Louise Portal : Une réflexion littéraire sur l’amour

Salut les Radieuses,

Pour répondre à l’invitation de la rédaction, j’ai eu l’élan de vous partager un pan de la vie de ROSELINE. Vous me connaissez bien par ma carrière d’actrice, qui fête cette année, ses 50 ans de télévision, de cinéma et de théâtre. Et aussi de chanteuse. Mais depuis que j’ai passé le cap de mes cinquante ans, les rôles se faisant plus rares, j’ai consacré beaucoup de mon temps à écrire et à publier une vingtaine d’ouvrages. Pour mon plus grand bonheur.

Crédit photo: Maxyme G. Delisle

ROSELINE est d’abord une nouvelle, parue dans un collectif qui a pour titre, Aimer, encore et toujours, publié aux Éditions Druide et qui regroupe les textes de quatorze auteurs sur le thème de L’AMOUR! Il y a même une nouvelle L’amoureux de Jacques, mon époux bien-aimé. 

Là, je sens que je viens d’attirer votre attention.

Normal, puisque nous avons toutes besoin d’aimer, d’être aimées et de nous faire parler d’amour! Et cela peut prendre différentes formes.

C’est un peu ce qui arrive à mon héroïne ROSELINE… vous verrez!

Il fallait sortir ce matin et se choisir un look!

Roseline aligna sur le lit des chaussures rouges, un collier de

perles rubis, une écharpe aux motifs de pavots, un collant noir à

pois rouges et une veste carmin à pois noirs. Pour couronner le

tout, elle choisit un chapeau de paille cerise sur lequel semblait

s’émouvoir gracieusement une élégante plume écarlate.

Cette femme à la soixantaine pimpante, un brin excentrique,

avait-elle un rendez-vous galant?

Accoutrée ainsi, elle n’allait tout de même pas à la pharmacie du coin!

Cette nouvelle est une oeuvre qui invite à une introspection, à une réflexion sur l’amour, la solitude, la création. Une rencontre avec le destin que nous avons toutes à croiser, un jour dans le parcours de nos vies. Chacune à sa façon. 

Bonne lecture!

Pour lire la nouvelle, cliquez ICI!

Consultez mon site, www.louiseportal.com, à la rubrique écrivaine, pour y découvrir mes écrits!

Louise 

PSST! Louise vous réserve une autre surprise : l’adaptation cinématographique de sa nouvelle, Roseline comme dans les films, est aussi disponible pour 48 h, en exclusivité pour nos Radieuses ICI!

1 commentaire
  1. Louise, Je trouve dommage qu’on ait diminué les rôles pour toi. T’es tellement belle. J’ai toujours été en admiration devant la vie que tu nous as laissé entrevoir que tu avais. Je capotais quand j’ai appris que tu avais vécu avec Walter Boudreau. Je te trouvais aventureuse, joyeuse, pleine de lumière. Mais, je n’oublie pas ce que tu as fait en spectacles etc. Ma soeur Colette maintenant décédée t’aimait aussi beaucoup. Elle ne cessait de me dire comme elle admirait ta beauté, ta carrière, tes audaces. Bien sûr, nous ne connaissions que l’aspect public de ta personne. Mais comme pour Richard Séguin que nous « idôlatrons » presque, nous savions que derrière le personnage public, il y avait une âme généreuse et lumineuse. Faque… Juste ça pour te dire que t’es dans mon top 10 de femmes québécoises que j’admire et que surtout j’aime. Bonne journée ma belle Radieuse!

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.