fbpx

Tout savoir pour maintenir un bon système immunitaire

Défenseur contre les infections du monde extérieur, le système immunitaire est en constante évolution tout au long de notre vie. Durant notre jeune âge, il apprend ce qui est le « soi » et le « non soi » afin d’identifier ce qui fait partie de notre corps et ce qui n’en fait pas partie. Ceci empêchera le système de ne pas agir contre nos propres organes et nos propres tissus. On peut relier les allergies, l’inflammation, certains problèmes de peau, les vaccins et la prévention du cancer à celui-ci. Aussi, ce dernier est responsable des réactions inflammatoires de plusieurs problèmes de santé, que ce soit bénéfique ou dommageable pour nous, comme les problèmes d’articulations, les maladies cardiovasculaires ou les réactions d’inflammation pour la guérison des plaies.

Afin de mieux comprendre comment fonctionne le système immunitaire, il est important de connaître ses lignes de défense.

Les lignes de défense

Deux lignes de défense caractérisent notre système immunitaire. Les défenses innées et les défenses acquises permettent à notre système de réagir de manière appropriée face à une menace.

Les défenses innées

Ce type de défense, non spécifique, permet des réactions rapides contre tous types d’envahisseurs en causant de l’inflammation. Ces réactions sont presque toutes identiques pour différents types d’infections. Il existe 3 types de cellules dites innées; les cellules tueuses naturelles, les granulocytes et les phagocytes (incluant les macrophages).

Les défenses acquises

Basées sur la reconnaissance d’un antigène (une étiquette identifiant un corps étranger), ces défenses permettent au système immunitaire de reconnaître certaines molécules comme étant des bactéries ou des virus. On peut voir ce processus comme le fait que le système immunitaire acquis prend des notes lorsqu’une infection surgit afin d’être capable de réagir efficacement la prochaine fois. Lors d’un vaccin, ce sont ces notes qui sont injectées (en quelque sorte) pour aider notre système à mieux réagir lorsqu’il fera face aux maladies graves, et ce, malgré le fait qu’il n’ait jamais eu à faire face à ces maladies auparavant. En d’autres mots, il y a des maladies graves qui risquent de rendre invalides les gens qui les contracteront ou encore de leur enlever la vie, mais les vaccins fournissent les « notes » nécessaires pour répondre adéquatement à ces menaces, comme si nous avions déjà eu cette maladie et que nous avions survécu. La réponse créée grâce aux vaccins est moins rapide que la réponse innée, mais elle est plus efficace.

Dans certains cas, le système immunitaire peut interpréter certaines protéines appelées allergènes comme des intrus dangereux. Ceci provoquera une réponse qui pourrait être disproportionnée, et même dangereuse, comme pour les allergies aux arachides.

On peut donc en déduire que le contact avec notre environnement aide à développer notre système immunitaire. Par exemple, les bonnes bactéries de notre intestin sont nécessaires au fonctionnement équilibré du système immunitaire qui est sans cesse en équilibre et prêt à nous défendre ou à produire de l’inflammation.

Et le vieillissement dans tout ça?

Lorsque nous prenons de l’âge, l’inflammation dans tout notre corps (aussi appelé inflammation systémique légère ou « inflammaging » en anglais) augmente, ce qui augmente les risques ou la vitesse de développement d’un grand nombre de maladies. C’est le processus de production des molécules pro-inflammatoires qui stimule l’inflammation à partir des cellules vieillissantes. Chez les personnes vieillissantes, ce processus est présent selon des niveaux plus ou moins importants et nuit au bon fonctionnement du corps humain tout en facilitant le développement de bon nombre de maladies.

Heureusement, avec de petits gestes au quotidien, nous pouvons renverser la vapeur! Les saines habitudes de vie jouent un rôle dans l’efficacité du système immunitaire ainsi que sur le niveau d’inflammation systémique. Il est alors fortement suggéré de bien dormir, de bien gérer son stress, de bien manger et de faire de l’exercice régulièrement pour maintenir une bonne santé du système immunitaire.

