Octobre et ses idées de sorties intéressantes

Chères Radieuses, vous êtes exténuées à force de ramasser des tonnes de feuilles? Déjà tannées de regarder le foyer brûler et de vous enrouler dans votre tite laine en tite boule? Je vous invite à sortir de votre tanière et à aimer ce mois d’octobre électoral, mais aussi si culturel. Regardez ce que je vous propose! 

Théâtre

KNOCK OU LE TRIOMPHE DE LA MÉDECINE – TNM — jusqu’au 17 octobre à Montréal et en tournée partout au Québec

Rire! Rien de mieux pour se garder en santé! Surtout quand le théâtre vous propose un doc très farfelu pour ne pas dire « escroc sur les bords »! Écrit en 1923 par l’auteur Jules Romains et rendu célèbre par le grand Louis Jouvet qui était l’acteur préféré de ma grand-mère Joséphine, Knock ou le Triomphe de la médecine est considérée comme une des comédies les plus drôles du répertoire français. Ce doc imposteur comme pas un a comme devise : « Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent. » Vous voyez le genre? 

Et quand c’est un Alexis Martin qui rêve de jouer Knock depuis son adolescence et qui est entouré de complices tels Évelyne de la Chenelière, Marie-Thérèse Fortin ou Pierre Lebeau, on a besoin d’être en forme, car on est assurés de se dilater la rate sur un moyen temps avec ce projet de fous; l’avènement de l’Âge Médical! Toute cette folie est mise en scène par Daniel Brière! N’y allez pas en jaquette médicale et sans prendre vos pilules, vous risquez de mourir de rire! Et ne manquez pas la tournée partout au Québec!

LE RAVISSEMENT — QuatSous — jusqu’au 17 octobre à Montréal

Quand on vient d’avoir dix-huit ans, qu’on quitte l’adolescence et qu’on ne fait plus plaisir à ses proches avec ses décisions. Pas facile pour une jeune fille qui a changé et qui veut se départir et se libérer de ce qui est ancré en elle depuis toujours! Le ravissement, c’est l’histoire d’un oisillon qui vient au monde et qu’on veut étouffer dès les premiers instants de sa vie. Ses nouvelles décisions provoquent et on veut tout faire pour la tenir en place. Cette pièce d’Étienne Lepage nous amène à réfléchir sur la fragilité, les aspirations, l’impulsivité et les conséquences qui en découlent. Ça peut être très dangereux, croyez-moi! Dans une mise en scène de Claude Poissant, voyez la jeune et talentueuse Laetitia Isambert aux côtés de Nathalie Malette et Étienne Pilon. Vous en ressortirez ravis!

DISPARU.E.S. — Chez Duceppe — dès le 23 octobre 

Gros mois d’octobre et de novembre chez Duceppe avec une pièce américaine qui a remporté pas moins de cinq Tony Awards et le Prix Pulitzer! DISPARU.E.S. est la traduction québécoise de August : Osage County du dramaturge Tracy Letts qui nous plonge dans l’univers de la famille Weston, totalement dysfonctionnelle, alors que le père, célèbre poète, est porté disparu. L’heure sera à la confrontation entre tous les membres de cette étonnante famille. Considérée comme l’une des pièces américaines les plus importantes des dernières années, on n’est pas près de s’ennuyer dans cette comédie mélodramatique jouée par une distribution de feu! 

Le metteur en scène René Richard Cyr a réuni Chantal Baril, Sophie Cadieux, Alice Dorval (la fille d’Anne et de Marc-André Coallier), Hugo Dubé, Antoine Durand, Roger Léger, Christiane Pasquier, Évelyne Rompré, Marie-Hélène Thibault et bien d’autres pour interpréter ces personnages qui étaleront leur histoire en 13 tableaux. Oh que ça promet ça madame!

Des spectacles en tournée!

Mon INCONTOURNABLE du mois!

