Tranche de vie : 2023, t’as frappé fort. - Les Radieuses

Tranche de vie : 2023, t’as frappé fort.

Qu’y avait-il dans l’air en 2023? Guerre, maladie, pertes, inflation, grève. Après avoir traversé les années de pandémie, on croyait qu’enfin on vivrait un peu de quiétude.

Qu’arrive-t-il dans le monde? Qu’arrive-t-il au monde? Je ne sais pas si vous constatez la même chose, mais on dirait que ça va mal partout. Difficile de voir le bon côté des choses lorsqu’on regarde autour de nous.

Les inquiétudes…

Moi, je m’inquiète; je suis pourtant pour l’instant en forme, je ne manque de rien, mais je ne peux m’empêcher de m’inquiéter.

Les gens qui sont malades autour de moi iront-ils mieux?

Est-ce que toute cette haine dans le monde va cesser de sévir?

Est-ce que mes petits-enfants qui vont à l’école vont souffrir de cette grève justifiée, mais qui aura des conséquences?

Est-ce que les gens qui ont des difficultés financières en ces temps difficiles vont réussir à s’en sortir?

Et le monde, nous, plus précisément; avons-nous perdu le sens du devoir, du partage, de l’empathie. Je me désole de voir les gens si impatients sur la route, si agressifs sur les réseaux sociaux, peu courtois dans les commerces. Avons-nous encore des valeurs humanistes? Nous ne sommes plus croyants, mais pouvons-nous croire en la bonté, à l’écoute, à la générosité? Est-ce que l’argent pourrait ne plus être le centre des préoccupations? Bien sûr, il en faut pour vivre, mais lorsque celui-ci devient le moteur de tout, on ne parle plus de la même chose.

Je ne parle pas de ceux qui n’en ont pas, je parle de ceux qui en ont et qui semblent ne jamais en avoir assez; ou pire encore, qui ne parlent que de cela. Non, mais, y a-t-il moyen de se demander les uns aux les autres : Comment ça va? Et d’écouter la réponse.

Changer, s’améliorer

Oui, je suis grincheuse, en ce début d’année, mais comme je vous l’écrivais plus haut, je suis surtout inquiète; c’est malheureusement ma nature. Je vais donc y travailler. L’inquiétude et la culpabilité sont, semble-t-il, des émotions plus ou moins utiles et elles sont paralysantes. Il paraît qu’à tous les âges nous pouvons changer, nous améliorer. Il s’agit de travailler sur nos pensées. Cette façon de voir la vie parait simple, mais ça ne l’est pas du tout. Mais je me promets d’essayer.

En attendant, je souhaite que 2024 nous apporte la paix, nous en avons vraiment besoin.

À ma famille, mes amis, à vous, lectrices, je vous souhaite la santé. Cliché comme souhait, mais néanmoins essentiel.

Soyez prudents, prenez soin de vous, je ne voudrais pas m’inquiéter.

Vous aimerez aussi :

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.