Maudite braillarde!

Êtes-vous comme ça, vous? Moi, je suis une maudite braillarde finie qui s’assume. Vous voulez des exemples? Eh bien je vais vous en donner jusqu’à ce que vous me suppliiez d’arrêter.

Commençons par les situations anodines qui réussissent toujours quand même à me faire brailler. Un chat errant qui a l’air affamé, un itinérant sur le coin de la rue qui tend son gobelet à café qui ne contient heureusement pas de café, une musique qui joue à la radio et qui me rappelle un souvenir heureux (imaginez ce que ce serait si c’était des souvenirs malheureux?) La liste peut être sans fin.

Passons maintenant au niveau supérieur. Les bulletins de nouvelles sont une source inépuisable de larmes pour moi. Toutes les injustices qu’on y voit me tuent à petit feu chaque soir. Les films dramatiques m’obligent aussi à sortir chaque fois ma boîte de kleenex et il m’arrive souvent d’en voir le fond comme avec un sac de chips.

Là, je ne vous parle pas de l’émission Deuxième chance avec Marina Orsini et Patrick Lagacé diffusée à Radio-Canada le samedi soir. Une maudite émission qui coûte une fortune en papier mouchoir. Je me fais prendre à chaque fois. Je me dis, non cette fois-ci je ne pleurerai pas. Je retiens mes sanglots dans ma gorge (heureusement que je vis seule) et tout à coup j’éclate, je libère ce torrent de larmes et je peux enfin respirer librement ensuite. Mon chat Rambo semble découragé à chaque fois. Il me regarde et se demande… mais qu’est-ce qu’elle a ma maîtresse? Je le rassure en le caressant et lui dit que ce n’est rien. Je finis toujours par éclater de rire à un moment donné, me trouvant ridicule et complètement épuisée. À la fin de la soirée, j’ai les yeux bouffis comme une grenouille qui aurait trop fumé! Quand j’y pense, les animaux ne pleurent pas et ne rient pas non plus.  C’est peut-être la seule chose qui nous distingue d’eux finalement, cette capacité à exprimer nos émotions.

À part ça, tout va bien dans ma vie!

Quand je vais au cinéma, je braille aussi un bon coup. Il m’est arrivé de mettre mes lunettes fumées avant de sortir de la salle, car j’avais trop pleuré et je savais que je ressemblais à s’y méprendre à Kermit la grenouille. À mon palmarès figurent deux films qui m’ont fait « brailler ma vie » à chaque fois. Le patient anglaiset Cinéma Paradiso. Si vous avez vu ces deux films, vous compatissez sûrement avec moi. Le patient anglaisest selon moi le plus beau film d’amour jamais tourné. C’est l’histoire tragique d’un grand amour interprétée par Ralph Fiennes et Kristin Scott Thomas. Deux acteurs magnifiquement romantiques. Quant à Cinéma Paradiso, c’est Le film ultime qui rend hommage au cinéma selon moi. La scène mythique qui réunit tous les baisers coupés par le personnage incarné par Philippe Noiret est une véritable pièce d’anthologie. La musique d’Ennio Morricone est tout simplement grandiose. Cette musique me fait brailler chaque fois toutes les larmes de mon corps et plus encore. Elle a d’ailleurs servi à quelques occasions pour l’hommage aux disparus lors de la soirée des Oscars.

Encore une fois, je suis une maudite braillarde et je l’assume.

Bon, je sais ce que vous devez vous dire. Elle est comme ça quand elle est dans son SPM. Eh bien non, cette période est du passé pour moi. Essayez d’imaginer comment c’était quand j’avais encore mes règles.  J’aurais pu être commanditée par un fabricant de papier mouchoir. Deux ou trois plis? Dans mon cas, trois serait l’idéal.

Et pour finir, dans l’échelle de Richter des émotions, 1 étant faible intensité et 10 un véritable tsunami, se situent les deuils, les pertes, les peines d’amour, les abandons, toutes ces épreuves que nous traversons avec plus ou moins de séquelles au cours de notre vie. Mais ça c’est une toute autre histoire…

Je suis et je serai toujours une maudite braillarde. C’est peut-être paradoxal mais ça me donne le sentiment d’être vivante. J’apprivoise lentement la prochaine étape de ma vie, soit celle où je serai sereine et en paix avec moi-même et peut-être qui sait, un peu moins braillarde?

3 commentaires
  1. Wow, moi aussi je suis braillarde et je m’assume. C’est pas toujours facile car en public ca demande parfois de la retenue 🙂 merci de partager ca avec nous, je me sens moins seule ah ah.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.