La prévention : Vivre en santé. Plus longtemps.

Je suis un scientifique, docteur en biologie, qui a grandi avec l’idée qu’un jour nous allons manquer de temps, soit pour nous ou pour les gens que nous aimons. Je me suis donc intéressé à la santé humaine en considérant la prévention avant tout. La récente pandémie a souligné l’importance de rester en santé de façon à mieux combattre, le cas échéant, une infection ou une maladie. La prévention peut aussi réduire les risques des maladies cardiovasculaires, de l’Alzheimer et du cancer, de façon très significative. Mais comment rester en santé le plus longtemps possible? Comment favoriser la longévité avec la capacité d’en profiter?

Je me suis donc intéressé aux populations centenaires et à la recherche pour ralentir les processus du vieillissement. Oui, oui, vous avez bien lu : ralentir le vieillissement. Tout récemment, des scientifiques de partout dans le monde ont conclu qu’il est possible d’agir sur les mécanismes du vieillissement afin d’augmenter la longévité en santé.

La recherche de la fontaine de jouvence

J’ai ainsi décidé d’écrire des livres (4) avec 11 autres professionnels de la santé afin d’expliquer comment mettre toutes les chances de notre côté pour vieillir comme les populations centenaires. En parallèle, j’ai fondé une entreprise de biotechnologie dédiée à la découverte de nouveaux agents gérosuppresseurs, des modulateurs du vieillissement primaire. Je croyais, en 2013, savoir comment identifier des molécules qui pourraient ralentir le vieillissement et augmenter nos capacités de réparation. J’avais raison. Le programme de recherche mis en place avec le support du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, à l’Université Concordia, donna rapidement des résultats probants. Nous venons tout juste d’annoncer, à l’automne 2020, la 7e publication scientifique évaluée par les pairs, publiée dans une des revues ayant le plus haut classement en recherche fondamentale sur le vieillissement. Ces quinze nouveaux groupes de molécules s’ajoutent aux 6 déjà découverts pour former une banque de 21 nouveaux modulateurs du vieillissement. Deux familles de brevets ont été déposées pour protéger ces découvertes. Fait très important à souligner : ces molécules, qui constituent les meilleurs modulateurs jamais décrits, sont toutes d’origine naturelle :

« Nous avons maintenant un grand nombre d’extraits végétaux anti-vieillissements qui pourraient être utilisés pour réduire l’incidence ou la progression des maladies liées à l’âge chez l’humain », affirme Vladimir Titorenko, professeur chercheur à l’Université Concordia. Il consacre ses efforts à la compréhension des mécanismes moléculaires qui permettent aux cellules de résister au vieillissement.

« Avec le vieillissement de la population, la possibilité de garder les gens en santé plus longtemps constitue une avancée majeure qui pourrait avoir des retombées, non pas juste en termes économiques, mais pour la qualité de vie de la population et la capacité du système de santé en général. »

Mentionnons que les recherches sur le vieillissement primaire visent avant tout à garder les gens en santé plus longtemps, ce qui pourrait réduire les coûts associés au vieillissement de la population. Les recherches dans le domaine marquent un tournant en santé humaine et en médecine préventive. Ces molécules naturelles pourraient aider à prévenir l’ensemble des maladies associées au vieillissement, non pas une à la fois, mais toutes en même temps. Il est donc question de réduire l’incidence d’affections courantes comme l’arthrose, le diabète, le cancer, les maladies du cœur, le Parkinson ou l’Alzheimer. Cette approche a été qualifiée « d’ultime médecine préventive » dans la prestigieuse revue Science.

Une autre vision de la prévention

D’un point de vue biologique, les approches préventives les plus performantes sont celles qui cumulent le plus de facteurs bénéfiques. Ainsi, les centenaires sont excellents dans l’ensemble des saines habitudes de vie : l’activité physique, l’alimentation, la saine gestion du stress (incluant le sommeil) et qualité de la vie sociale. C’est ce que j’explique dans mes livres. Alors, comment aller plus loin?

