J’entends la terre!

Nous portons tous attention à la météo. Que ce soit pour prévoir une sortie à la plage, un pique-nique familial, une balade en nature… nous tenons à tout prix à savoir si le soleil sera au rendez-vous pour que notre journée soit parfaite. Et avec raison, car l’été au Québec ne dure que 3 mois. Une raison de plus pour planifier nos activités lorsque la température est clémente.

Et si on appréciait aussi les jours de pluie…

Depuis quelques mois, je demeure sur une ferme équestre et je dois avouer que depuis que je suis ici, je ne vois plus du tout la météo de la même manière. À mon arrivée, je me réjouissais de ce beau soleil qui jour après jour me permettait de parfaire mon bronzage et de profiter pleinement de la piscine.

Mais, après une semaine sans pluie, mon conjoint m’a confié être inquiet pour sa première coupe de foin prévue à la fin juin. J’ai vu son désarroi devant le manque de pluie. Chaque jour, il regardait la météo sur différents sites pour savoir quand la pluie viendrait arroser le fourrage dont ses chevaux ont besoin. Même les voisins (qui sont aussi des agriculteurs) venaient ici pour chercher une solution au problème de sécheresse. Et moi je les regardais s’encourager en disant que la nature saura bien faire son devoir et que peut-être la pluie sera bientôt au rendez-vous.

Tout ça m’a fait réfléchir. Nous devons apprécier la météo, et ce, quelle qu’elle soit. Car nous avons besoin de toutes ses facettes pour vivre. C’est aussi simple que cela. On doit apprécier le soleil, mais la pluie est, elle aussi, une bénédiction.

La terre nous parle!

Avez-vous remarqué que depuis quelques années la météo est un peu (beaucoup!) déséquilibrée? Trop de vent, trop de soleil, trop chaud, trop de pluie…

Bien que les météorologues disent depuis longtemps de faire attention à nos gestes envers l’environnement, nous y croyions plus ou moins, il y a de cela quelque temps. Nous nous disions qu’ils alarmaient les gens pour un rien, mais voilà que maintenant nous sommes devant l’évidence. La terre souffre. Elle ne souffre plus en silence… elle crie, elle gémit. Et la meilleure chose à faire, en ce moment, est de l’écouter d’une façon urgente.

Depuis que j’habite sur la ferme, je suis beaucoup plus attentive à ce qui m’entoure. Mon conjoint respecte tellement l’environnement qu’il m’ouvre les yeux sur les moindres petits gestes à poser : ne jeter aucun papier par la fenêtre de l’auto, prendre soin de tous les insectes, nourrir les oiseaux, les admirer, faire attention à l’eau que nous consommons… Tous ces gestes me font prendre conscience que la nature et l’homme ne font qu’un. Il est important de prendre soin l’un de l’autre, de se respecter en portant attention à ce qui nous entoure et surtout on doit apprécier ce que la nature nous envoie chaque jour. Si le soleil brille alors j’en profite et si une journée pluvieuse s’annonce, je m’en réjouis également, car je sais très bien que cette pluie sera précieuse pour plusieurs et que c’est grâce à cette eau que les animaux mangeront cet hiver et que le cycle de la vie reprendra le printemps prochain.

Chères Radieuses, je vous souhaite donc un bel été, et ce, quelle que soit la météo. Réjouissez-vous de ce que la vie vous offre. Et surtout, tendez l’oreille, vous entendrez la terre…

Lizette

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.