Un vent de (gros) changements dans la vie de Julie Pelletier

Jusqu’au moment où j’écris ces lignes, je chérissais le projet de me retrouver dans un avion au départ de Montréal en direction de Bruxelles! J’avais envisagé de réserver mon billet, en catimini – c’est-à-dire sans que ma compagne voyageuse, MJ de son petit nom, ne le sache – car je voulais lui faire la surprise. Mais voilà… les choses ont grandement bougé depuis notre dernier rendez-vous à vous et moi!

J’ai déménagé, j’ai fermé ma clinique de thérapie (ou presque 😉 ), me suis fait couper les cheveux très courts et… changé d’emploi! Donc je me retrouve avec un nouveau boulot, de belles responsabilités, mais un horaire suffisamment chargé pour ne pas pouvoir prendre le prochain vol, même pour quelques jours. Je suis maintenant, officiellement, conseillère pédagogique, volet éducation à la sexualité! Avoir le privilège de participer aussi étroitement à l’implantation de l’éducation à la sexualité dans nos écoles est un vrai cadeau de la vie!

Avec autant de changements en si peu de temps, je dois avouer que l’intensité des moments m’a momentanément quelque peu déboussolée! Lors de ces périodes, il est nécessaire de pouvoir s’appuyer sur son roc, n’est-ce pas? Et mon roc, c’est mon chum. Mon mari.

Mon homme. Celui qui m’émeut depuis si longtemps, qui me supporte dans tous mes projets (même — et surtout — les plus fous), celui qui me fait rire aux larmes si souvent et avec qui la vie est si douce. Il m’a redemandé ma main, 25 ans plus tard. Et… j’ai accepté! Nous avons donc célébré nos 25 ans de mariage en nous épousant de nouveau, le 22 juillet 2017, dans une magnifique Basilique, bénis de la présence de notre beau grand garçon et entourés de celles et ceux qui sont si chers à nos cœurs.

Pour l’événement, nous avions non seulement planifié la célébration à l’église, mais nous avions loué un chapiteau pour fêter à la maison au retour. Brin de folie pour l’occasion? Nous voulions offrir une surprise (je pense que vous avez compris que j’aime beaucoup les belles surprises!) à nos invités.

Alors que toutes et tous avaient les yeux tournés vers l’allée et l’entrée de l’église, notre ami Marc a chantonné doucement devant l’autel, jusqu’à ce que les notes s’élèvent et que la puissance de son chant fasse trembler nos entrailles. Surprise, étonnement et grandes émotions!

Merci la vie! Et vous, à quoi dites-vous « merci la vie »?

Julie Pelletier, chroniqueuse bien-être

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.