Un Noël tout en simplicité!

Aaah Noël! Même si j’adore cette période de l’année, je dois avouer que l’abondance et la folie qui règne me rendent un peu mal à l’aise… Alors cette année, j’ai proposé à ma famille de vivre des moments simples. Exit les extravagances et bonjour les bonheurs tout doux! Les présents sous le sapin se limiteront donc à deux par personne – même pour les enfants – et l’accent sera mis sur la générosité de temps et les moments passés ensemble. Idée qui a d’ailleurs fait du chemin et qui se propage même chez mes amis les plus chers!

Le bonheur se retrouve délicatement enfoui sous une réserve d’amour et d’amitié et concrètement cela se savoure par des accolades prolongées et des discussions à refaire le monde autour d’une bouteille de vin partagée.

Car apprendre à vivre l’instant présent est une job à temps plein! Moi qui, à la blague, dis à celui ou celle qui veut l’entendre que si j’avais été un homme, j’aurais assurément été un éjaculateur précoce! Vite et efficace, telle était ma devise! Les années ont passé, la ménopause est arrivée (ah oui, je vous garantis qu’elle est bel et bien installée) et j’ai compris que la vitesse d’exécution n’était plus importante pour moi. Je l’ai compris le jour où ma chum, vous savez, celle de qui je vous ai parlé – ma comparse de Genève – m’a fait remarquer lors d’un de nos voyages en famille qu’elle avait été conquise par ma facilité à m’arrêter et à cueillir les moments… j’en ai été profondément touchée – je réussissais mon projet de vie… vivre, tout simplement, sans pression. Je vous raconte… nous marchions en direction d’une attraction (un manège à Magic Kingdom 😉) et là, se tenait devant nous… Buzz Lightyear… j’ai dit : « on va le voir, on va se faire poser avec! » même si cela impliquait de faire la file durant 35 minutes, d’arriver vers la fin de notre fast pass et de courir en se pliant de rire par peur d’être en retard.

Saisir le moment! En effet, je travaille depuis un bon petit bout de temps à m’ancrer quotidiennement. S’ancrer.

Ce besoin que les choses se passent à cent à l’heure ne date pas d’hier et ce n’est certainement pas d’hier non plus que je tente de ralentir la cadence. Pas rapides, démarche assurée, je fonce dans la vie! Je l’adore cette vie, mais je la vivais (encore parfois, je m’en confesse) trop vite! J’échappais des instants à force de passer en coup de vent. J’ai donc pris la décision il y a quatre, cinq ans de cesser de passer à travers ma vie et de la vivre. La savourer, la déguster, l’apprécier… bref d’être heureuse et d’en jouir. Heureuse d’être là. Croyant que la joie me ferait vivre de la reconnaissance, mais réalisant plutôt que c’est la reconnaissance qui apporte de la joie à ma vie!

Je vous implore de saisir le moment, de cueillir le jour, de vous amuser et de faire de cette vie quelque chose qui vous ressemble, quelque chose qui rassemble.

Prenez le temps de vivre la simplicité et la douceur, particulièrement en cette période magnifique de l’année. Que vous soyez seule ou en couple, en famille ou avec votre chat, jouissez!

P.S… au moment où j’écris ces lignes… ma chum m’écrit : « Bruxelles en janvier, ça te tente? Quatre jours ? »… à suivre 😘

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.