Pour une rentrée tout en culture!

Allô les Radieuses! Ça va? Comment va votre vie culturelle? Bien j’espère et en plus, j’ai encore des vitamines pour vous, car la rentrée culturelle est arrivée! Voici ce que ce beau septembre vous propose!

J’ai un concert, du théâtre et plein de belles choses!

Il y a 20 ans, mon amie Élise me fit découvrir un jeune anglo chétif de Montréal, né à NY d’une famille de musiciens célèbres. « C’est le fils de Kate Mc Garrigle et Loudon Wainwright pis tu vas voir, il est biennnnn spécial! » Dès les premières mesures de son premier album éponyme, j’ai su tout de suite que j’allais l’aimer pour la vie! Cette voix unique qui traîne tel le legato d’un violon (j’me demande parfois où il respire dans ses chansons…) me renverse chaque fois tandis que sa musique majestueuse si indescriptible me fait carrément capoter. Je me suis même rendue jusqu’à Paris pour le voir et cette fois, j’irai jusque dans ma ville natale pour l’entendre seul avec son piano qu’il tapisse de ses somptueux accords. En plus, ce n’est qu’à Sherbrooke qu’il s’arrête au Québec, cet automne, pour sa tournée qu’il enfile ailleurs au Canada et aux USA.  Peut-être qu’il vient juste pour moi? Bien non! Je vais le partager avec vous, il vient pour vous aussi! Si vous ne connaissez pas ce génie qui vient d’écrireHadrian, son second opéra qui verra le jour à Toronto en octobre, laissez-moi vous le faire découvrir! Je suis convaincue que vous deviendrez comme moi, accro pour toujours!

Si vous êtes des habituées de l’émission Plus on est de fous, plus on lit, vous avez sûrement entendu Émilie Bibeau vous surprendre à chacune de ses chroniques d’un cœur vintage.

Cette formidable comédienne appartient parfois à une autre époque quand elle nous raconte des pans de vie truffés de textes d’auteurs de tous genres. Voilà qu’à la suite de son succès radiophonique, elle se lance dans une autofiction théâtrale à La Petite Licorne et Émilie a fait confiance à son amie, la plus que talentueuse Sophie Cadieux pour la mettre en scène. Courez voir ça à Montréal et j’espère sincèrement qu’elle partira en tournée pour séduire le Québec avec son cœur vintage.

Un jour, nos politiciens à l’Assemblée nationale ont eu la brillante idée de décréter que chaque dernier vendredi de septembre et les deux jours suivants allaient être consacrés à la culture. Ainsi sont nés les Journées de la culture qui permettent aux gens de tous âges d’avoir accès un très grand nombre d’activités culturelles, et ce, tout à fait gratuitement! D’innombrables villes et villages emboîtent le pas et cette année, c’est sous le thème Les Mots à l’honneur que je vous invite à surveiller ce qui se passera chez vous, où que vous soyez au Québec. Il y a tant à voir et à expérimenter! Profitez-en pour amener vos enfants et vos petits enfants!

Avez-vous le goût de flâner au musée?

Berthe Morisot — Femme impressionniste — Musée national des beaux-arts du Québec — QUÉBEC — jusqu’au 23 septembre

En voilà une qui mérite qu’on la célèbre en grand! Berthe Morisot a été une des instigatrices d’un des plus grands mouvements de l’art moderne : l’impressionnisme. Le saviez-vous? Vous avez assurément entendu plus parler de ses confrères Renoir, Monet ou Degas parce qu’évidemment, c’était pas facile pour une femme peintre de faire sa place en ces temps de fin de 19e… Pourtant, cette grande artiste a fait ses preuves et c’est pour cette raison que quatre musées du monde, menés par le Musée d’Orsay, ont organisé sa rétrospective qui fait quatre arrêts, dont un à Québec depuis juin.  Avant qu’elle nous quitte pour Philadelphie, vous avez jusqu’à la fin du mois pour célébrer son œuvre. Au bout du compte, vous constaterez peut-être comme moi que Berthe Morisot n’était pas qu’impressionniste, elle était impressionnante! Chapeau à voilette, madame!

