La santé au masculin

Même s’il n’existe pas d’équivalence de la ménopause chez l’homme, ceux-ci vivent tout de même des changements hormonaux reliés à l’âge. Ces changements sont moins prononcés, très progressifs et causent beaucoup moins de symptômes, mais ils sont bien réels. Cela ne veut pas dire qu’il faut sous-estimer leurs effets sur la santé. Alors, messieurs, prenez un court moment pour consulter les astuces ci-dessous afin de maintenir vos capacités au maximum!

Santé masculine

Devrait-on parler d’andropause?

Il est maladroit d’affirmer que l’andropause est l’équivalent masculin de la ménopause. Mais pourquoi? Eh bien, les hommes ne vivent pas de changements drastiques et obligatoires liés à la production d’hormones comme chez les femmes. Effectivement, la ménopause est provoquée par la fin de la production d’ovules. Alors que pour les hommes, il serait plus approprié de parler de déficit en testostérone lié à l’âge, aussi appelé DALA.

Soulignons qu’il est aussi possible que certains hommes présentent un taux élevé de testostérone, et ce, même à un âge avancé.

Alors, qu’est-ce qui pourrait provoquer les changements hormonaux chez les hommes?

Force et testostérone

Si nous remontons à l’époque des hommes des cavernes, les hommes avaient pour rôle de défendre et de protéger leur famille. C’est grâce au développement rapide de leur masse musculaire et de la présence de la testostérone qu’il était possible pour eux de remplir adéquatement leur rôle.

Même si les hommes n’ont plus à affronter ce genre de menaces, la testostérone et le développement de leur masse musculaire restent des aspects importants pour leur santé et pour le maintien de leurs équilibres hormonaux. Il est donc fortement recommandé aux hommes de combattre la perte musculaire à l’aide de l’activité physique afin de maintenir leur niveau de testostérone, car un manque de testostérone crée une baisse de la production de masse musculaire.

Des études ont d’ailleurs démontré que les exercices d’entraînement par intervalle de haute intensité (exigeants physiquement, sur de courtes périodes répétées) augmentent la production de la testostérone. En plus, une méta-analyse a récemment conclu que dans 79 % des études, l’activité physique permet d’augmenter la masse musculaire chez les personnes âgées de plus de 65 ans (Beaudart et al, 2017).

En dehors de la masse musculaire, la présence de la testostérone est aussi requise pour la reproduction. Une vie active sexuellement est donc grandement bénéfique pour les hommes, et ce, même en prenant de l’âge.

Donc, voici 2 points cruciaux à retenir pour aider au maintien d’une bonne santé chez les hommes : stimuler la production de la masse musculaire et rester actif sexuellement. Ce sont aussi deux facteurs qui aident à réduire les risques de cancer de la prostate.

3 autres facteurs à considérer

Afin d’optimiser votre santé et de prolonger votre longévité, il est aussi fortement recommandé d’adopter les habitudes ci-dessous en plus de celles mentionnées précédemment.

Améliorez la qualité de votre sommeil

Un sommeil de qualité est aussi bénéfique pour les hommes que les femmes, car il permet de maintenir les équilibres hormonaux. C’est durant les cycles du sommeil que l’organisme peut synchroniser l’ensemble des processus biologiques de réparation et de production hormonale. C’est ce que l’on appelle le cycle circadien.

Privilégiez certains aliments

Nous ne le répéterons jamais assez, une alimentation saine et équilibrée est un allié puissant pour notre santé. Ceci est aussi vrai chez les hommes que chez les femmes. Cependant, les hommes devraient privilégier certains aliments pour réduire les risques d’inflammation et/ou de cancer de la prostate. Voici donc les aliments en question : le lycopène (des tomates cuites et sauces tomates), les crucifères, le soya, la vitamine D, le café, le thé et le sélénium (manger des noix).

Quoi éviter?

Pour ne pas réduire vos bénéfices, portez une attention particulière aux mauvaises habitudes de vie telles que la consommation d’alcool et le tabagisme. Le contrôle de votre poids corporel est aussi un facteur déterminant pour conserver vos capacités le plus longtemps possible.

Si vous désirez obtenir plus de détails sur le sujet ou sur tous autres sujets concernant la santé, rendez-vous sur le blogue de Vitoli ou écrivez-nous à info@vitoli.ca.

Vous avez aimé cet article? Visitez le site Web d’Éric Simard, le site de Vitoli ou suivez-le sur Facebook.

– Ce texte est présenté par Vitoli.

Lire aussi :

Références :

  • Beaudart et al, 2017. Nutrition and physical activity in the prevention and treatment of sarcopenia: systematic review. Osteoporos Int. 2017 Jun;28(6):1817-1833.
  • Hayes et al, 2017. Exercise training improves free testosterone in lifelong sedentary aging men. Endocr Connect. 2017 Jul;6(5):306-310.
  • Herbert et al, 2017. HIIT produces increases in muscle power and free testosterone in male masters athletes. Endocr Connect. 2017 Aug 9;6(7):430-436.
Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.