BJM Danse – Série DANSE – Centre culturel de l’Université de Sherbrooke – Mardi 8 octobre 2019, 20 h 

CASUALTIES OF MEMORY + O BALCAO DE AMOR + SOUL 

CHORÉGRAPHES : ITZIK GALILI ET ANDONIS FONIADAKIS

Dans le cadre de leur superbe série DANSE, le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke débute sa formidable saison 2019-2020 avec BJM Danse ou si vous préférez, Les Ballets Jazz de Montréal. Après la métropole et avant de quitter le Québec pour les États-Unis et l’Europe, cette exceptionnelle compagnie de danse contemporaine et ses danseurs chevronnés atterriront à Sherbrooke pour nous éblouir avec un programme triple créé par deux grands chorégraphes de renommée internationale.

L’Israélien d’origine Itzik Galili s’est inspiré du mambo et de la musique de Pérez Prado pour imaginer O Balcão de Amor, une pièce tout en humour, légèreté et sensualité. Quant à Casualties of Memory, Galili nous secoue au rythme de percussions d’Afrique du Nord avec une œuvre vivante et physique. Finalement, le Crétois Andonis Foniadakis présente le duo Soul sur la célèbre chanson Ball and Chain popularisée par Janis Joplin, mais reprise pour l’occasion par la talentueuse Angel Forrest. Cette soirée, tout comme les prochaines à venir dans cette série, a une particularité alors qu’on vous invite à vivre une expérience en trois temps. Avant le spectacle à 20 h, il y aura causerie interactive à 19 h 15 avec le poète et animateur Sylvain Dodier qui vous évoquera notamment le parcours artistique des chorégraphes. Après le spectacle, LAprès-bulles vous attend! Avec votre verre à la main et quelques bouchées sur votre napkin, vous pourrez échanger avec les artistes de BJM Danse et voir une action culturelle spécifique qui complètera cette soirée. Beau programme, n’est-ce pas? Et c’est unique en région! On vous attend à Sherbrooke, chères Radieuses!

MARIO JEANAller de l’avant — Centre culturel de lUniversité de Sherbrooke — Vendredi 11 octobre

Je connais Mario Jean, ce vieux pro de l’humour depuis ses débuts, depuis qu’il a fait connaître son personnage de camelot à la belle époque de 100 limite à TQS alors que j’y travaillais comme recherchiste. Il en a fait du chemin depuis… (moi si!). Cinq spectacles, des pubs, à jouer dans des séries, au théâtre et s’est même mis à la traduction de pièce et à la sculpture!

Il n’était pas monté sur scène avec un spectacle d’humour depuis un bout. Le dernier étant Moi Mario qu’il a offert plus de 1 500 fois. Voilà qu’il nous surprend à nouveau avec Aller de l’avant avec son style bien à lui, comme on aime tant. Quand il a commencé à l’écrire, il se demandait bien où est rendu notre monde, où il s’en va. Pour ne pas déprimer, il s’est dit que c’était mieux de regarder par en avant! Et ça a donné ce titre. Tout y passe, les joies et les peines de vieillir, la retraite, les enfants qui ne décollent pas de la maison, la télévision et bien d’autres. Ce spectacle qui roule depuis le printemps s’arrêtera dans ma ville natale, mais sera probablement près de chez vous, car il est fort occupé tout le mois d’octobre (voir www.mariojean.com). Il file pratiquement jusqu’en 2078 ;). Si vous allez le voir et le croiser après, dites-lui que c’est moi qui vous envoie… pis donnez-lui un gros bec! 

ROBERT CHARLEBOISCharleboisScope —  Ottawa, Sherbrooke, Québec

Je vous dévoile ici que ce garou de mon cœur était et est toujours mon idole de jeunesse! Ah! Robert Charlebois! Jai bien parcouru des dizaines et des dizaines de salles au Québec pour le voir et lentendre, car encore aujourdhui, je crois que cest le plus grand compositeur de hits québécois de laire moderne (avec Fiori évidemment).

