fbpx

Polyphénols d’olives : les bénéfices à votre portée

Les polyphénols d’olives sont connus pour être de puissants antioxydants naturels qui offrent plusieurs bénéfices pour la santé. Ce guide permet d’obtenir des connaissances pertinentes sur le vieillissement et sur cet ingrédient important en santé humaine et en longévité.

Pour bien comprendre le fonctionnement des mécanismes d’action des polyphénols d’olives, nous devons d’abord expliquer ce qui cause le vieillissement.

Qu’est-ce qui déclenche le vieillissement?

Ce n’est que depuis une quinzaine d’années que nous savons que le vieillissement n’est pas causé seulement par l’usure. Aujourd’hui, on peut identifier 2 types de vieillissement qui sont affectés de manières différentes.

En premier lieu, on retrouve le vieillissement primaire. Celui-ci est défini comme étant la poussée de l’organisme à vieillir. Certains mécanismes dans nos cellules poussent l’organisme à vieillir, ce qui va causer des problèmes dans le fonctionnement des cellules. Ces problèmes réduiront alors les capacités de réparation. Ces mécanismes de vieillissement de nos cellules peuvent être regroupés sous 6 grands processus; l’inflammation, les processus de réparation, la production d’antioxydants, la survie cellulaire, le recyclage et la production des protéines.

En deuxième lieu, il y a le vieillissement secondaire. Ici, ce sont les habitudes de vie qui vont influencer le vieillissement, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Par exemple, une bonne alimentation aide à ralentir le vieillissement alors que la malbouffe l’accélère.

Alors, comment les polyphénols d’olives influencent-ils le vieillissement? Eh bien, ceux-ci agissent sur l’ensemble des processus du vieillissement primaire. C’est le seul modulateur connu qui a un impact complet sur les mécanismes de nos cellules (de Pablos, 2019). Pour réussir à retirer le maximum de ceux-ci, nous devons bien évidemment nous assurer de leur concentration et de leur qualité.

Est-ce préférable d’utiliser l’huile ou l’olive?

Polyphénols d’olives : les bénéfices à votre portée

Il faut savoir que la majorité des polyphénols de l’olive reste dans le fruit lors du pressage pour extraire l’huile. Au final, 95 % des polyphénols resteraient dans l’olive alors que seulement 5 % se retrouveraient dans l’huile d’olive. On peut donc en déduire que la concentration des polyphénols d’olives peut être très faible dans certaines huiles. Cette concentration peut effectivement varier entre 23 à 751 mg/kg. Une aussi grande différence est due aux types d’olives utilisées, à leur maturité lors du pressage ainsi qu’à l’oxydation ou non de l’huile.

Petit fait intéressant, ce sont les polyphénols d’olive qui donnent la saveur caractéristique et âcre de l’huile extra-vierge. C’est d’ailleurs le type d’huile à privilégier pour obtenir le plus de bienfaits pour notre santé. Optez pour une huile extra-vierge foncée au goût âcre!

Des études ont démontré que la quantité des polyphénols d’olive présente dans l’huile avait un impact direct sur les bénéfices recherchés. En d’autres mots, plus il y a de polyphénols, plus les bénéfices seront significatifs. Voici les bénéfices en question : augmentation du bon cholestérol, amélioration du ratio triglycéride/bon cholestérol, réduction des marqueurs d’inflammation, réduction de l’oxydation du mauvais cholestérol, réduction des marqueurs du stress oxydatif.

Quelle est la dose recommandée?

L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a conclu que la consommation de polyphénols d’olive permet un bénéfice santé significatif sur l’ensemble de la population. D’ailleurs, une allégation est permise en Europe pour une consommation journalière de 5 mg d’hydroxytyrosol (le polyphénol d’olive le plus important en quantité et en termes de bénéfices santé) et de ses dérivés. Cette allégation concerne la réduction des risques de maladies cardiovasculaires liées au blocage des artères par le mauvais cholestérol oxydé.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle tous les produits VitoliMD  contiennent 5 mg du Complexe ProvitolMD; un complexe de polyphénols d’olive unique et exclusif.

