Apprendre à… attendre

L’automne dernier, je participais, à titre de comédienne, à un tournage publicitaire. Je vous ai déjà dit que j’affectionne tout particulièrement les plateaux de tournage. Bref! Sur un plateau de tournage, tous ont un rôle à jouer. C’est une histoire d’équipe cette affaire-là. Derrière comme devant la caméra, tous ont une tâche bien spécifique pour le meilleur rendu qui soit.

Les actrices et acteurs : pas juste au cinéma

Pour autant que nous sommes, nous épousons plusieurs rôles en fonction des exigences de nos vies respectives. Acteurs oui, toutefois, à la seule différence que les galas ne nous rendent pas hommage pour notre dernière apparition dans le film de l’heure. Nous ne serons pas non plus invités sur scène à venir prononcer un discours pour notre dernière interprétation, production, mise en scène ou pour avoir écrit « le » scénario! Cependant, nous sommes tous acteurs et comédiens.

Nous foulons les planches avec nos scénarios et nos intrigues qui nous sont propres. La vie, pourtant, n’est pas toujours scénarisée. Nous jouons chacune de nos scènes souvent sans avoir lu le texte à l’avance en devenant des maîtres de l’impro.

Nous entrons en scène à tous les jours avec un rôle bien précis celui de rendre ce film qui nous met en vedette, tantôt touchant, peut-être décousu, triste à souhait ou empreint d’heureux rebondissements. Nous jouons des drames qui se trament, des bonheurs à toute heure, des folies qui nous lient, des amours de velours ou des amours trop lourds. La vie c’est du cinéma d’aventures!

Ensemble dans la même distribution

Actuellement nous sommes dans un scénario d’horreur. Moi qui déteste les films d’horreur… Que j’aimerais qu’on puisse dire haut et fort : « COUPER! ». Au lieu de cela, la scène se prolonge dans un vent de distance obligée. C’est le regard fixe que nous sommes rivés à nos écrans chaque jour pour connaître les derniers changements de scénarios.

Nous jonglons du mieux que nous le pouvons avec les imprévus de plateau. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse un soleil de plomb, nous devons performer devant la caméra. Cette fois-ci, je ne joue pas dans une publicité régionale. Tout comme vous, je joue dans un long métrage à portée internationale. Le trophée que nous recevrons pour notre rôle sera d’être en vie et en santé. Qui que nous soyons, nous devons avoir la sagesse de nous laisser guider par le producteur. Nous ne pouvons surtout pas nous payer le luxe de se la jouer en solo puisque nous faisons tous partie de la distribution.

Apprendre à attendre

En ce temps de crise, nous faisons, bien malgré nous, des apprentissages qui changeront notre œil sociétal. Outre l’empathie, la solidarité, l’entraide, nous apprenons aussi à attendre ou « atTEMPSdre ». La patience est plus que requise. Apprendre à attendre c’est réfléchir à de nouvelles avenues pour trouver une forme d’équilibre perdu et se placer en mode créatif. Nous sommes tous artistes!

Nous attendons pour reprendre le fil de nos habitudes perturbées. Nous attendons le retour à la vie normale, aux déplacements permis, aux rencontres amicales. Nous attendons que les entreprises et les institutions reprennent vie. Nous attendons des nouvelles de nos proches. Nous attendons que les nuages se dispersent. Nous attendons le printemps! Nous attendons!

Et maintenant…

Jouons notre rôle de soutien de manière impeccable.

Soutenons notre trio-vedette, M. Legault, M. Arruda et Mme McCann. Assurons notre collaboration sans faille à ces stars qui nous conduiront vers une fin plus heureuse et plus joyeuse, souhaitons-le.

Aimons plein notre cœur ce personnel hospitalier qui assure notre sécurité et qui est aux premières loges du désastre planétaire qui se vit et qui sévit actuellement. Leur rôle de guerrier du virus leur vaudra bien un Oscar.

Applaudissons l’exemple de solidarité de la France, de la Belgique et de l’Italie qui, à 20 heures tous les jours, applaudissent, chantent et animent les boulevards par des airs bienveillants.

Livrons notre performance au meilleur de nos connaissances pour que ce spectacle connaisse la meilleure des fins.

Jouer dans cette édition cinématographique nous changera à jamais, modifiera nos croyances et nos perceptions. Nous aurons un regard différent sur le monde, sur la vie si précieuse, sur cette nature qui nous entoure et la beauté. Nous aborderons sous un angle différent les relations interpersonnelles et nous aurons plus de gratitude envers ces bonheurs accessibles.

Entre temps, visualisons des arcs-en-ciel!

Ça va bien aller!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.