L’utilisation des modulateurs de vieillissement primaire est une autre facette qui peut s’additionner aux saines habitudes de vie. Alors, comment rendre ces modulateurs disponibles pour la population? Comme mentionné, les agents gérosuppresseurs auront des bénéfices pour l’ensemble des facettes de santé associées au vieillissement. Nous avons donc décidé de développer une nouvelle gamme de produits naturels qui intègre des agents gérosuppresseurs. Avec deux pharmaciens spécialisés, nous avons développé la gamme VitoliMD en sélectionnant les ingrédients naturels ayant le plus de démonstrations scientifiques pour chacune des applications et en additionnant les agents gérosuppresseurs les mieux documentés (provenant d’extraits d’olives exclusifs).

L’efficacité maximale

En tant que docteur en biologie et chercheur dans le domaine du vieillissement primaire, je voulais développer les produits les plus efficaces. Pour ce faire, nous avons additionné l’usage des meilleurs ingrédients avec les agents gérosuppresseurs les mieux documentés. L’utilisation des extraits d’olives, à la dose recommandée par l’Union européenne pour la réduction des risques de maladies cardiovasculaires, était une des solutions. Un groupe de recherche européen vient tout juste de confirmer notre approche en mentionnant que les polyphénols d’olives protègent du vieillissement (de Pablos et al, 2019).

Il est important de savoir que la réglementation de Santé Canada encadre la formulation des produits de santé naturels sans obligation d’utiliser des extraits de plantes standardisés ni même de respecter les doses démontrées en études cliniques. La réglementation se concentre sur le risque et non sur les bénéfices.

Une qualité très variable

Les études se sont multipliées, au cours des dernières années, sur la piètre qualité des produits de santé naturels commercialisés. C’est la raison pour laquelle beaucoup de professionnels de la santé se sont désintéressés de ce domaine. Mentionnons, entre autres, l’étude de l’Université de Guelph en Ontario (Newmaster et al, 2013) qui rapporte que sur 44 produits testés, les deux tiers (30/44) contenaient des plantes substitutives ou des contaminants et deux produits ne contenaient que de la farine de riz. Il s’agit de produits vendus au Canada, approuvés par Santé Canada et ayant des NPN (numéro de produit naturel). Cette étude a bien sûr été beaucoup critiquée.

Nous pouvons citer deux autres études récentes qui rapportent ce type de problème en Chine et aux Pays-Bas :

  • Xin et ses collaborateurs (2015) ont étudié des produits contenant la rhodiole et 60 % des produits évalués n’étaient pas la bonne plante.
  • Fransen et ses collaborateurs (2010) ont étudié des produits contenant du Gingko biloba : 25 des 29 produits testés (86 %) étaient incorrects.

Pour la gamme VitoliMD, nous avons donc décidé d’utiliser uniquement des extraits standardisés de plus grande qualité. Ces plus hauts standards de qualité permettent de garantir l’origine, mais aussi la sécurité et la présence des éléments actifs requis pour le bénéfice santé visé.

La dose effective

La dose effective est la dose à laquelle une ou des démonstrations cliniques de qualité ont permis de démontrer un effet thérapeutique significatif. Pour qu’un effet soit jugé significatif, il doit être supérieur à l’effet placébo et correspondre à un bienfait réel pour la personne visée.

Une pratique commerciale courante est de mettre en évidence un ingrédient vedette et de l’accompagner d’ingrédients « décoratifs » afin de créer une formule unique soi-disant plus efficace. Les ingrédients « décoratifs », habituellement saupoudrés, sont nettement en dessous de leur dose effective pour permettre un bénéfice significatif. Ainsi, nous ne faisons pas de saupoudrage à caractère marketing. Nous avons donc décidé que tous les extraits de plante utilisés pour les formulations de la gamme VitoliMD seraient des extraits standardisés, utilisés à la dose pour permettre l’efficacité attendue.

Des ingrédients plus concentrés

Nous avons aussi utilisé des ingrédients plus concentrés afin de réduire le nombre de capsules à prendre. Par exemple, chaque capsule du produit VitoliMD Bien vieillir est l’équivalent de 46 capsules de plante non concentrée. Un pot de 30 capsules est donc l’équivalent de 1380 capsules. Le plus important est de constater que sans cette grande concentration en éléments actifs, il serait impossible de prendre suffisamment de capsules par jour pour atteindre les bénéfices visés (46 capsules par jour!).

