Renforcez et densifiez vos vivaces avec ce truc simple!

Vous trouvez que quelques-unes de vos vivaces ont la fâcheuse tendance à s’affaisser si vous ne les fixez pas à un tuteur, surtout les grandes et celles qui fleurissent à la fin de l’été? Laissez les tuteurs de côté. Pincez vos vivaces! Cette méthode sans trop d’efforts force les plantes à se ramifier, augmente le nombre de fleurs en plus de stimuler la formation de tiges plus solides.

Renforcez et densifiez vos vivaces avec le pinçage!

On appelle cette technique pincez, mais…

On appelle cela « pincer », mais en fait, on fait plutôt une taille. Il s’agit non pas de pincer la pointe de croissance entre votre pouce et votre index (le vrai pinçage), mais carrément de réduire la hauteur de la plante d’un tiers. Ou même de moitié! Et avec un sécateur. Snip, snip! Oui, c’est sérieux!

Et pourquoi ne pas utiliser un taille-bordure ou un taille-haie pour pincer vos vivaces? C’est beaucoup plus rapide que de pincer une à une les tiges du plant.

Le pinçage de cette façon retarde cependant la floraison d’environ deux semaines. Quelques fois, les fleurs qui pousseront ensuite seront un peu plus petites, mais leur grand nombre compensera largement leur taille.

Savoir pincer au bon moment!

Faire le pinçage au bon moment est essentiel. Privilégiez entre la mi-mai et la mi-juin, même fin juin dans les régions les plus septentrionales, pour pincer vos vivaces. Le mois de juillet est toutefois risqué, car la floraison est déjà initiée et la plante n’aura pas assez de temps pour produire de nouvelles fleurs avant le premier gel.

Les chrysanthèmes (Chrysanthemum × grandiflorum), les sédums d’automne (Hylotelephium spp, anciennement Sedum) et les asters d’automne (principalement Symphotricum novae-angliae et S. novi-belgi) reçoivent fréquemment ce traitement. Mais un essai sur les vivaces suivantes vous convaincra :

  • Aconit (Aconitum)
  • Armoise Silver Mound (Artemisia schmidtiana)
  • Eupatoire (Eupatorium)
  • Galane (Chelone)
  • Hélénie (Helenium)
  • Monarde (Monarda)
  • Népéta (Nepeta)
  • Phlox des jardins (Phlox paniculata)
  • Physostégie (Physostegia)
  • Silphie perfoliée (Silphium perfoliatum)
  • Vernonie (Vernonia)
  • Véronicastre (Veronicastrum)
  • Véronique (Veronica)

Le pinçage est à éviter sur les vivaces qui ne se ramifient pas après une taille, c’est le cas des astilbes (Astilbe), des hémérocalles (Hemerocallis), des iris (Iris), des lys (Lilium), des tritomes (Kniphofia), des pivoines (Paeonia) et des différentes graminées ornementales.

Allez, bon jardinage!

Votre jardinier paresseux

Vous avez aimé ce texte et désirez en apprendre davantage sur le sujet? Visitez Larry Hodgson sur son site Web et suivez-le sur sa page Facebook ou Instagram pour ne rien manquer!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.