Les filles de la construction: Unies pour vous épauler dans vos projets!

Si vous avez un projet de rénovation, de construction et que vous pensez ne pas être capable de mener à bien ce projet, nous avons des petites nouvelles pour vous! Une entreprise d’ici, 100% féminine, vous offre accompagnement, bienveillance et support sur un plateau d’argent.

Trop beau pour être vrai? Nous nous sommes entretenues avec la fondatrice Marie-France Côté-Nolet pour en savoir plus.

Marie-France Côté-Nolet, fondatrice Les filles de la construction

La naissance de l’idée

«En 2019, je désirais avoir une maison à Montréal avec mon amoureux. Nous n’avions pas d’expérience en construction, nous n’étions pas manuels et personnellement, je ne pensais jamais être capable de gérer un projet de construction. Et là, je sens que beaucoup de femmes vont se reconnaître», dit-elle d’entrée de jeu en riant.

Nous avons acheté un immeuble à logements (rien de moins!), on pensait faire juste de petites rénovations et quelques modifications, mais, de fil en aiguille, on a pris la décision de soulever le plex dix pieds dans les airs, d’ajouter un étage en dessous et de presque tout refaire à l’intérieur et à l’extérieur.

Le premier chantier de Marie-France.

En plus, tout ça est arrivé en même temps que la COVID. Je pensais déléguer le projet à un entrepreneur général et ne pas trop être impliquée, mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé. On a eu beaucoup de difficultés à avoir des soumissions au départ, la personne à qui on a finalement confié le projet a disparu et on a travaillé avec quelqu’un qui a été un fit très moyen après, et même lorsqu’on a commencé à travailler avec notre entrepreneur général actuel (avec qui ça se passe finalement bien!), on a continué à faire beaucoup de gestion de projet et à être très impliqués à chacune des étapes.

«On s’est lancé dans un gigantesque projet, beaucoup trop audacieux pour une première fois…»

Je faisais de l’insomnie, je vivais beaucoup d’anxiété. Je me suis tournée vers l’écriture. Au départ, c’était très thérapeutique. J’écrivais sur mon entrepreneur qui ne me répondait plus, sur les gens qui me faisaient des soumissions démesurées, sur lesaugmentations de coûts en court de projets… je notais mes apprentissages, ce que j’aurais voulu savoir sur chaque étape avant de me lancer dans mon projet pour sauver temps et énergie, etc. Ça m’aidait à voir les embûches comme des apprentissages au lieu d’échecs.

Puis, j’ai partagé mon blogue via ma page Facebook et ça a fait boule de neige.

J’ai toujours rêvé de lancer une formation, de monter une communauté de femmes qui s’entraident et qui partagent des contacts, de l’information, qui se supportent. Quand j’ai vu l’enthousiasme vis-à-vis de mon projet, j’ai su que je tenais quelque chose. J’ai vraiment créé ce dont j’aurais eu besoin», dit-elle avec assurance.

Le plex de Marie-France presque terminé.

Oui, vous êtes capables!

«On doit garder en tête qu’un projet de construction reste un projet. Ça demande des habiletés en négociation, en coordination et surtout, en gestion de relations humaines. Il n’y a AUCUNE raison qu’une femme ne soit pas capable d’y arriver aussi bien qu’un homme, affirme Marie-France.

Vous êtes des femmes d’expériences, vous avez élevé une famille, vous avez déjà mené de front plein de projets. Les habiletés acquises au fil de votre vie sont tout à fait transférables sur un projet de construction. Ce n’est pas différent! Se lancer dans un projet de construction est à la portée de toutes quand on a les connaissances et contacts nécessaires.»

«Les filles de la construction vous donnent accès aux connaissances et à un vaste réseau»

«En début de projet, on reçoit beaucoup d’informations contradictoires. Bien souvent, on se sent seule, démunie et vulnérable à cause de notre manque de connaissances. Nous devenons dépendantes des professionnels et des entrepreneurs avec qui on travaille. Quand on est avec les bons entrepreneurs et professionnels, c’est fou comme tout devient soudainement plus facile… Mais quand ça ne se passe pas bien, on a très peu de ressources et on éprouve de la difficulté à démêler le vrai du faux et à trouver des arguments pour faire valoir notre point.»

«Les femmes de 50 ans et plus sont malheureusement les cibles idéales des gens mal intentionnés. Puisque ces gens pensent qu’elles ne s’y connaissent pas et qu’en plus, elles ont un bon budget, prouvez-leur le contraire!» — Marie-France, fondatrice Les filles de la construction

La formation

«Suivre une formation donne des outils et des connaissances pour avoir des arguments et des discussions d’égal à égal à chaque étape du projet. Il y a tellement de décisions à prendre et il se peut très bien que plusieurs de ces décisions soient prises sans vous consulter si vous ne vous impliquez pas. Ce qui est dommage, car, au final, c’est vous qui vivrez avec! Nous sommes là pour vous aider à faire un projet qui vous ressemble et à prendre des décisions stratégiques sans trop de stress en vous informant et en vous supportant au fil des étapes. 

