fbpx

Déjà l’automne, direz-vous?

C’est vrai que l’été a passé vite, n’est-ce pas? On a essayé de prendre le temps de recevoir nos familles, de célébrer ensemble ce retour à la presque normalité, de profiter de chaque jour de chaleur.

Notre vie a ainsi repris un certain sens. Cette pandémie aura eu cet effet sur moi : j’essaie d’apprécier chaque moment de bonheur qui passe, je dirais même que je goûte maintenant davantage la chance de me réveiller chaque jour en bonne santé, entouré des gens que j’aime et qui me font du bien.

Cet automne, je le vois comme un cadeau. Les mille et une couleurs de nos montagnes viennent nous saluer une autre fois et je me compte chanceuse de pouvoir en profiter, de pouvoir les admirer, car je sais que beaucoup de personnes n’ont pas cette chance. Les gens hospitalisés, les gens en perte d’autonomie, tous ceux qui ne peuvent sortir des villes pour voir toutes ces beautés que la nature nous offre.

marche à l'automne

L’air frais vient me chatouiller les narines chaque matin lorsque je prends ma marche avec mon chien et c’est à ce moment-là que j’ai envie de remercier la vie de m’avoir tant gâtée. C’est vrai que j’ai eu ma part d’épreuves, mais si je pèse le tout dans une balance, je m’aperçois que la vie m’a choyée. Entre autres parce que j’ai beaucoup aimé et que j’ai toujours été aimée en retour. Selon moi, il est si important d’avoir la reconnaissance du bonheur qui nous entoure et de tout l’amour que nos parents et amis nous font ressentir.

Récemment, je suis allée voir mes petits-enfants à Québec. Je les regardais s’amuser avec une telle joie de vivre, j’espère qu’ils la garderont toute leur vie. J’ai fait le plein de câlins et vous serez d’accord, il n’y a rien de tel qu’un « je t’aime » venant de nos petits-enfants. Tout ça est merveilleux, non?

coucher de soleil

Je pense que j’ai eu la chance d’être née avec le bonheur facile et j’espère, de tout mon cœur de mère et de mamie, l’avoir transmis en héritage.

On me dit souvent que je m’émerveille comme une enfant! C’est vrai et je tiens à entretenir cette partie de moi. Je veux remplir chaque instant de ma vie de belles images comme un lever de soleil, un oiseau perché dans un arbre, une fleur qui pousse parmi les roches…

Dans un monde où trop souvent le négatif gagne du terrain, j’essaie de voir le beau dans chaque journée que la vie me donne. Je ne réussis pas toujours, mais je reste consciente que je suis une personne chanceuse de vivre un autre si bel automne!

MERCI LA VIE.

Lizette

Vous aimerez aussi :

1 commentaire
  1. Magnifique texte » Cela me ressemble tellement, je dit merci a la vie a tout les matins, j’ai moi aussi le bonheur facile, ce qui rend la vie tellement plus belle. et le Je t’aime de mes enfants et petits enfants sonnent que une chanson a mes oreilles. Nous avons pris la décision mon conjoint et moi il y a 3 ans de vendre notre maison a la ville et de déménager a la campagne, quel bonheur, nous sommes chanceux.

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.