fbpx

Vive les vins (et la bière) d’ici!

Déguster des alcools du Québec n’est plus une tâche, mais un plaisir. Malheureusement, l’idée persiste que la qualité des vins de ce que l’on produit n’est pas à la hauteur de ce qui est fait ailleurs. Pourtant dans d’autres régions du monde, en Alsace par exemple, la consommation locale prime sur l’exportation. Là-bas, tout le monde passe au vignoble du coin pour aller chercher ses bouteilles, ses caisses de vin. Et si on s’y mettait aussi? Jamais l’offre de vins, de bières et de spiritueux québécois n’a été aussi variée et de qualité alors plus d’excuse. Voici donc six suggestions pour célébrer les vins de chez nous.

Vin mousseux Brut nature, Vignoble Sainte-Pétronille

Dégusté à quelques reprises, ce vin mousseux issu de méthode traditionnelle est d’une qualité exceptionnelle! Frais, fin, complexe et à la bulle fine, tout y est! Il est l’une des raisons de s’organiser un road trip à l’île d’Orléans!

Crédit photo: Vignoble Sainte-Pétronille

Crédit photo: Valérie Delisle

Rosé brut, Domaine Bergeville

Le Québec a le climat parfait pour produire des vins mousseux et le Domaine Bergeville l’a compris! Avec leurs différentes cuvées disponibles à la SAQ, dans les épiceries spécialisées ou dans les restaurants, vous serez charmé.

La bière Flacatoune: “blonde intelligente”

Bon, comme je suis blonde (et intelligente), j’avoue que le nom de cette bière produite dans Charlevoix m’a interpellé. Une fois goûté, j’étais conquise! Je suis plus du type vin, mais cette bière rafraîchissante, forte, mais délicate me séduit à tout coup. L’accord avec le radis au beurre est sublime. Est-ce l’heure de l’apéro? Vous trouverez cette bière dans plusieurs épiceries.

Crédit photo: Marie-Hélène Boisvert

Crédit photo: Les pervenches

Zweigelt pinot 2017, Les Pervenches

L’un des premiers vin rouge québécois m’ayant autant agréablement surpris! Cet assemblage de pinot noir et de zweigelt, cépage autrichien, est tout simplement divin! Complexe et juteux, il sera le compagnon parfait de vos grillades d’été. Vous en voudrez encore, c’est promis!

Pinot noir, Domaine du Nival

Mes 40 ans approchent et c’est le vin que je voulais déguster pour cette occasion. C’est dire comment je l’aime! Je l’appréciais aussi sur les millésimes précédents, mais ce 2017 fait à 100% pinot noir est à jeter par terre! Le hic, c’est qu’il est plus difficile à trouver. Mon conseil: surveillez les cartes de vin des restaurants mettant en vedette les produits québécois, il s’y retrouve souvent.

Crédit photo: Marie-Hélène Boisvert

Crédit photo: Marie-Hélène Boisvert

Cidre houblonné, Union libre

“On dirait une limonade tellement c’est frais!” Voici en quels mots je décrivais ce cidre d’Union Libre lorsque dégusté la première fois. Moi qui commence à peine mon exploration du cidre – et Dieu sait qu’on en fait d’excellents! – j’avoue avoir été séduite par le côté houblonné de celui-ci. Une pointe d’amertume qui relève le tout dans un résultat des plus rafraîchissant!

Le mouvement boire local

En 2015, la nutritionniste et blogueuse Julie Aubé se lançait le défi de boire local durant tout l’été. J’étais heureuse de suivre ses découvertes et impressions tout au long de l’été sur son blogue, mais aussi au fil de nos conversations. Julie a, sans le savoir, lancé un mouvement et une prise de conscience face à nos produits d’ici.

Récemment,les vignerons de Brome-Missisquoi ont décidé de faire front commun pour que la consommation de jus, de bière et de vin de la région devienne un réflexe en lançant la campagne “Locaboire”. Locaboire, c’est le défi de consommer des boissons exclusivement locales pour la durée d’un mois. Prenez part au défi du 24 juin au 22 juillet.

Maintenant, passons à l’autre étape: de la charité à la découverte. Voilà pourquoi j’ai eu envie de vous partager des vins que j’apprécie et que je déguste bien égoïstement, pour le plaisir, pas pour «faire ma part».

Où trouver ces trésors?

Pour vous procurer des produits du Québec, visitez les épiceries spécialisées un peu partout. Pour ma part, je m’abreuve au Comptoir Sainte-Cécile. Situé dans Villeray, juste un peu au nord du Marché Jean-Talon, ce comptoir lunch, petite épicerie est devenu un incontournable de mes arrêts quotidiens! En panne d’inspiration pour le souper? Passez vous chercher l’un de leurs délicieux plats congelés à partager ainsi qu’une belle bouteille de vin québécois et le tour est joué!

Encore aucun commentaire

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.

 

Et je reçois le top 5 de leurs articles les plus populaires

Recevez dans vos courriels, les conseils de nos collaborateurs vedettes et experts.

Isabelle Huot, Brigitte Poitras, Jean-François Plante, Danielle Ouimet, Jardinier paresseux...

Non merci.
This is custom HTML. Edit this text from left side panel.