi, associés à une alimentation saine et diversifiée, les oméga-3 aideront à équilibrer votre microbiote intestinal.

Le curcuma

En plus de rehausser certains plats, le curcuma est considéré comme un anti-inflammatoire actif. C’est la curcumine, l’élément actif du curcuma, qui offre diverses propriétés. Son efficacité est liée à de fortes doses et/ou à des formules spécialisées qui permettent une grande biodisponibilité. En 2014, une étude portant sur 367 patients vivant avec de l’arthrose a démontré des résultats positifs. Cependant, il est important de s’assurer de la provenance et de la qualité du produit pour obtenir tous les bénéfices santé visés.

La griffe du diable

Étant le mieux documenté scientifiquement et supporté par le plus grand nombre d’études cliniques de qualité, l’harpagoside, l’élément actif de la griffe du diable, est l’anti-inflammatoire et l’antidouleur naturel le plus puissant et le plus sécuritaire. En 2007, une étude comptant 259 patients a démontré des résultats positifs concernant la griffe du diable tel qu’une amélioration au niveau de la douleur totale, de la mobilité et des fonctions ainsi qu’une réduction de la douleur des coudes, des poignets, des épaules, etc.

Cependant, une quantité très élevée est nécessaire pour obtenir les effets bénéfiques et, tout comme avec le curcuma, la qualité peut grandement varier d’un produit à un autre. Informez-vous sur la composition du produit avant de compléter votre achat!

Afin de profiter des bénéfices offerts par la griffe du diable, nous vous suggérons le produit VitoliMD Articulations qui contient la dose effective dans chaque capsule tout en répondant aux standards de qualité les plus élevés sur le marché. Ses deux ingrédients, le Complexe ProvitolMD exclusif et la griffe du diable, vous aideront à retrouver l’usage naturel de vos articulations.

En conclusion, il est fortement recommandé d’avoir une alimentation équilibrée, de rester actif tout en ayant un sommeil de qualité et une bonne gestion du stress. Prenez donc soin de vous en pratiquant de saines habitudes de vie qui vous permettront de vous sentir mieux tout en réduisant grandement les risques associés à l’inflammation chronique.

*Ce texte est présenté par Vitoli.

Vous aimerez aussi : 

Références :

  • Basu et al, 2018. Dietary fruits and arthritis. Food Funct. 2018 Jan 24;9(1):70-77.
  • Pak et al, 2018. Cartilage Regeneration in Humans with Adipose Tissue-Derived Stem Cells and Adipose Stromal Vascular Fraction Cells: Updated Status. Int J Mol Sci. 2018 Jul 23;19(7).
  • Castrogiovanni et al, 2016. Nutraceutical Supplements in the Management and Prevention of Osteoarthritis. Int J Mol Sci. 2016 Dec 6;17(12). Review.
  • Chin et Pang, 2017. Therapeutic Effects of Olive and Its Derivatives on Osteoarthritis: From Bench to Bedside. 2017 Sep 26;9(10).
  • Dragos D, Gilca M, Gaman L, Vlad A, Iosif L, Stoian I, Lupescu O. Phytomedicine in Joint Disorders. 2017 Jan 16;9(1):70.
  • Gagnier JJ, Chrubasik S, Manheimer E. Harpgophytum procumbens for osteoarthritis and low back pain: a systematic review. BMC Complement Altern Med. 2004 Sep 15;4:13.
  • Georgiev et al, 2013. Harpagoside: From Kalahari Desert to Pharmacy Shelf. Phytochemistry, Aug 2013. 92, 8-15.
  • Joshi K, Parrish A, Grunz-Borgmann EA, Gerkovich M, Folk WR. Toxicology studies of aqueous-alcohol extracts of Harpagophytum procumbens subsp. procumbens (Burch.) DC.Ex Meisn. (Pedaliaceae) in female and male rats. BMC Complement Med Ther. 2020 Jan 15;20(1):9.
  • Mariano A, Di Sotto A, Leopizzi M, Garzoli S, Di Maio V, Gullì M, Dalla Vedova P, Ammendola S, Scotto d’Abusco A. Antiarthritic Effects of a Root Extract from Harpagophytum procumbens DC: Novel Insights into the Molecular Mechanisms and Possible Bioactive Phytochemicals. Nutrients. 2020 Aug 23;12(9):2545.
  • Menghini L, Recinella L, Leone S, Chiavaroli A, Cicala C, Brunetti L, Vladimir-Knežević S, Orlando G, Ferrante C. Devil’s claw (Harpagophytum procumbens) and chronic inflammatory diseases: A concise overview on preclinical and clinical data. Phytother Res. 2019 Sep;33(9):2152-2162.
  • Viljoen A, Mncwangi N, Vermaak I. Anti-inflammatory iridoids of botanical origin. Curr Med Chem. 2012;19(14):2104-27.
  • Warnock M, McBean D, Suter A, Tan J, Whittaker P. Effectiveness and safety of Devil’s Claw tablets in patients with general rheumatic disorders. Phytother Res. 2007 Dec;21(12):1228-33.
Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.