Vietnam: Récit d’un voyage (presque) parfait

Lors de mon récent voyage au Vietnam en solo, j’ai eu l’impression d’être à l’autre bout du monde sans jamais me sentir étrangère. Un paradoxe fort agréable qui m’a fait sentir tellement vivante! C’est pourquoi chères Radieuses, j’ai eu envie de vous le raconter. Peut-être ajouterez-vous le Vietnam à votre liste?

Dépayse-moi!

Le Vietnam est un pays qui géographiquement dessine la forme d’un dragon, symbole représentant la puissance de la nation et le yang, principe de vie et de croissance.  Bien sûr, pour choisir cette destination,  il faut aimer le dépaysement! Il faut aussi avoir son dictionnaire français/vietnamien bien en main et être prête à voir deux extrêmes se côtoyer: la pauvreté et la richesse. Modeste financièrement mais riche intellectuellement, ce pays avance lentement mais sûrement vers son nouveau destin puisque le potentiel touristique de ce pays est immense.

Hanoï : Oui ou non à la visite guidée?

Oui, pour un premier coup d’œil sur l’histoire du pays, mais aussi pour aider à traverser les rues sans feux de circulation, au travers de centaines de scooters. Vous y apprendrez aussi de nombreuses notions bouddhistes, parole de mon sympathique guide Huan Nguyen Tien.  Embauché par l’Agence Asiatica Travel (qui propose des services en français !) offrant depuis 2001 des voyages sur mesure, Huan parle un excellent français et dirige aussi des tours complets du pays.

Après une journée de marche et un décalage horaire de 11 heures, vous apprécierez sans doute une bonne nuit de sommeil. Les hôtels à prix moyens (de 30$ à 40$ Canadien) ne manquent pas à Hanoï. Les chambres sont petites mais impeccables, souvent rénovées et confortables.

La mystérieuse baie d’Halong

Il est à noter qu’Asiatica Travel offre aussi des séjours de courte durée. Par exemple, une escapade vers la baie d’Halong permet de séjourner 1 ou 2 nuits sur une croisière de luxe (dans mon cas, il s’agissait du « Victory Star » accueillant 100 personnes.).  Vraiment bien organisée, l’aventure débute par un trajet de 3h30 de mini-bus vers le port. Ensuite, des bateaux/navettes prennent le relais et nous mènent au bateau de croisière.

Sans être trop exigeants, vos 2 ou 3 jours seront bien remplis (pour un séjour de 2 nuits: tour de barques au village flottant de pêcheurs de Vung Vieng, visite de la grotte de Thien Canh Son, démonstration de cuisine et Taï-shi et balade de kayak étaient à l’horaire!).

Ça vaut la peine? Que oui! Mon rêve de vivre la magie d’Halong a été exaucé. Il y a encore de petits coins sauvages mais il est temps d’aller voir cette baie fantastique puisque  le tourisme de masse n’est pas très loin, je le sens…

Hôi An : Ville de bois et de lumières

Plusieurs vols internes se rendent vers les petites villes au pays à partir de la capitale, Hanoï.

Toutefois, si vous prévoyez cette option, sachez qu’il y a de nombreux retards. J’ai dû attendre plus de 4 heures à Hanoï pour me rendre à Danang, pour ensuite filer en taxi vers Hôi An qui se trouve au centre du pays. Ouf! Heureusement, l’aéroport de Hanoï offre une excellente connexion wifi!

Hôi An est, à mon humble avis, l’une des plus belles villes du Vietnam! Bien qu’elle soit envahie par les touristes, elle mérite qu’on s’y attarde quelques jours. Longeant le fleuve Thu Bon, la ville compte près de 800 magnifiques bâtiments historiques en bois chinois, vietnamiens ou japonais, protégés par l’UNESCO. La vieille ville piétonne brille et regorge de charme. De plus, il y règne une ambiance très festive!

Les commerces offrent ce qui se fait de mieux en frais de vêtements de soie, de lanternes, de cafés, de restaurants de rue ou haut de gamme. De plus, on y donne de nombreux ateliers divers, dont des cours de cuisine!

Si vous désirez un peu de luxe, offrez-vous une nuit au nouvel Hotel Royal Hôi An – MGallery by Sofitel.  Comptant 118 chambres- dont 4 suites – et situé à 5 minutes à pied de la vieille ville, cet hôtel est un réel joyau, un havre de paix… avec une somptueuse piscine!

En périphérie

Si vous avez envie d’en découvrir un peu plus, montez sur un vélo ou bien un scooter. En quelques minutes, vous pourrez voir des paysages de la campagne bucolique et avoir accès à la vie authentique de village. J’ai eu la chance d’être accompagnée par une guide formidable, Thao Thj de l’Agence Viet Dan Travel. Nous sommes allées en direction de l’île de Cam Kim  pour y découvrir les métiers traditionnels.

Au Village Kim Bong, vous pourrez admirer un homme tisser des bateaux de bambou ou une dame préparer des crêpes de riz dans sa maison. Avec le fleuve, les chapeaux coniques et les barques en toile de fond, difficile de ne pas être émerveillée!  Le nez au vent, encore plus !

Prenez note aussi que de belles plages de sable doré se trouvent aussi à 15 minutes de vélo. Les agences comme Viet Dan Travel louent des vélos ou scooter pour s’y rendre.  Bon à savoir non?

Soyez des touristes radieuses et responsables!

« Le Vietnam est en croissance économique, mais l’argent ne se rend pas dans les villages où une grande partie de la population vit avec quelques dollars par jour. » m’explique Thinh Nguyen, fondatrice de l’organisme « Better Life Vietnam » avec qui l’Agence Viet Dan s’est associée.

Par ailleurs, ce partenariat très sérieux, permet aux touristes de voir des villages, séjourner chez l’habitant et visiter le « Thuy An Rehabilitation Center for Handicapped Children », un centre pour enfants handicapés. Pour moi, cette visite a été une expérience humaine forte et magnifique à la fois. Sur place, les touristes peuvent entre autre acheter de splendides sacs colorés, tissés par les résidents. Une façon de rendre votre voyage plus utile à ce pays si généreux qui vous accueille!

Alors, ça vous a donné le goût du Vietnam ? Pour moi, c’est assurément un coup de cœur et je rêve juste d’y retourner. Et côté sécurité : pas une fois je me suis sentie en danger, seule, ou non !

P.S. Vous avez envie de partir seule? Lisez mon article à ce sujet juste ICI!

Isabelle Marjorie

3 commentaires

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.