Sachez que la consommation de polyphénols d’olive est très sécuritaire et qu’il n’est pas possible de trop en consommer!

Alors, quels sont les bénéfices liés aux polyphénols d’olives?

Cela fait plus de 30 ans que les bénéfices santé des polyphénols d’olives sont connus, mais ce n’est que tout récemment que ceux-ci ont été reliés aux processus du vieillissement.

En 2019, de Pablos et ses collaborateurs ont déclaré que les polyphénols d’olives protégeaient du vieillissement et qu’ils offraient des bénéfices sur le cancer, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, les maladies immunitaires et la dégénérescence nerveuse. Ils sont, aujourd’hui, considérés comme des suppresseurs du vieillissement, aussi appelés des agents gérosuppresseurs.

L’hydroxytyrosol a des effets anti-vieillissants qui peuvent s’expliquer à cause de son impact sur les différents mécanismes cellulaires suivants; réduction de la lipogenèse (production des graisses), augmentation de la lipolyse (dégradation des graisses), augmentation de la survie cellulaire, augmentation des capacités antioxydantes, augmentation de la réparation de l’ADN, amélioration de la santé des mitochondries et modifications épigénétiques ayant des effets préventifs sur les cancers.

Afin que vous puissiez avoir accès à la dose recommandée par l’Union européenne ainsi qu’à tous les bénéfices recherchés, vous retrouverez 5 mg d’hydroxytyrosol dans tous les produits de la gamme VitoliMD. Créées à la suite de recherches scientifiques effectuées en collaboration avec l’Université Concordia, ces formules sont naturelles et présentent des standards de qualité plus élevés que ceux de Santé Canada. Visitez notre site internet pour en savoir plus sur la qualité VitoliMD!

Vous avez aimé cet article? Visitez le site Web d’Éric ou le site de Vitoli ou suivez-le sur Facebook.

*Ce texte est présenté par Vitoli.

Vous aimerez aussi :

Références :

  • Barzilai et al, 2012. The rationale for delaying aging and the prevention of age-related diseases. Rambam Maimonides Med J. 2012 Oct 31;3(4)
  • Cicerale et al, 2010. Biological Activities of Phenolic Compounds Present in Virgin Olive Oil. Int J Mol Sci. 2010; 11(2): 458–479.
  • Costantini et al, 2017. The Greenland shark: A new challenge for the oxidative stress theory of ageing? Comp Biochem Physiol A Mol Integr Physiol. 2017 Jan;203:227-232.
  • de Pablos et al, 2019. Hydroxytyrosol protects from aging process via AMPK and autophagy; a review of its effects on cancer, metabolic syndrome, osteoporosis, immunemediated and neurodegenerative diseases. Pharmacological Research 143 (2019) 58–72.
  • Eric Simard, Dr en biologie. 2016. Vivre jeune plus longtemps; Chapitre 3.2, Les polyphénols d’olives et la diète méditerranéenne. Marcel Broquet la Nouvelle édition. 364 pages.
  • Menendez et al, 2013. Xenohormetic and anti-aging activity of secoiridoid polyphenols present in extra virgin olive oil. A new family of gerosuppressant agents. Cell Cycle 12:4, 555–578; February 15, 2013.
  • Mikhail V. Blagosklonny, 2013. Big mice die young but large animals live longer. AGING, Avril 2013, Vol. 5 No 4.
  • Peyrol et al, 2017. Hydroxytyrosol in the Prevention of the Metabolic Syndrome and Related Disorders. Review. Nutrients 2017, 9, 306.
  • Visioli et al, 2002. Antioxidant and other biological activities of phenols from olives and olive oil. Med Res Rev. Jan;22(1):65-75. Review.
Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.