Réduire l’inflammation grâce à l’alimentation

Savez-vous quels aliments sont à prioriser pour réduire l’inflammation? Nous vous partageons une liste des aliments pro-inflammatoires et ceux qui sont connus comme étant anti-inflammatoires. Il est très intéressant de savoir que les aliments anti-inflammatoires sont aussi riches en zinc et en magnésium qui sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre système immunitaire en vieillissant.

Aliments pro-inflammatoires (à éviter) :

  • Viande rouge
  • Produits laitiers
  • Sucres raffinés

Aliments anti-inflammatoires (à prioriser) :

  • Poissons gras
  • Huile d’olive
  • Grains entiers
  • Légumes
  • Noix
  • Produits de la mer
  • Probiotiques

Gardez en tête qu’il est important d’éviter toute alimentation rapide riche en gras et en sucre! Il a été démontré lors d’une étude récente qu’une mauvaise alimentation reprogrammerait certaines réponses immunitaires. Effectivement, en présence d’alimentation riche en gras et en sucre, notre système immunitaire inné démontre une réaction rapide qui causerait une inflammation systémique semblable à celle d’une infection bactérienne. Les résultats obtenus durant cette étude ont été observés sur des souris qui ont maintenu une mémoire de cette alimentation qui faciliterait l’inflammation. Ce phénomène porte le nom de processus de programmation épigénétique.

Cette mémoire serait aussi présente chez l’humain. En effet, elle est reliée à certains marqueurs qui ont été retrouvés dans les cellules sanguines de 120 personnes. Chez certaines personnes, des marqueurs forts avaient un lien étroit avec la consommation de malbouffe. En consommant ce genre de nourriture, le système immunitaire inné se pratique à développer des réponses inflammatoires plus agressives. Il est fortement recommandé de réduire ou d’éliminer complètement la consommation de malbouffe, car les gens qui consomment ce type de nourriture augmentent leurs risques de :

  • Vivre des problèmes d’inflammation et/ou une inflammation systémique trop élevée;
  • Maladies cardiovasculaires;
  • Dégénérescence nerveuse;
  • Problèmes d’articulations;
  • Douleur;
  • Développer des allergies;
  • Prise de poids;
  • Plusieurs autres problèmes de santé reliés au vieillissement.

Des ingrédients qui rendent plus fort!

Pour prévenir les risques ou pour renforcer votre système immunitaire, certains ingrédients peuvent grandement aider! Il s’agit de l’échinacée, l’astragale, l’olive, la vitamine D3 et, comme nous l’avons vu plus haut dans cet article, le zinc qui est essentiel pour conserver notre système immunitaire en santé.

Peut-être vous demandez-vous comment vous pourriez prendre tous ces compléments afin d’aider votre système à rester plus fort? Eh bien, sachez qu’il est possible de prendre tous ces compléments naturels en une seule capsule. La formule VitoliMD Immunité est une formule unique, complète et efficace qui contient tous ces ingrédients. Elle peut être prise en prévention lors de situations à risques (ex. : l’automne et le printemps) ou en situation de rhume et de grippe pour diminuer les symptômes.

Notre système immunitaire est notre ligne de défense contre toute attaque externe. Il est donc important d’en prendre soin. Concentrez-vous sur de petites actions qui vous aideront à vous sentir mieux et vous permettront de vivre en santé plus longtemps!

Références:

  • Christ et al, 2017. Western Diet Triggers NLRP3-DependentInnate Immune Reprogramming. Cell172, 162–175, January 11, 2018
  • Goldberg et Dixit, 2015. Drivers of age-related inflammation and strategies for healthspan extension. Immunol Rev. 2015
  • Mejías-Peña et al, 2017. Impact of resistance training on the autophagy-inflammation-apoptosis crosstalk in elderly subjects. Aging (Albany NY). 2017
  • Olivieri F et al. Cellular Senescence and Inflammaging in Age-Related Diseases. Mediators Inflamm. (2018)
  • Rea IM et al. Age and Age-Related Diseases: Role of Inflammation Triggers and Cytokines. Front Immunol. (2018).
Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

Abonnez-vous à notre infolettre!

Soyez les premières informées sur nos articles, promotions et concours

Non merci.

Aimez notre page Facebook!

Rejoignez une communauté de près de 20 000 Radieuses

Non merci.