Voilà quil est toujours en forme et pour ses 75 ans — il ne les fait pas pantoute! — il a décidé de nous en mettre plein la vue et les oreilles avec un grand concert rock accompagné de créations visuelles et de projections éclatantes pour appuyer son formidable répertoire! Et cest avec 8 musiciens sur scène que ce méga auteur-compositeur-interprète qui me fait triper, moi et toute la francophonie depuis plus de 50 ans, quil nous offre son plus gros et plus grand party! CharleboisScope c’est la célébration d’un gars, vous serez d’accord avec moi, qui n’est pas du tout « ordinaire »… Oh non! Longue vie encore Robert! Il sera encore un peu chez nous avant d’aller en France. Profitez-en!

1 $ par billet vendu sera remis à la Fondation Cowboys Fringants pour la préservation des territoires naturels québécois.

Et pour finir en beauté, plein de films québécois!

Matthias et Maxime

Enfin! Enfin! Enfin! Le nouveau film de Xavier Dolan qu’on attendait depuis Cannes! Le film raconte l’histoire de deux amis d’enfance qui s’embrassent pour les besoins d’un court métrage amateur. Toutefois, après ce baiser d’apparence anodine, un doute s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, ce qui bouleversera l’équilibre de leur cercle social et de leurs existences. Le cercle d’amis s’en voit chamboulé, la vie prendra une autre tournure.

Outre Xavier Dolan, Matthias et Maxime réunit Samuel Gauthier, Antoine Pilon, Pier-Luc Funk, Catherine Brunet, Gabriel D’Almeida Freitas, Micheline Bernard, Anne Dorval, Marilyn Castonguay et Adib Alkhalidey au grand écran. De vrais amis dans la vie qui ont fait de la promo partout au Québec, en autobus scolaire! Ça promet d’être bien plaisant!

VIVRE À 100 MILLES À LHEURE

Le mois dernier, je vous ai glissé un mot au sujet de ce nouveau film de Louis Bélanger qui a été présenté en grande première canadienne au dernier Festival du cinéma de la Ville de Québec. Voici que j’élabore un peu plus sur ce film très attendu du réalisateur de Gaz Bar Blues. Dans cette comédie dramatique, voilà une autre histoire d’amis d’enfance. Cette fois, Louis, Éric et Daniel sont inséparables. Ils sont jeunes, téméraires et vivent comme le titre le dit, à 100 à l’heure. Leurs jeux d’enfants prennent le mauvais chemin; celui du petit crime désorganisé. Leur amitié sera aussi mise à rude épreuve. Tourné dans la capitale nationale, VIVRE À 100 MILLES À LHEURE nous transporte dans les années 1970 et 1980. On y jette un regard sur le passage à l’âge adulte qui n’est pas toujours facile et qui peut laisser des traces pour longtemps!

À voir pour les performances de Rémi Goulet et Antoine L’Écuyer! Du bon, bon Bélanger! Du bonbon quoi! Pas étonnant qu’il ait reçu le prix du public long métrage au Festival de cinéma de la Ville de Québec!

Les fleurs oubliées — André Forcier — 25 octobre

C’est connu, depuis Le retour de l’Immaculée Conception et Kalamazoo en passant par L’eau chaude l’eau frette, ou plus récemment Embrasse-moi comme tu m’aimes, le plus fantaisiste cinéaste québécois André Forcier ne fait jamais rien comme les autres! Voilà maintenant qu’avec Les fleurs oubliées, son imaginaire flamboyant nous ramène sur terre le fondateur du Jardin botanique de Montréal, le frère Marie-Victorin mort en 1944. Ce grand botaniste reviendra pour sauver notre planète terre tout ayant le bonheur d’aider un apiculteur.

Un film à caractère environnemental puisqu’il y sera question de contamination de l’environnement, de biodiversité de verdissement urbain, d’amour et d’enquête policière. Dans cet univers verdoyant, Yves Jacques dans le rôle de ce grand frère et Roy Dupuis très barbu, est l’ami des abeilles. Tout un programme, madame!

Bon mois culturel, chères Radieuses!

Chantal xx

*** Nous remercions notre partenaire de la section culture La Maison du Cinéma de Sherbroke ***
*** Nous remercions notre partenaire de la section culture le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke ***
Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.