Pour une prostate en santé, plus longtemps!

Chaque année, au mois de novembre, plusieurs se mobilisent afin de sensibiliser le plus de gens possible au cancer de la prostate. Cependant, il ne suffit pas d’en parler, mais bien de poser des gestes qui aideront à réduire les risques. C’est pourquoi nous trouvions important de vous transmettre toutes les informations essentielles ainsi que des astuces simples pour vous permettre d’améliorer et de conserver la santé de votre prostate.

Pour une prostate en santé, plus longtemps!

Quelques faits surprenants…

Saviez-vous que la majorité des hommes vivent avec une inflammation de la prostate sans même le savoir? Eh oui! Plus les hommes prennent de l’âge plus la taille de leur prostate augmente. Par exemple, la prostate d’un jeune homme fait la taille d’une balle de ping-pong alors qu’à 50 ans, elle fait la taille d’un citron.

D’ailleurs, c’est à 50 ans qu’un homme sur deux risque de connaître les premiers problèmes en lien avec l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Par exemple, des envies plus fréquentes d’uriner, pouvant s’accompagner de douleur, d’un jet plus faible ou d’une vidange incomplète. Les symptômes sont nombreux.

Rendue à 60 ans, la prostate atteindra la taille d’une orange et les symptômes associés à l’inflammation de celle-ci peuvent aussi augmenter. Ce sont les changements hormonaux et la transformation naturelle de la testostérone qui causeraient le gonflement de la prostate. Ce gonflement provoque une pression sur l’urètre et réduit l’espace disponible pour la vessie ce qui engendre les difficultés à uriner.

Il est aussi important de savoir que l’inflammation de la prostate augmente les risques de développer un cancer. Elle devrait donc être considérée comme une étape pouvant faciliter le développement du cancer de la prostate qui est le cancer le plus diagnostiqué chez les hommes (15 à 20 % de ceux-ci en seront atteints au cours de leur vie).

Rassurez-vous, messieurs! Une saine alimentation et de saines habitudes de vie aident grandement à réduire les problèmes causés par l’inflammation de la prostate. En 2017, une étude basée sur 140 000 hommes avait démontré une faible réduction des risques de problèmes graves de la prostate chez les hommes qui consommaient régulièrement des fruits.

Comment identifier une inflammation de la prostate?

Avant de passer en revue les différentes méthodes de prévention, il est crucial de pouvoir identifier les principaux symptômes de l’inflammation de la prostate qui sont les suivantes : difficulté de vider complètement la vessie, besoins plus fréquents d’uriner, mictions plus fréquentes, douleurs, besoins pressants ou soudains d’uriner, problèmes sexuels (douleur lors de l’éjaculation ou problème érectile), lourdeur au niveau du rectum et, parfois, de l’incontinence.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’hypertrophie ou l’inflammation de la prostate peut augmenter les risques de cancer ou souligner la présence de cellules cancéreuses. Les symptômes du cancer de la prostate sont similaires à ceux de l’inflammation. Ne sous-estimez donc pas les symptômes suivants : besoin d’uriner souvent (surtout la nuit), besoin pressant ou soudain d’uriner (mictions urgentes), difficulté à commencer à uriner et effort pendant la miction, jet d’urine faible ou lent ou qui s’interrompt, incapacité de vider complètement la vessie, difficulté à contrôler sa vessie (incontinence, ce qui peut entraîner des fuites urinaires), présence de sang dans l’urine, sensation de brûlure ou douleur pendant la miction, présence de sang dans le sperme, éjaculation douloureuse, dysfonction érectile, douleur ou raideur dans les os des haches, du dos ou de la poitrine, faiblesse ou engourdissement dans les jambes ou les pieds, perte du contrôle des intestins, toux qui ne disparaît pas ou essoufflement.

Alors si vous avez des doutes, n’hésitez surtout pas à consulter votre médecin qui pourra, au besoin, vous rediriger vers un urologue.

Attention à ne pas aggraver les risques!

Certaines habitudes sont néfastes et peuvent aggraver les risques de problèmes de prostate. Pensez donc à réduire et/ou arrêter l’alcool, le tabac, la sédentarité, la consommation de gras animal, de viande rouge et de produits laitiers. En dehors de ces habitudes, les maladies transmises sexuellement et la vasectomie (plus faible risque) sont deux autres facteurs qui peuvent aussi aggraver les problèmes liés à la prostate.

Prévention; Il n’est pas trop tard!

Tout ceci peut paraître un peu effrayant, mais au final, il faut retenir qu’il n’est pas trop tard pour modifier vos habitudes et améliorer la santé de votre prostate. Nous vous présentons donc 3 facteurs qui vous y aideront.

Tout commence dans votre assiette! Privilégiez le lycopène (pigment rouge des tomates et du melon d’eau), les crucifères (brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles, etc.), le poisson, le soya, le café, le thé vert, le sélénium, la vitamine D, les extraits de pomme grenade sans oublier la prise d’un supplément de qualité contenant des extraits de palmier nain.

Bougez régulièrement! L’activité physique aide à réduire les risques tout en améliorant la qualité de vie des hommes vivant avec des problèmes de la prostate. Si vous manquez de motivation, rappelez-vous que la santé de la prostate ne concerne pas seulement les problèmes de miction, mais aussi la qualité de la vie sexuelle.

Choisissez des suppléments de qualité! Nous vous proposons la formule VitoliMD Prostate qui contient les ingrédients les mieux documentés scientifiques pour les problèmes de prostate. Vous pouvez l’utiliser en traitement ou en prévention et il n’y a normalement pas de problème à le prendre en concomitance de la médication habituelle. Il est tout de même fortement conseillé d’en parler à votre pharmacien en premier. Voici les allégations santé permises par Santé Canada pour cette formule :

  • Aide à maintenir la prostate en santé;
  • Utilisé en phytothérapie pour aider à soulager les symptômes urologiques associés à l’hypertrophie bénigne de la prostate, légère à modérée;
  • Fournit des antioxydants.

Si vous avez des questions au sujet de la santé de votre prostate, n’hésitez surtout pas à en parler à votre pharmacien et/ou votre médecin! Vous pouvez aussi visiter le blogue de Vitoli qui propose de nombreux conseils concernant divers sujets sur la longévité en santé.

– Ce texte est présenté par Vitoli.

Lire aussi :

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.