Des bouteilles parfaites pour le temps des Fêtes? Oh que oui!

Comme c’est le temps des Fêtes, la SAQ offre une plus grande sélection de produits. Voilà une belle occasion pour changer ses habitudes et essayer de nouvelles bouteilles. Afin de connaître les exclusivités à venir et pour bien vous guider, notre conseillère en vin Anne Vaillancourt a dégusté plusieurs produits et vous suggère aujourd’hui ses coups de coeur!

 

Un effet WOW à l’apéro

Vigna Solaria Falerio 2016 – 17,55 $

« Assemblage de trois cépages italiens :le trebbiano, le pecorino – le raisin, pas le fromage! – et le passerina, ce vin de la région des Marches, à l’est de l’Italie centrale, plaira à tout coup! Au nez, l’odeur de salade de fruits exotiques invite à y tremper les lèvres. D’un bel équilibre, le sucre résiduel vient adoucir l’acidité pour y conférer une bouche soyeuse et agréable. Gâtez vos papilles dès l’entrée en entrelaçant ce vin au doux rapport qualité/prix avec des crevettes frites au paprika fumé ou avec une boule de chèvre et noix. »

 

Pour faire jaser

Cusumano Alta Mora Etna Rosso 2014 – 26$

« Lors d’un salon organisé par l’Italian Trade Agency, j’ai dégusté à deux reprises l’excellent nectar du producteur Cusumano. Nouveau sur les tablettes pour le temps des fêtes, il est entièrement composé de Nerello Mascalese, un cépage très peu connu. Très régional, il pousse sur les sols volcaniques du Mont Etna, en Sicile (Italie). Les fruits sauvages parfaitement mûrs, le cigar et la fumée sont les principaux arômes au nez. En bouche, les arômes reviennent saluer les papilles dans une formule juste assez tannique et avec une belle fraîcheur. À Noël, vous pourriez le boire avec de la joue de porc ou de l’agneau. »

 

Oh! Bordeaux!

Pessac- Léognan de Latour-Martillac 2012 – 36,50$

« La guerre aux millésimes est bien présente à Bordeaux! Si vous êtes du type patientes, vous pourriez garder une bouteille de 2010 dans votre cave pendant vingt ans puisque les vins issus de cette année-là possèdent un grand potentiel de garde. Par contre, si vous souhaitez boire une bouteille maintenant, achetez une fiole des années moins clémentes. Il est prêt-à-boire, la SAQ le vend à prix plus doux et offre une très grande sélection de vins de ce millésime.

Mon choix se porte sur le Pessac-Léognan de Latour-Martillac 2012 (j’ai même eu la grande chance de rencontrer le généreux Tristan Kressmann, propriétaire du Château!). Ce vin peut se boire dès maintenant ou peut attendre trois ou quatre ans. D’un assemblage égal de cabernet sauvignon et de merlot, il plaira aux amateurs de vins plus costauds. Au nez, une palette de cerises noires, de cassis, de café et de cèdre précédera une bouche assez tannique et dense. À boire avec une bavette de bœuf… bordelaise! »

 

Sur le coup de minuit

Laurens Clos Des Demoiselles Tête De Cuvée 2014 – 22,50$

« À quelques minutes de la cité de Carcassonne, le Domaine J.Laurens applique les principes de la culture raisonnée (culture qui fait référence à une gestion des pratiques agricoles tenant compte de la protection de l’environnement, de la maîtrise des risques sanitaires, de la sécurité au travail et du bien-être animal) et crée l’un des meilleurs rapports qualité/prix disponible sur le marché québécois. Ce crémant de Limoux, du Languedoc-Roussillon, possède des effluves de fruits exotiques mariés aux fleurs printanières. L’attaque en bouche est soyeuse; de fines bulles viennent la caresser.

Débutez la nouvelle année sur la plus belle des notes en l’accompagnant de bouchées de melon et proscuitto. Aromatique, ce mousseux peut aussi être bu avec une pâtisserie, des amandes ou des brioches. »

Bien que Noël, pour moi, signifie de passer du temps avec les gens qu’on aime, il est aussi bien important de ne pas s’oublier durant ce temps de folies! Pourquoi ne pas vous offrir une bonne bouteille qui vous fait vraiment plaisir?

Joyeuses Fêtes à vous toutes!

 

 

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.