Des installations de production de qualité et des analyses indépendantes

En plus de choisir finement tous les fournisseurs des ingrédients, Idunn Technologies fait produire les produits VitoliMD au Québec dans une usine ayant son permis de production pharmaceutique. Les analyses de contrôle de la qualité sont effectuées par une seconde entreprise pharmaceutique indépendante afin d’assurer qu’il n’y a pas de manipulation des résultats, pour libérer un lot qui ne rencontrerait pas les standards de qualité établis. Il s’agit des standards les plus élevés de l’industrie.

Un savoir-faire axé sur la longévité en santé

Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai décidé de développer des produits naturels avec la collaboration de deux pharmaciens spécialisés. En plus d’offrir des produits plus efficaces, ils contiennent aussi des modulateurs du vieillissement primaire, aussi appelés agents gérosuppresseurs. Il est donc possible de bénéficier de produits naturels de plus grande qualité afin de favoriser une longévité en santé. Comprenez-moi bien : les produits de santé naturels de qualité devraient être favorisés comme première solution à un problème de santé, mais les médicaments ont toujours leur raison d’être, lorsque l’option naturelle ne suffit pas.

En vous souhaitant de rester en santé, plus longtemps.

Références

Dakik P., Rodriguez M. Enith Lozano, Junio J. Anne Baratang, Mitrofanova D., Medkour Y., Tafakori T., Taifour T., Lutchman V., Samson E., Arlia-Ciommo A., Rukundo B., Simard &., Titorenko V. I. et al Discovery of fifteen new geroprotective plant extracts and identification of cellular processes they affect to prolong the chronological lifespan of budding yeast. Oncotarget. 2020; 11: 2182-2203.

de Pablos et al, 2019. Hydroxytyrosol protects from aging process via AMPK and autophagy; a review of its effects on cancer, metabolic syndrome, osteoporosis, immunemediated and neurodegenerative diseases. Pharmacological Research 143 (2019) 58–72.

Harnly et al, 2013. Detection of Adulterated Ginkgo biloba Supplements Using Chromatographic and Spectral Fingerprints. J AOAC Int. Author manuscript; available in PMC 2013 Sep 4. Published in final edited form as: J AOAC Int. 2012 Nov-Dec; 95(6): 1579–1587.

Kaeberlein M, Rabinovitch PS, Martin GM. Healthy aging: The ultimate preventative medicine. Science. 2015;350(6265):1191-1193. doi:10.1126/science.aad3267

Leonov, A.; Arlia-Ciommo, A.; Piano, A.; Svistkova, V.; Lutchman, V.; Medkour, Y.; Titorenko, V.I. Longevity Extension by Phytochemicals. Molecules 2015, 20, 6544-6572.

Longo VD, Antebi A, Bartke A, Barzilai N, Brown-Borg HM, Caruso C, Curiel TJ, de Cabo R, Franceschi C, Gems D, Ingram DK, Johnson TE, Kennedy BK, Kenyon C, Klein S, Kopchick JJ, Lepperdinger G, Madeo F, Mirisola MG, Mitchell JR, Passarino G, Rudolph KL, Sedivy JM, Shadel GS, Sinclair DA, Spindler SR, Suh Y, Vijg J, Vinciguerra M, Fontana L. Interventions to Slow Aging in Humans: Are We Ready? Aging Cell. 2015 Aug;14(4):497-510. doi: 10.1111/acel.12338. Epub 2015 Apr 22. PMID: 25902704; PMCID: PMC4531065.

Lutchman V, Dakik P, McAuley M, et al. Six plant extracts delay yeast chronological aging through different signaling pathways. Oncotarget. 2016 Aug;7(32):50845-50863. DOI: 10.18632/oncotarget.10689.

Newmaster, S.G., Grguric, M., Shanmughanandhan, D., Ramalingam, S., Ragupathy, S. 2013. DNA barcoding detects contamination and substitution in North American herbal products. BMC Med. Oct 11;11:222.

Simmler et al, 2018. Integrated analytical assets aid botanical authenticity and adulteration management. Fitoterapia. 2018 Sep;129:401-414.

Xin, T., Li, X., Yao, H., Lin, Y., Ma, X., Cheng, R., Song, J., Ni, L., Fan, C., Chen, S. 2015. Survey of commercial Rhodiola products revealed species diversity and potential safety issues. Sci Rep. Feb 9;5:8337.

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.