Cultivez des fines herbes pour éloigner les insectes

Les fines herbes sont rarement touchées par les insectes. L’aviez-vous remarqué? C’est aussi valide pour les mammifères, comme les marmottes et les cerfs, qui ne sont pas attirés par ces plantes. Et il existe une bonne raison.

Les fines herbes sont des répulsifs naturels contre les insectes; l’arôme qui sent si bon des fines herbes vient des huiles essentielles de leur feuille et éloigne, en même temps, les insectes et les prédateurs qui voudraient manger la plante. Merci dame Nature!

Profitons de l’effet répulsif des fines herbes

Vous désirez réduire les infestations dans vos plants de tomates? Planter du basilic, de l’ail ou de la lavande tout près aidera. Attention : d’autres facteurs entrent aussi en jeu. Les conditions de culture en font partie; une plante stressée par la sécheresse ou par un manque de minéraux attirera ses ennemis, peu importe les plantes qui l’entourent. Et un animal affamé prendra son courage à deux mains pour venir grignoter vos légumes entourés de menthe ou de lavande.

Rien n’indique si c’est l’arôme des fines herbes qui éloigne les prédateurs ou si c’est leur odeur très intense qui cache celle des plantes voisines. Peu importe, le résultat est le même : moins de prédateurs, pour notre plus grand bonheur.

Les exceptions à la règle

Toute bonne règle a des exceptions et les fines herbes en font partie. En effet, certains prédateurs sont attirés par les fines herbes.

Par exemple, les mouches blanches, aussi connues sous le nom d’aleurodes, semblent préférer les fines herbes à tout autre type de plante. Et que dire des limaces et des scarabées japonais qui adorent le basilic, pourtant si aromatique!

Par ailleurs, quand une fine herbe est stressée par des conditions difficiles, elle semble attirer les insectes, au lieu de les repousser. Remarquez : quand on essaie de cultiver des fines herbes à l’intérieur pendant l’hiver, elles sont souvent envahies d’araignées rouges, de pucerons ou d’aleurodes. Leurs conditions ne sont pas faciles, elles qui demandent beaucoup de lumière alors que la luminosité hivernale est faible.

Cultivée dans de bonnes conditions, une herbe aromatique repoussera les insectes prédateurs avec assez de facilité.

Alors, l’essayerez-vous cet été?

Larry

Vous avez aimé ce texte et désirez en apprendre davantage sur le sujet? Visitez Larry Hodgson sur son site Web et suivez-le sur sa page Facebook ou Instagram pour ne rien manquer!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.