Larry Hodgson : Et si on écrivait les noms des plantes sur une pierre?

Depuis que je jardine (il y a de cela plus de 50 ans), je cherche une façon efficace d’étiqueter mes plantes. Vous savez, quand vous avez plus de 1000 plantes et cultivars différents à la maison, vous souhaitez vous souvenir de leur nom. Que oui!

Au fil des années, j’ai essayé de nombreuses étiquettes différentes : certaines s’effaçaient trop facilement, d’autres se cassaient ou se perdait trop aisément alors que certaines coûtaient trop cher ou étaient difficiles à lire. Mais bonne nouvelle! C’est chez Ed et Laurie Wight des magnifiques Chillane Gardens à Mallorytown, Ontario, que j’ai peut-être trouvé la solution idéale, soit celle d’écrire le nom des plantes sur une pierre avec un marqueur permanent.

Dans leur jardin, le couple a une collection de quelque 750 variétés d’hostas et chaque plante est identifiée de cette façon. Pour faciliter la lecture, le nom de la plante est écrit en grosses lettres sur la pierre. De cette façon, les visiteurs ont tendance à laisser l’étiquette du sol et il y a moins de chance qu’ils la remettent à côté par accident. Et en plus, les Wight ont une quantité inépuisable de galets de rivière sur leur terrain. Une pierre deux coup!

Sur 1 côté c’est bien, mais sur 2 c’est mieux

Mais peut-être me direz-vous que le temps effacera le lettrage et qu’à un certain moment, les noms seront illisibles; car le soleil et ses rayons ultraviolets étant puissants, l’écriture finira par effacer. Et vous avez raison… à moitié, puisque l’encre de certains marqueurs, en plus d’être permanente, est aussi résistante aux rayons UV. Cette écriture restera donc encore plus longtemps. Super!

Mais là n’est pas le secret. Celui-ci réside dans la méthode de Laurie Wight, qui écrit aussi le nom… de l’autre côté de la pierre! L’envers, placé vers le sol, ne sera pas affecté par les rayons du soleil. Ainsi, quand le premier côté pâlira, vous n’aurez qu’à retourner la pierre de côté et voilà, le tour est joué.

Bien sûr, avant d’exposer ce côté au soleil, il faudra fort probablement réécrire le nom, ou du moins le retoucher, sur le bord qui sera retourné vers la terre. Mais avec cette technique, vous pourrez au moins conserver les noms de vos plantes et vous en souvenir l’année d’après.

Essayez-le et donnez-m’en des nouvelles!

Larry

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.