fbpx

Radieuses, c’est l’heure de faire le ménage de vos épices!

Quand on met le nez dans notre garde-manger pour y faire un bon ménage, ça donne souvent un moment d’anthologie. Radieuses, je vous jure qu’on a juste à sortir tous vos contenants à épices pour avoir une idée du nombre d’années que vous cuisinez. Anecdote : J’ai déjà retrouvé chez une amie de la cannelle qui datait des années 70. Voyons, qu’elle garde de la cannelle plus vieille que moi! « Oui mais Danny, ça se garde longtemps ça non? » NON.

D’où m’est venue l’idée de parler avec vous de la conservation des épices en ce mois de janvier où il fait si bon de renouveler notre stock pour bien commencer l’année.

Radieuses, je vous invite donc à ouvrir votre tiroir à épices avec courage et à y faire un savant ménage! Sortez tout et jetez ce qui vous paraît louche. Elles sont en pain dans le contenant? Adieu! Videz vos petits pots, lavez-les et refaites vos belles provisions d’herbes séchées.

Ce qu’on doit regarder

Premièrement, ce qu’il faut savoir, c’est que les épices moulues ont déjà perdu beaucoup de saveurs dans le moulin. Si vous utilisez souvent la même épice, c’est un bon choix de l’acheter moulue. Sinon, achetez-la entière et utilisez un mortier ou un moulin à café pour la moudre le temps venu de faire la cuisine. Les épices entières ont une durée de vie plus longue. Petit truc pour éviter de trop jeter d’épices, écrivez la date de péremption sur vos pots, vous serez alors plus portées à les utiliser les sachant en fin de vie.

Il faut savoir que les épices comme le thym, l’origan, la sarriette et le romarin perdent leur parfum après plusieurs mois. Par contre, la durée de vie des épices moulues (cannelle, muscade, cari…) peut être plus longue, mais si elles ne dégagent plus d’arômes, ne vous attendez pas à des miracles dans votre assiette. Encore une fois Radieuses, fiez-vous à votre nez ou si vous doutez, goûtez! Si l’épice ne sent rien? Poubelle! Si elle goûte le bran de scie, c’est que vous devez la jeter. Point final! Les épices de plus d’un an, c’est simple, on les jette. On les laisse partir. Bye bye!

Deuxièmement, demandez-vous avec quoi vous utilisez des épices. Avez-vous le sens des épices ou vous imposez-vous d’en acheter pour faire des recettes un peu exotiques? Déjà, ça va nous donner d’excellents indices à savoir si vous allez vous resservir de toutes ces épices louches qui s’accumulent chez vous!

Vous êtes à l’épicerie et vous voulez en racheter d’autres, posez-vous la question : Pourquoi en voulez-vous, est-ce que ça va vraiment vous servir? Privilégiez l’achat de petites quantités à la fois.

Mes trucs pour utiliser les pots d’épices encore bons mais déjà entamés :

Ce n’est pas compliqué, vous devez oser faire des mélanges. Par exemple, il y a moyen de faire votre propre mélange d’épices à steak de Montréal avec des graines de moutarde, des graines de coriandre, du carvi, du cumin, de l’ail en flocon, de l’oignon en flocon, du poivre de cayenne, et du poivre noir. Il y en a du stock là-dedans! Ça peut donc être une bonne occasion de faire votre propre mélange ou de gonfler celui que vous avez déjà.

Si vous avez un restant de poivre au citron qui traîne, vous pouvez l’ajouter à votre mélange d’épices à poulet déjà existant. Amusez-vous!

Pour votre information, les épices ont de nombreux ennemis dont le soleil/la lumière qui leur font perdre leur couleur mais aussi leur goût. Ne les exposez pas, rangez-les pour l’amour!

L’humidité est aussi un facteur déterminant. Si vous voulez éviter de vous retrouver avec un pain de persil, favorisez la conservation en pots hermétiques, au frais. Cela évitera que l’humidité dans l’air et la chaleur s’y infiltrent.

Sur ce, bon ménage et je vous souhaite de belles découvertes les Radieuses!

Danny

4 commentaires
  1. Moi je cultive des herbes dans des boîtes à fleurs durant l’été. Avant le 1er gel, je les coupe et les congèle. Je fais la même chose quand j’achète des herbes fraîches. Combien de temps je peux les garder au congélateur?

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.