Bilan de santé: Quoi prévoir pour 2018?

Eh oui! Janvier est souvent sous le signe des résolutions et comme on vous aime et que nous avons votre santé à coeur, nous avons élaboré avec Docteure Chantal Carrière un petit calendrier de suivis médicaux pour ne rien oublier… Un sujet pas très sexy, mais vraiment nécessaire!

 

La vue

Même avec une vision parfaite, vous devriez avoir un examen à tous les ans (maximum 2!) puisque l’optométriste recherche aussi des signes de glaucome. Pour se faire, il mesurera la pression de chaque oeil.

Si vous faites du diabète, de la haute pression ou si les problèmes de vision sont très présents dans la famille, il se peut que votre optométriste vous demande de venir le voir plus souvent.

À partir de 60 ans, vous aurez aussi droit à un bel examen du fond de l’œil, car plus on avance en âge, plus les maladies de l’oeil sont fréquentes. Malgré le nom inquiétant, il ne s’agit que d’une dilatation de la pupille à l’aide de gouttes pour mieux repérer les anomalies de la rétine. N’ayez crainte, c’est un examen sans douleur qui ne rend que la vision floue durant quelques heures!

Votre optométriste vous informe que vous avez besoin de foyers progressifs? Apprenez en plus avec notre article juste ici!

 

L’ouïe

Qu’on le veuille ou non, une Radieuse sur deux subira une diminution auditive significative après 60 ans… Eeeeeh oui. Et comme seulement 30  % le réalisent, il est conseillé de consulter un spécialiste lorsqu’on atteint la soixantaine, puis régulièrement ensuite (soit aux 5 ans pour population générale et aux 2 ans pour les personnes à risque). Pour celles qui ont envie de faire un petit test de dépistage maison, sachez qu’il est facile d’en trouver en ligne, soit sur les sites internets des cliniques de l’oreille!

 

Mesure de la densité osseuse

Celle-ci est pour identifier l’ostéoporose et prévenir les fractures de fragilité car il n’y a malheureusement aucun symptôme à la perte de masse osseuse. L’ostéoporose est responsable de plus de 80% des fractures dont celle tant redoutée de la hanche. L’âge du dépistage de l’ostéoporose dépendra de différents facteurs de risque, selon vos habitudes de vie et vos antécédents médicaux personnels et familiaux. Par exemple, une ménopause précoce (qui arrive avant 45 ans) sans prise d’hormones, un poids inférieur à 60 kg (132 lbs),  une fracture de la hanche chez un parent ou encore si vous êtes une fumeuse ou une grande consommatrice d’alcool. Selon l’évaluation de votre médecin de famille, vous pourriez passer l’examen au début de la cinquantaine tandis que certaines de vos amies pourraient le faire plutôt dans la soixantaine. L’examen est une ostéodensitométrie qui mesure votre densité minérale osseuse au niveau du fémur (os de la hanche) et de la colonne lombaire. Selon le degré de perte osseuse, on parlera d’ostéopénie qui est l’étape avant l’ostéoporose : « Une excellente façon de prévenir ce problème est de consommer 3 à 4 portions de produits laitiers quotidiennement et prendre un supplément de vitamine D afin de permettre l’absorption du calcium! » conseille Docteure Carrière.

 

Le Pap Test  et l’examen pelvien

Le Pap Test permet de détecter des cellules anormales, précancéreuses et un cancer du col de l’utérus alors que l’examen pelvien permet au médecin d’examiner et de déterminer l’état de santé de votre utérus et de vos ovaires. Ces examens sont recommandés à tous les 2 ou 3 ans et ce,  jusqu’à l’âge de 69 ans. L’âge moyen au moment du diagnostique est de 48 ans. Les différents facteurs de risque identifiés sont un début des relations sexuelles avant l’âge de 18 ans (!!), avoir plusieurs partenaires sexuels durant la même année ou un seul partenaire qui a eu de multiples partenaires en peu de temps, avoir déjà eu une infection transmise sexuellement, avoir déjà eu une infection au VPH (Virus du Papillome Humain) ou être immunosupprimée.