En ce moment, les entrepreneurs sont plus occupés que jamais, et pour qu’ils aient envie de soumissionner sur votre projet, vous devez être préparée. Un projet mal ficelé leur donnera l’impression que votre projet manque de sérieux. S’ils sentent que vous n’êtes pas prêtes ou que votre décision n’est pas prise, ils ne soumissionneront souvent pas ou feront une estimation dispendieuse. Si vous savez ce que vous voulez, leur posez les bonnes questions et montrez que vous êtes à la recherche de partenaires sérieux pour vous aider dans votre projet, vous risquez d’avoir de bien meilleurs résultats

Ce que proposent Les filles de la construction, c’est une formation donnée sur 6 semaines.

«Pour chacun des modules, il y a 2 heures de théorie à faire de façon individuelle par semaine. Chaque mercredi matin, un nouveau module est accessible. Tous les mardis soirs, nous avons ensuite un atelier de co-développement et une rencontre avec une experte par Zoom. Ces moments sont là pour que vous puissiez poser vos questions, connaître et collaborer avec les autres membres. L’idée est de se connecter entre nous, de faire évoluer nos projets ensemble et de nous épauler afin de trouver des solutions.

Nous avons toutes des projets de construction différents, donc nous avons fait différents apprentissages et différentes erreurs au cours de notre vie. En les partageant, on peut rapidement lever des drapeaux rouges si on voit un désastre se profiler à l’horizon! Ça nous permet de s’appuyer sur un réseau de femmes qui n’ont strictement rien à nous vendre ou d’avantages à tirer de notre situation. C’est rassurant.

La force du nombre

«Seule, il est plus difficile d’avoir du poids de négociation, toutefois, quand tu fais partie d’un groupe de plusieurs centaines de femmes qui mènent ensemble plusieurs dizaines de projets par année, tout devient plus facile: les fournisseurs sont intéressés à donner de meilleurs prix, les entrepreneurs sont plus enclins à prendre part au projet, car ils peuvent voir le potentiel de contrats avec les autres femmes du groupe.

Si vous êtes bloquées, il y a un bel éventail de professionnelles qui offrent un accompagnement spécialisé, neutre et de confiance. Par exemple, il est possible de faire regarder vos plans par notre coach architecte ou de prendre rendez-vous avec notre coach entrepreneure générale pour réviser des soumissions ou évaluer des coûts, et ce, que vous soyez membre ou non.

La force du groupe c’est aussi des rabais substantiels sur les matériaux chez différents fournisseurs de matériaux, et ce, partout au Québec. Bien souvent, votre formation sera rentabilisée uniquement avec ces rabais qui vont entre 5% et 60%!

Les 6 modules en bref

  1. Définir votre vision: Que devriez-vous prendre en considération selon vos besoins actuels et vos objectifs de vie, quel est l’impact de vos choix.
  2. L’argent: Le financement, l’impact fiscal, les subventions, le calcul de rentabilité d’une alternative versus une autre.
  3. L’aspect légal: Les permis, comment les obtenir rapidement, comment fonctionnent les organismes qui régissent la construction, quels sont vos droits quant aux contrats avec les entrepreneurs et comment les faire respecter.
  4. Les corps de métier : qui fait quoi et quand sur un chantier? Connaître le vocabulaire pour mieux communiquer avec ceux qui travailleront sur votre projet et identifier les aspects auxquels faire attention, à chaque étape des rénovations.
  5. Trouver et négocier ses entrepreneurs: Comment évaluer les entrepreneurs, quelles questions devez-vous leur poser, comparer les soumissions, les clauses à ajouter aux contrats, comment obtenir les meilleurs prix possible?
  6. Les problèmes de chantier: Les problèmes courants, comment trouver des solutions innovantes aux problèmes qui surviennent, quoi faire et qui appeler quand ça va mal.

À cela s’ajoutent deux modules optionnels: le module «Acheter pour rénover» pour celles qui aimeraient trouver et acheter une propriété ayant besoin de rénovations et qui veulent être équipées pour faire un achat stratégique et le module «Construction neuve» pour celles qui rêvent d’autoconstruction ou une construction neuve.

En conclusion

La formation a piqué votre curiosité? Sachez que la prochaine cohorte commence le 11 mai, ne tardez pas! Il n’est pas nécessaire d’avoir un projet en cours. «Je recommande toujours de faire la formation plus tôt que tard parce que les connaissances que vous irez chercher dans la formation vous aideront à identifier les bons projets pour vous, à faire des achats stratégiques et à planifier un projet qui sera rentable. Il est aussi super enrichissant de faire la formation pendant le projet, ça aide à trouver des solutions à nos problèmes et de sauver beaucoup d’argent sur les étapes à venir», conclut Marie-France.

Et si on se lançait, ensemble? En plus, profitez de 10% de rabais avec le code lesradieuses10 si vous vous inscrivez avant le dimanche 1er mai 2022, minuit 🙂

Pour vous inscrire: https://les-filles-de-la-construction.mykajabi.com/offers/D6zmcoZ9/checkout

Pour plus d’informations: https://www.lesfillesdelaconstruction.com/questions

Suivez leur page Facebook: https://www.facebook.com/lesfillesdelaconstruction

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.