Bien choisir son sapin

Sapin naturel, cultivé ou pas, ou sapin artificiel? La question se pose très souvent et il y a autant de bonnes raisons d’aller vers l’un ou l’autre. Votre choix dépendra de vos besoins et de votre conscience écologique.

Sapin naturel cultivé

Sapin baumier : www.arboquebecium.com

Saviez-vous que selon l’Association canadienne des producteurs d’arbres de Noël, un acre de sapin cultivé absorberait jusqu’à 13 tonnes de polluants atmosphériques par année? Et saviez-vous qu’à l’opposé du sapin artificiel qui est fabriqué en Chine, le sapin naturel cultivé génère de l’emploi et de belles retombées économiques chez nous, au Québec? En plus, le sapin cultivé est biodégradable et recyclable. Eh oui, plusieurs municipalités sont munies d’un programme de collecte des arbres après les fêtes pour les recycler. Les arbres seront réduits en copeaux pour le compost.

Petit bémol : Pour être rentable, la production de sapins cultivés suppose l’utilisation de fertilisants et de pesticides, ce qui a un impact direct sur l’environnement.

Le baumier est le plus vendu au Québec. On l’aime parce qu’il est touffu et dégage une bonne odeur. Attention à l’épinette, qui perd ses aiguilles après la coupe.

Sapin non cultivé

Sauvageon : plantationsnicholas.com

Communément appelé le « sauvageon », ce sapin a poussé librement en forêt, sans pesticides et n’a subi aucune taille. Même si cette option semble la plus écologique au premier abord, ce n’est pas nécessairement le cas. En soustrayant plusieurs arbres à la nature, on risque de perturber l’équilibre écologique. On peut ainsi douter si un marchand ne propose que ce type d’arbre. Si, toutefois, vous avez un grand terrain boisé, il vous sera possible de le faire, sans perturber l’écosystème!

Les prix pour un sapin naturel varient de 40 $ à 125 $, selon la grosseur et l’espèce.

Le sapin artificiel

Sapin artificiel : veronneau.com

On a souvent prétendu que l’utilisation du sapin artificiel contribuait à contrer la déforestation. Mais d’un point de vue écologique, celui-ci semblerait être le pire choix. Pourquoi? Parce que ses composantes d’acier et d’aiguilles faites de PVC ou de polyéthylène moulé ne peuvent être triées, donc impossible de les recycler. On a évalué le temps de décomposition d’un arbre artificiel à environ 400 ans (!!!).

Côté pratico-pratique, le sapin artificiel peut toutefois être une solution enviable pour plusieurs raisons :

  • Choix de couleurs et de modèles multiples
  • Peut être déjà illuminé
  • Facile à installer
  • Pas d’entretien
  • Aspect uniforme et fourni
  • Moins de risques d’incendie

Prix : pour avoir un sapin artificiel de qualité, il faudra débourser au minimum 150 $

Je vous laisse maintenant avec mes coups de cœur en matière de décoration de sapin!

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.