 

Examen des seins

Chères Radieuses, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme et la deuxième cause de mortalité au Canada. Actuellement, le dépistage du cancer du sein est recommandé aux femmes âgées de 50 à 69 ans, car il peut réduire la mortalité jusqu’à 25% pour ce groupe d’âge, mais pas chez les femmes plus âgées.  Par conséquent, le Programme Québécois de Dépistage du Cancer du Sein  (PQDCS) envoie une invitation aux femmes dès l’âge de 50 ans pour passer une mammographie aux 2 ans afin de détecter un cancer le plus rapidement possible. L’examen des seins chez le médecin n’est plus recommandé comme dépistage mais il doit être fait si vous notez une nouvelle bosse sur un sein. En effet, il a été démontré par différentes études que l’examen clinique augmente le taux de faux-positifs et de biopsies inutiles.

 

Dépistage du diabète

Quand on entre dans la cinquantaine, il se peut que le risque de diabète de type 2 soit plus grand. Votre risque de diabète sera plus élevé si vous avez un surpoids, de l’obésité abdominale, de l’hypertension, un taux élevé de cholestérol, si vous faites de  l’apnée du sommeil, si vous avez un un parent atteint de diabète de type 2 ou encore, si vous avez déjà eu un diabète gestationnel. C’est votre médecin qui vous indiquera à quelle fréquence vous devrez subir ce dépistage.

 

Pression artérielle et cholestérol

À chaque visite, votre médecin prendra votre pression artérielle. La valeur cible pour un adulte non diabétique est une tension artérielle inférieure à 140/90. Quant à votre cholestérol, il doit être vérifié tous les 1 à 3 ans. Quelques facteurs peuvent faire augmenter les risques : diabète, obésité abdominale, tabagisme, inactivité physique ou alimentation nuisible pour la santé (semblable au diabète donc..!) Par ailleurs, un taux de cholestérol élevé représente un facteur de risque important de maladies cardiovasculaires, la deuxième cause de mortalité au Canada.

 

Dépistage du cancer colorectal

Entre 50 et 74 ans, pour la population générale, ce dépistage devrait se faire tous les 2 ans. « Pour ce test, vous devrez récolter un petit échantillon de selle pour que le laboratoire de votre région recherche la présence microscopique de sang. Si ce test revient positif, vous devrez alors passer une colonoscopie afin de voir ce qui a causé la présence de ce sang dans vos selles. Le but est de dépister un cancer, mais il se peut que ce soit seulement des polypes (tumeurs bénignes) ou des hémorroïdes qui expliquent la présence de sang » explique Docteure Carrière.  Toutefois, si des membres de votre famille ont eu un cancer colorectal, le dépistage offert sera d’emblée avec la colonoscopie. En effet, si un parent du premier degré est atteint de ce cancer, cela augmente votre risque personnel d’en avoir un. « La colonoscopie détecte mieux la présence d’un cancer ou d’une tumeur précancéreuse puisqu’elle permet une vision directe de votre intestin! De plus, on recommande de débuter les colonoscopies dix ans plus tôt que l’âge où le membre de votre famille a reçu le diagnostique. S’ils sont détectés assez tôt, 90 % des cancers colorectaux peuvent être guéris. C’est donc un mal… pour un bien! » souligne notre collaboratrice.

 

Les maladies rénales

Les maladies des reins se déclarent souvent tardivement. Un examen est donc conseillé aux Radieuses de plus de 60 ans ou à celles qui ont dans la famille une personne est atteinte d’une maladie rénale génétique, aux diabétiques et aux femmes atteintes d’hypertension. Il serait aussi important d’envisager un dépistage si vous avez pris des médicaments pouvant être toxique pour les reins sur une assez longue période.

 

Sources:

http://www.sante.gouv.qc.ca

http://www.uptodate.com

http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/breast/screening/?region=qc

https://www.lebelage.ca/sante-et-mieux-etre/traitement-et-prevention/bilan-de-sante-9-tests-qui-peuvent-vous-sauver?page=all

 

 

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.