Comment choisir le bon courtier immobilier?

Ça y est, la décision est prise, c’est cette année que vous mettrez votre demeure en vente! Mais par où commencer? Pour vous donner un petit coup de pouce, Louise Gagnon du groupe sutton – immobilier estrie vous conseille pour dénicher le courtier immobilier qui rendra votre rêve de déménager, possible!

Par où commencer?

« Si j’étais à la recherche d’un courtier, je commencerais par demander à mon entourage s’ils ont des références à me donner. Le bouche-à-oreille est efficace dans ce domaine. Si votre belle-sœur ou votre cousine a vécu une belle expérience avec un courtier, pourquoi ne pas faire affaire avec le même? Poser la question sur les réseaux sociaux s’avère aussi utile pour rejoindre plus de gens en même temps. Vous aurez ainsi plus de réponses donc un plus grand bassin de courtiers potentiels. »

Quelles questions poser?

« Par la suite, il est important de rencontrer les courtiers en personnes. Il faut que le courant passe, c’est primordial! », nous dit Louise.

« N’hésitez pas à lui poser des questions pour mieux le connaître : comment travaille-t-il, quelles seront ses démarches pour propulser la mise en marché de votre maison, quelle est son expérience, son taux de réussite, est-il en immobilier à temps plein ou à temps partiel? Quels sont ses coûts, son niveau de ponctualité et de disponibilité pour vous?

N’oubliez pas que vous êtes le client, vous savez ce que vous voulez et quels sont vos besoins. Il est donc important de lui exposer ce que vous attendez de lui, d’établir ensemble vos critères pour une bonne collaboration. »

Quels genres de critères?

« Demandez-lui son horaire de travail et quand il est possible de le rejoindre. Fixez avec lui le moyen de communication : préférez-vous les courriels? Les textos? Parler directement au téléphone? Demandez-lui aussi de vous indiquer la fréquence de ses suivis (c’est-à-dire, combien de temps s’écoulera entre les visites et son compte rendu) ainsi que son horaire de retour d’appel. Plus les critères seront clairs dès le départ, meilleure sera votre relation future! »

De plus…

« Sachez qu’il existe différentes façons de travailler chez les courtiers. À vous de voir si vous préférez transiger avec une seule personne ou bien si ça ne vous dérange pas de faire affaire avec une équipe, c’est-à-dire que plusieurs personnes travaillent sur votre dossier.

Conseil d’amie, ne vous fiez pas non plus au nombre de propriétés affichées sur le site de l’agence. Ce n’est pas un indicateur de succès, car un courtier performant vend rapidement ses propriétés donc, en a moins sur le site de disponibles, soyez vigilantes!

Si votre propriété a une vocation bien précise – par exemple, une ferme, une terre agricole, un commerce, un multiplex, sachez qu’il y a des courtiers spécialisés dans ces catégories! Vous serez mieux servies en leur faisant confiance!

Vous aimeriez voir les formations suivies par votre courtier? Visitez le site de l’OACIQ. Vous pourrez ainsi voir si votre courtier se forme donc s’il est à jour pour vous offrir un bon service. Si vous êtes à l’aise, posez-lui la question directement pour en savoir plus! »

Et si je ne suis pas satisfaite?

« Il se peut qu’après toutes les précautions prises avant de lui octroyer le contrat, vous ne soyez pas satisfaite de la collaboration avec votre courtier. Chères Radieuses, sachez que bien souvent, un contrat de courtage est irrévocable (donc impossible à briser). Malgré cela, il y a des solutions qui s’offrent à vous : premièrement, communiquer avec le directeur ou la directrice de l’agence avec qui vous faites affaire. En soumettant votre problème, la personne responsable pourra vous mettre en relation avec d’autres courtiers de la même bannière. Si vous faites affaire avec un courtier indépendant, communiquer avec l’OACIQ pour obtenir des conseils et/ou faire une plainte.

Si votre contrat est révocable, il est possible de briser le contrat. C’est une décision qui se prend entre le client et le courtier. Sachez qu’il est aussi possible pour le courtier de mettre fin au contrat si ça se passe mal entre les deux parties. »

Le mot de la fin

« Il est important de savoir que le courtier immobilier n’est payé qu’au résultat et rappelez-vous de toujours bien établir vos critères dès le départ : votre courtier est et sera là pour vous tout au long de vos démarches de vente. C’est avec lui que vous signerez un contrat dans le but de vendre votre propriété et de poursuivre vers de nouvelles aventures immobilières. Il est donc important de faire le bon choix pour avoir la sécurité et la paix d’esprit que seul un professionnel formé et structuré peut vous offrir lors de la vente de votre maison. »

Louise

1 commentaire
  1. Est-ce que l’on doit comprendre que ça paraît ou que ça paraîtra dans la Revue Les Radieuses ? Donc, adressée aux femmes.!

    C’est un excellent article, J’aimerais le voir dans la revue Sutton ou ailleurs mais adressée à Monsieur et Madame tout le monde.

    C’est de toutes façons « Excellent » « Félicitations » Louise.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.