Chaque année, plusieurs d’entre nous attendent cette expo avec impatience puisqu’elle est la plus grande exposition de photos au monde, faites par des professionnels. Cette année plus de 70 000 photos ont été soumises par plus de 4 500 photojournalistes pour en retenir 125 qui sont exposées à l’Espace Mezzanine du Marché Bonsecours.

Vous en profiterez pour voir également les photos de son porte-parole Alexandre Champagne (3 fois par jour) qui a jeté un coup d’œil sur l’après-tragédie de la Grande Mosquée de Québec. Il est à peu près certain que vous en ressortirez en ayant vécu de fortes émotions. Les photojournalistes sont les premiers à jeter un regard sur l’actualité qui brasse notre planète et qui, hélas, ne tourne vraiment pas toujours rond!

Passe-moi donc un bon livre svp!

Sauvage, baby — Patrice Godin — Libre Expression — sortie 26 septembre

En plus d’être un excellent comédien et beau garçon, Patrice Godin aime jogger et écrire. C’est peut-être en courant qu’il cogite des histoires qui font de lui un étonnant romancier. À la première lecture de ce deuxième roman à paraître fin septembre, l’éditrice a tout lu d’un trait, sans plier un coin de feuille… ce qui laisse présager que cette histoire située au pied du Mont-Orford et qui met en scène la rencontre d’une femme trans et d’un vétéran des Forces spéciales risque de vous faire manquer des rendez-vous ou passer des nuits blanches parce que vous aussi, vous ne voudrez pas plier un seul coin de page de ce bouquin!

Faut que je te parle — Debbie Lynch White — Libre Expression

Elle l’a dit à plusieurs reprises, Debbie aime écrire ce qu’elle pense et observe depuis son adolescence. En cette ère d’opinions qui fusent de tous les côtés, elle a décidé de nous transmettre sa façon de voir les choses sur papier. Elle s’adresse à nous, en plein dans les yeux et souhaite que ce qu’elle a à dire suscitera des discussions… Tous les sujets y passent, même Mark Zuckerberg et son Facebook! On verra bien et en attendant qu’elle parte en tournée avec son premier spectacle de chanson, on la lira. Ah! pis un potin en passant… Debbie et moi avons un point en commun… c’est le même ami qui a célébré nos mariages! Non, mais le monde est-y assez p’tit ? Qu’est-ce que vous en pensez, hein?

Vous croyez tout savoir sur le sexe? — Janette Bertrand et Michel Dorais—Libre Expression

Ma mère, qui est de la même génération que Jeannette, m’a toujours dit que cette femme mérite notre respect parce qu’elle a ouvert les yeux du Québec! Si elle avait pu parler avant les années 60, bien des gens auraient été moins malheureux, victimes de tant de tabous. Jeannette, elle en a vu et vécu, aidé des tonnes de gens et a 93 ans, elle nous en apprend encore et cette fois, avec l’aide du chercheur Michel Dorais. Avec tout ce qui est maintenant véhiculé par les réseaux sociaux, il y a lieu encore de répondre à des questions. Et Jeannette et Michel discuteront et donneront réponse à 450 de ces questions. De trop nombreux tabous sont encore bien présents, c’est pourquoi Jeannette veut encore vous le laisser savoir!

La saison des salons du livre est bien en marche et si vous êtes ou vous passez à Saguenay, arrêtez-vous donc au Delta Saguenay et au Centre de congrès, on y va pour une 54e année de plaisir à voir les derniers livres et à rencontrer les auteurs qui viennent d’un peu partout! Petits et grands sont conviés! Un salon du livre, c’est toujours un évènement! Allez-y!

Un p’tit film québécois pour commencer le mois?

Le nid — de David Paradis

Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant forment un couple dans la vie de tous les jours et ils ont l’air bien heureux! Dans ce premier film du réalisateur David Paradis, on ne sait plus si ça va oui ou non… Voyez le synopsis inscrit à La Maison du cinéma : Afin de sauver sa relation amoureuse en déclin, un comédien accepte de participer à une étrange expérience orchestrée par sa conjointe. Confiné à un endroit lugubre et à une routine inquiétante, il devra prendre part à un jeu de vérité qui le mènera au plus profond de son âme tourmentée… Gagnant du meilleur film canadien au dernier Fantasia en juillet, cette mise en abyme promet de séduire les amateurs du genre!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.